Invité


 Une rencontre musicale [ft. May & Saitô]

 :: Cimetière RPs
Yasuo, May & Saitô




Dans les journaux, la météo affirmait qu'il y allait avoir de la neige. Mais comme la plupart du temps, ils mentaient et personne ne les croyaient. Mais moi, je les crois. Après tout, personne ne peut affirmer à 100 % quel temps il fera demain. C'était le soir et comme d'habitude j'emprunte une longue route jusque chez moi. Le lycée est très loin de chez moi. Mais ça ne me dérange pas, j'admire tout les soir les lumières et le ciel éclairé par les étoiles. Ce n'est pas très passionnant pour vous, mais pour moi ça l'est. J'avais mon gros sac contenant toutes mes affaires pour mon travail, dont mes notes de musiques, des contrôles. Tout ce que je devrais faire en rentrant de chez moi, c'est de créer une nouvelle musique et la faire connaître, ou la jouer en concert. Je n'ai tellement pas donné de nouvelle à mes fans.. Ils doivent se demandés ce qu'il se passe et pourquoi je ne créer pas de nouvelles musique. J'aimerai les informés comme quoi je n'ai plus du tout le temps de créer quoi que ce soit avec ce fichu travail que m'a ordonné mon père.

Je n'étais même pas à la moitié de mon chemin qu'un flocon de neige tomba sur le sol ce qui attira mon attention. La météo n'avait pas mentit cette fois, ça va fermer des bouches. Je croisais des élèves qui couraient jusqu'à chez eux sans faire attention autour d'eux. Il y as des fois ou j'aimerai aller dans le bureau du directeur et lui dire que je démissionne. J'aimerai tellement. Mais si je fais ça, je perd l'héritage de mon père et je serais dans le pétrin pour mon métier de musicien. Tournant ma tête, je remarquais kiosque qui vendait de nouveaux journaux. Je me dirigeai aussitôt vers ce dernier. Puis je prenais le journal de cette semaine. Ahlala.. Qu'est-ce qu'il pourrait bien y avoir de mensongère là-dedans. Le journalisme, un boulot que je ne ferais jamais de ma vie.

Je repris ma route vers mon appartement, je n'ai pas vraiment le choix de rendre des fiches que je devais rendre au élèves il y as plus d'un mois.

Je ronchonnais à voix haute, sans m'en rendre compte pour autant...
« Quel vie insignifiante... J'aurai mieux fait... Sale père ingrat... »

Je passais devant plusieurs personnes, dont celles-ci me dévisageait de la tête au pied. Puis un bar attira mon attention, je rentrais dedans puis le barman me regardais, sourire au visage. Je crois qu'il me connaît. J'ai bien dis je crois... Il m'appella aussitôt .
« Yasuo Mõri ! Le musicien ?! »


Je me retournais vers lui.
« Oh, euh... Oui c'est bien moi. »


Il rigola et sortit un verre.
« Haha ! Je n'aurai jamais imaginé qui vous passeriez dans mon bar, d'ailleurs j'ai trois de vos CD, il y en as un qui passe en ce moment. Vous voulez quelque chose à boire ? »



Je lui souriais.
« Oui, je veux bien un jus de pomme. C'est préférable.. J'ai du boulot.. »

Le barman sortit aussitôt une bouteille contenant du jus de pomme, plutôt surprit de ma réponse, il ne sait sûrement pas que je suis professeur au lycée pas très loin du bar. Une de mes disques populaire passait au Juke-box. Moi et mes amis avaient repris le style des années 50 dans le genre Jazz. Il as duré deux heure en tout cas, mais on s'amusait tellement qu'on n'avait pas compté combien de temps il durait, du coup on avait fait en sorte qu'il plaise vraiment. Parfait pour ce bar qui as un style assez vintage.


Je m'assied et je regardais le barman qui me posa mon verre droit devant moi. Je buvais un petit coup le grand verre. En y repensant, je n'avais pas vraiment mentionné dans le CD que plusieurs de mes amis avaient travailler avec moi. J'aurai dû monter un groupe au lieu d'être seul.. Haha... Quel blague. Je buvais et je buvais encore. Et puis je demandais un autre verre au barman. Je sortais le journal et le lisais, d'autres personne me regardais avec surprise. Encore des fans ou des gens qui m'écoutent que part plaisir. Pour être sincère, je n'ai pas vraiment de motivation pour continuer ma vie en tant que professeur, je démissionnerai bien, en envoyant une lettre à mon père.  Puis quelques minutes assez longues passèrent. Le barman m'invita à faire quelque chose qui me fît tout de suite sourire. Jouer du piano dans le bar, je me retournais et vis le piano noir, un Yamaha. Le sourire au visage, j’acceptai directement la proposition. Je me levais, laissant ma veste sur le tabouret laissant apparaître le gilet et la chemise que je portais.
Craquant mes doigts, je commençais à jouer, pendant que le barman coupait le CD qui commençais à jouer.


Des personnes affluaient et bloquaient le passage au bar pour me regarder jouer la neige tombant à flot dehors la musique s'échappait du bar pour résonné dans toute la rue, peut-être un retour inattendu de Yasuo Mõri qui sait ?


 
B-NET
Invité


 Une rencontre musicale [ft. May & Saitô]

 :: Cimetière RPs
Le boulot devenait de plus en plus fatiguant a force. Surtout en cette période froide. Le bar devenait de plus en plus connu et lui aussi par la même occasion. En effet, les chocolat que tu préparais devenait 'une œuvre d'art' comme disait une de tes clientes habituelle. Habituellement la plus par des personnes qui entraient dans ton bar étaient des personnes de sexe féminin, mais depuis un certains temps, beaucoup de garçons montraient le bout de leur nez.

Cela ne t'étonnais pas plus que cela, mais ils étaient très entreprenant avec tes maids, tu as dû en renvoyer quelques uns du bar. Avec tout ça, ton temps étaient très pris, mais malgré tout tu ne baissais pas les bras et continuais a servir les gens avec une politesse consternante. A cause d'un tempérament bien trempé tu essayais de rester le plus polis possible. Tu 'avais plus le temps de penser a toi, à tes relations amicales mais aussi à tes relations amoureuses. A vrai dire, tu n'as plus rencontré de personnes qui te plaisais vraiment depuis Brand, tu as tourné la page et tu attend, devoir chercher tout le temps l'âme sœur t'a fatigué. Tu ne te plains pas pour autant de ta solitude. Tu l'as était et tu seras toujours seul. Après ta journée de travaille, tu as décidé de faire un tour dans la ville, froide et mystérieuse tel sont les ruelles que tu aimes prendre. Elles ne sont peuplées souvent que par des gangs, décorés de graffitis par des racailles.

Des racailles qui un jour t'ont tout pris. Tu n'as plus aucuns contacts avec tes parents depuis, mais tu devais faire avec, et c'est ce que tu as malheureusement dû faire. Cela ne t'as jamais vraiment enchanté. Grâce a tout ce que tu as parcouru seul tu t'es forgé une carapace, un corps légèrement musclé et tu sais te défendre. Tes pieds te guides alors dans un bar ou parvenait une musique de piano. Tu y pénétra doucement et commanda une bière au bar man, écoutant par la même occasion la musique qui flottait dans l'air ambiant du pub. Tu observait le mec qui jouait (avec passion) au piano.

Cela faisait ramener quelques filles, il devait être connu pour avoir un tel succès. Pourtant tu n'était pas si impressionné que cela et cela commençait déjà à te lasser de tout ça. De plus, tu n'était pas très couvert. Une chemise noir et une veste en cuir. Un simple jeans noir et des chaussures en cuir de poisson (une nouvelle mode horrible comme tu le dis si bien. Il les a acheté sur un coup de tête). De plus en ce moment, tu as de légères sautes d'humeurs. Pour le plaisir des clients puisque bien souvent, elles sont positive, tu deviens plus gentil d'un coup et aimable.

Malgré cela tu n’oublies pas ta vrai nature, ta croix te la fait rappeler quand tu divague. Tu la cache, comme tu le peux et souvent personne ne se préoccupent de ça. Ils se disent tous, que c'est un genre de gang, des mauvaise personnes se réunissant pour aller dégrader des choses et se bourrer la gueule. D'ailleurs, pratiquement personne ne sait que les ombres existes.

C'est une chance, à la fois, mais à la fois pas du tout. D'un côté, ils ne sont pas rejetés, mais de l'autre, se sont des personnes qui ensuite perdent leurs logement et celle-ci ne peuvent leur expliquer sans être misent en prisons ou prisent pour des folles. Tu étais juste assez indépendant a ce moment la pour t'occuper de toi tout seul et subvenir a tes besoins. M'enfin bon, tout cela est du passé désormais. Donc tu vis au jour le jour.
 
Une rencontre musicale [ft. May & Saitô]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Débat] Une comédie musicale ?
» les drogue musicale^^
» Parodie musicale ...
» Sérénade au Texas [DVDRiP]Comédie musicale, Western
» La chaise musicale animale ! [Pv]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ariesten :: Cimetière RPs-
Sauter vers: