Invité


 Howl Lovecraft ◊ Capturer l'instant présent, témoin des jours passés

 :: Autres


Howl Lovecraft
« Petite citation »


Informations
Nom : Lovecraft
Prénom (s) : Howl
Âge : 23 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Métier : Photographe et... "intrigant" ~ Les journalistes ont tendance à fouiner à peu partout, ce qui n'est guère au goût de tout le monde. Mais les affaires étranges, rien n'intéresse plus Howl que ça.
Groupe : Hybrides
Hybridité : Serpent, le cobra royal
Avatar : Ukyo - Amnésia
Derrière l'écran

▬ Prénom : Camille
▬ Âge : 21 ans
▬ Comment as tu connu le forum ? Partenariat
▬ Double compte ? //
▬ Ta présence sur le fo' : Variable selon les périodes
▬ Le mot de passe ? : Dévoré par le loup ~
▬ Un petit commentaire : Rien non

Caractère

Howl aborde un caractère plutôt doux et pacifique. Digne de patience qui est surement l’une de ses plus grandes vertus, c’est aussi un être particulièrement réfléchit et perspicace, qui sait toujours comment analyser les autres. Observateur, silencieux mais pas avare de paroles, le jeune homme est assez sociable, il ne refusera jamais une discussion ni ne partira vexé d’un sujet qui ne lui plait pas. Ouvert à toutes sortes de conversations, il apprécie les esprits fins et critiques. Howl est aussi un garçon têtu qu’il n’est pas facile de faire changer d’avis. Il aime avoir le sien, et il faut beaucoup d’argument pour qu’il se décide enfin à plier. Ce n’est pas vraiment pour lui une manière d’être obtus mais plutôt une croyance profonde en ses convictions. Il ne faiblira pas pour elles.

De manière générale, Howl fait en sorte que son avis soit toujours le plus neutre possible et que jamais il ne prendra cas d’une partie plutôt que l’autre. Le jeune homme juge, c’est vrai, mais jamais à tort, jamais sans avoir prit en compte toutes les données en sa possession. Son jugement est impartial, et son honnêteté fait foi. Franc, parfois peut être trop, il avouera toujours la vérité crue et dure, même si elle est difficile à entendre. Bien sur, il n’est pas dénué de sentiments ni de tact, et en soi, si la situation l’exige, il saura toujours trouvé un moyen d’arrondir les angles dans sa manière de faire. Il n’est juste pas du genre à tourner autour du pot quand il à quelque chose à dire.

Howl, c’est aussi une âme compatissante et chaude qui sait donner une seconde chance. Le jeune homme croit en cette notion et sera prêt, par son jugement éclairé, à donner à quiconque le mérite une chance de recommencer. Néanmoins, il est bien assez sévère et impartiale pour ne jamais se laisser dominer par les quelconques onces de compassion quand il sait que certains ne méritent pas sa considération. Il sait qu’une fois la chance qu’il a donné se trouve gâchée, jamais il ne pardonnera. Et une fois sa décision prise, Howl ne revient jamais en arrière.

De part son éducation, le jeune homme est une personne érudite et éduquée, ce qui ne l’empêche pas cependant de préférer aborder une posture plus simple et décontractée. S’il semble avoir beaucoup de connaissances et de jugeote, il est bien loin de se croire supérieur aux autres et n’en porte aucun orgueil. Il préfère aider que rabaisser. Il prend peut être parfois la mouche quand il se trouve être dans l’erreur, sa fierté sans doute, mais il se calme généralement facilement en comprenant la faute. Il a conscience qu’il ne peut pas tout savoir ni tout connaître, ce qui enrichi sa curiosité.

A noter que son caractère peut varie avec une personne qui lui est particulièrement chère. Réa, qu'il considère comme sa soeur, lui fait souvent avoir un caractère un peu moins sérieux et réfléchit. Traité comme le petit frère, c'est souvent des moments enfantins et joyeux qu'ils partagent avec insouciance. Néanmoins, même s'il ne peut s'empêcher de culpabiliser de l'avoir laissé pendant un temps sans aucune nouvelle, elle reste l'une des personnes les plus importantes pour lui et veiller sur elle n'est qu'une évidence. Il s'est rendu compte que sa présence devenait plus importante qu'aucune autre pour lui.

Spécial

▬ Hybridité : Howl prend très rarement sa forme animal, mais lorsque ça lui arrive, c'est sous les traits d'un grand serpent qu'il se mue. D'une taille assez honorable, il est plus gros que les serpents de taille normal, mesurant jusqu'à cinq mètre de longueur. Contrairement à ce qu'on peut croire, il a une force assez décuplée et surtout une rapidité effrayante. Son venin, qu'il peut cracher ou injecter par morsure est mortellement dangereux.

En tant normal, les signes de son hybridité se perçoivent sur quelques parcelles de sa peau, recouvertes d'écailles, notamment au niveau de ses mains toujours cachées sous des gants. Ses yeux prennent une apparence reptilienne lorsque la colère ou l'irritation le gagne, ce qui reste relativement rare. La fatigue peut aussi les laisser entrapercevoir à l'occasion. D'autre part, des crochets naissent très légèrement dans ses gencives au niveau des canines mais il n'en a jamais fait usage.

▬ Autre : Sa couleur de cheveux n'est pas naturelle, il est blond à l'origine. Suite à un pari avec un ami, il les a teint en vert, ce qu'il ne trouve pas si mal en vérité.
Howl porte toujours - en permanence - un casquette sur la tête, c'est très rare de le voir s'en défaire, un peu comme s'il s'agissait de son porte bonheur. De la même manière, il cache ses mains touché par sa nature grâce à des gants.
Détail que l'on ne voit pas - à moins d'être intime avec lui - un cicatrice barre son ventre. Souvenir important pour lui qu'il tient de sa chère Réa.
C'est aussi un très grand lecteur, assidu d'histoire en tout genre, particulièrement les plus étonnantes et surprenantes. Aussi, le voir livre à la main n'est pas étrange. Tout comme le voir avec un appareil photo qui est l'objet fétiche de sa passion.

Histoire
Il n’y a sans doute pas grand chose à dire de la vie de Howl Lovecraft. Il n’est pas de ceux ayant eu une vie particulièrement palpitante ni spécialement trop rangée. Né fils unique, la seule chose qu’on remarqua d’étrange à sa naissance fut sans doute son hybridité manifeste. Mais de fait, ça n’avait aucune réelle chance de surprendre son entourage, puisque dans la famille, c’était plus que fréquent. Sa mère en était une et son grand-père aussi. Pas de quoi se vanter d’une chose qui n’était donc pas véritablement unique. Et de toute façon, ça n’était pas le genre de l’enfant de s’en rendre fier. Pas qu’il en soit particulièrement honteux non plus, se transformer en serpent était plutôt amusant, surtout pour causer quelques frayeurs ou espionner en toute impunité les choses qui n’auraient pas du être entendue par de si jeunes oreilles. Mais c’était là le grand défaut de Howl, chose qu’il ne perdrait pas avec l’âge, sa curiosité. C’est dans une de ces escapades à ramper sous les meubles du salon qu’il avait entendu une discussion entre ses deux parents, une nouvelle qui ne manquerait pas de bouleverser sa vie.

Pour quelles véritables raisons fut-il confié à ses grands parents, il ne le sut jamais vraiment. Et avec le temps, il avait occulté cette période pour n’en garder que le meilleur. Bien sur, il lui arrivait encore de voir ses parents, mais sans doute leur travail était-il trop prenant pour avoir le temps de s’occuper d’un enfant. En tout cas, c’était l’excuse qu’on lui sortait le plus souvent et à force, s’il n’en avait pas fait une vérité intouchable, il s’était convaincu que c’était la seule chose plausible à croire. Et puis au fond, ça n’importait pas tant. Jeune garçon instruit et curieux, il aimait beaucoup passer du temps avec son grand-père, écrivain hélas méconnu mais qui s’intéressait grandement aux histoires de cette île qui représentait leur seule terre. Une curiosité qu’il transmit au jeune Howl et chose qu’il ne lâcha jamais vraiment. Féru de photo, une passion que lui communiqua à l’inverse sa grand-mère, il passait presque le plus clair de son temps libre à capturer des clichés ou à lire avec avidité.

C’est lors d’une balade des plus hasardeuse au parc qu’il fit la rencontre d’une jeune enfant, pas moins âgée que lui et qui avait capté son intention simplement parce qu’elle était jolie. Fort innocent à l’époque, il avait simplement pour souhait de capturer son image pour illustrer le quotidien de sa journée. Aussi, c’est sans aucune honte qu’il avait accosté la jeune fille pour lui demander son autorisation de la prendre en photo. Un pas qui serait la première pierre d’une grande relation entre les deux enfants. Réa était le nom de cette fille, orpheline à ce qu’elle lui avait dit et grande lectrice. Un point commun qui ne manqua pas de rapprocher un peu plus les deux jeunes gens, mais c’était plutôt cette relation fusionnelle et ces caractères aussi dissemblables que liés qui avaient rendu leurs liens aussi fort avec les années. Réa était peu à peu devenue sa meilleure amie, et plus encore, telle une grande sœur veillant sur lui. Fils unique et entouré de peu de compagnon, elle était un point de repère et un rendez-vous quotidien pour embellir ses journées.

Une année passa ainsi, à jouer sans cesse avec la jeune fille. Devenus très proches, c’était presque tous les jours qu’elle venait chez ses grands parents et que ceux-ci prenaient grand plaisir à accueillir la petite fille trop renfermée. Howl quant-à lui ne manquait pas de tout faire pour qu’elle se raccroche à nouveau à un semblant de socialité. Une chose qu’il réussi à vrai dire avec brio, jusqu’à ce qu’un jour à nouveau, les choses changent. Réa avait fuit de l’orphelinat. Ce jour là, le jeune garçon était venu la voir, comme tous les jours depuis qu’ils s’étaient rencontrés, mais les propriétaires avaient annoncé qu’elle avait fuguée et que la police étaient à sa recherche. Mais personne ne connaissait aussi bien Howl que sa « sœur » et c’est sans aucun mal qu’il la trouva. Apeurée, elle avait tenté de se trouver une cachette jusqu’à ce que Howl lui tombe dessus. Restant quelques minutes à parler, il apprit qu’une famille voulait adopter la jeune fille, risquant ainsi de les séparer pour de bon. Au fond… il pouvait comprendre la réaction de Réa… et même, il aurait sans doute fait de même pour ne pas risquer de ne jamais la revoir. Le fait est que les choses étaient dangereuses, elle ne pouvait rester seul. Avec de biens mauvais mots, Howl insista pour ramener Réa, que ce n’était pas prudent et qu’il y avait forcément une solution, mais c’était sans compter sur les pouvoirs de la jeune fille qui ne manquèrent pas de le blesser lui au ventre. C’était la première fois qu’il se blessait de la sorte et qu’il voyait les pierres magnifiques de sa sœur devenir une arme contre qui que ce soit. La roche pourpre avait entaillé sa chair, assez pour générer une douleur moyennement supportable. Ce n’était pas de cette manière là qu’il avait imaginé convaincre Réa, mais au moins, dans cet état, elle accepta de rentrer avec lui chez ses grands-parents. Promettant de la cacher et de la garder en sureté, il espérait bien trouver une solution à leur problème…

Quelle ne fut pas la réaction démesurée de ses grands-parents quand ils virent l’entaille à son ventre et la difficulté de trouver une excuse acceptable. Les mensonges n’étaient clairement pas la tasse de thé du jeune garçon, et encore aujourd’hui il ressent un gout amer d’avoir menti de la sorte à des personnes qu’il aime fortement. Mais pour Réa, il avait bien du faire ce sacrifice, et pour elle encore, il devait mentir pour la garder secrètement cachée. C’était cependant bien mal connaître sa famille, et le subterfuge tomba assez vite quand la nécessité se fit ressentir. Néanmoins, c’est avec une bonne nouvelle que les grands parents du garçon accueillirent celui-ci. Une solution inattendue mais pas moins salvatrice. Ainsi, ils adoptèrent Réa, devenant sa nouvelle famille et devenant bel et bien sa sœur, officiellement si l’on pouvait dire.

Ainsi les choses continuèrent de se dérouler le plus simplement du monde, dans la joie et la bonne humeur aux côtés de Réa et de sa famille. Toujours autant passionné par la photographie, c’est dans cette direction là que le jeune Howl décida de s’orienter une fois le choix de ses études venu. Entrant à l’université et prenant un appartement en duo avec sa soeur, les deux jeunes gens partagèrent leur temps entre les études et le travail de Réa. Car en effet, à défaut de pousser son cursus, elle se plongea dans l’idée d’ouvrir une boutique, ce en quoi Howl apporta toute son aide possible. C’est à peu près à cette période d’ailleurs, alors que l’activité battait son plein à la boutique de fortune de Réa, que le jeune homme décida de prendre son propre envol. Inspiré par la détermination de sa sœur, il voulait à son tour s’épanouir dans sa passion. Non à regret et le cœur lourd, car ses projets le menait bien loin d’elle. Peut être trop loin. Mais il en allait de son rêve, et ainsi quitta-t-il leur si charmant appartement où, tel frère et sœur, ils avaient passé de si belles années.

Il revint plusieurs fois la première année. Presque tout les mois, parfois tous les deux mois selon si son temps le lui permettait. Parti loin pour explorer avec une équipe les zones les plus merveilleuses de Ariesten, on ne pouvait pas dire que son emploi du temps n’était pas rempli. La seconde année, il passa donc de moins en moins de temps en ville et de fait à voir sa chère sœur… mais peut être n’était-elle plus aussi sœur dans son cœur qu’il ne voulait bien le croire. C’était un fait qu’il ne pouvait nier et qui, avec le temps, commençait de plus en plus à le déranger. Loin de Réa, Howl se rendait compte que la présence de la jeune femme lui manquait de plus en plus, à tel point qu’aucunes journées ne se passaient sans qu’il ne pense à elle. D’une manière qui n’était pas celle d’un frère pour une sœur. Dérangé par de tels sentiments, il préféra s’éloigner un peu plus de celle qui lui était cher dans l’espoir de voir s’effacer quelques émotions qu’il jugeait mauvaises. Elle n’était certes pas sa vraie sœur… mais jusqu’ici, il l’avait vu comme tel. Alors la percevoir aujourd’hui autrement était on ne peut plus dérangeant. Une troisième année alors passa sans que jamais il n’aille la revoir… et sans pour autant que ses sentiments pour elle se tarissent. Quand il y repensait avec du recul, il ne pouvait trouver que stupide et idiot sa réaction, car il savait qu’en s’absentant si longtemps sans nouvelles, il avait fait du mal à Réa. Trop pour qu’il se le pardonne… mais pas assez pour le retenir loin d’elle encore trop longtemps…
codage par Emy sur apple-spring


Dernière édition par Howl Lovecraft le Lun 11 Jan - 23:23, édité 7 fois
Dérivé

Description
Avatar: The Legend of Zelda - Link
Pouvoir/Hybridité: Loup
Âge: 19 ans.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 385
Date d'inscription : 29/11/2015
Age : 23


 Howl Lovecraft ◊ Capturer l'instant présent, témoin des jours passés

 :: Autres
Bienvenue monsieur tout vert ! J'ai hâte de voir ce que tu vas prendre comme groupe ! keukou

En espérant que tu te plaises parmi nous ♥

J'aime beaucoup ton prénom ~
Invité


 Howl Lovecraft ◊ Capturer l'instant présent, témoin des jours passés

 :: Autres
Encore bienvenue parmi nous !!!
Howl c'est classe.
J'ai hâte de voir son histoire !!
Invité


 Howl Lovecraft ◊ Capturer l'instant présent, témoin des jours passés

 :: Autres
Merci à vous deux :D
Invité


 Howl Lovecraft ◊ Capturer l'instant présent, témoin des jours passés

 :: Autres
DP pour dire que j'ai terminé :D
Dérivé

Description
Avatar: The Legend of Zelda - Link
Pouvoir/Hybridité: Loup
Âge: 19 ans.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 385
Date d'inscription : 29/11/2015
Age : 23


 Howl Lovecraft ◊ Capturer l'instant présent, témoin des jours passés

 :: Autres
( Un cobra royaaaal teemie HIIIISSSSSSS )

*tousse*

Pardon, pardon.

Re bonsoir, toi ! ♥

Après avoir lu la fiche de Réa, je ne pouvais que me régaler avec la tienne. Vous voulez me tuer, pas vrai ? Je pense qu'après tout ça, je vais suivre vos rp. Je suis un futur fan boy éhonté blblblbl.

Autrement, j'apprécie tout autant Howl. Son attachement à Réa le rend d'autant plus attendrissant qu'il ne l'est déjà naturellement grâce à son caractère. Avec une hybridité comme le serpent, on aurait pu s'attendre à autre chose mais non, il s'agit juste d'un homme compatissant.

J'ai aimé aussi voir un autre côté de l'histoire que j'ai déjà eu avec Réa, la progression des sentiments qu'il a pour elle. Bon sang, je ne peux plus attendre, va la rejoindre fdjhdjk.

JE TE VALIDE petit serpent adorable. Va retrouver ta dulcinée maintenant. bave
 
Howl Lovecraft ◊ Capturer l'instant présent, témoin des jours passés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Que je meurs à l’instant si l’envie me reprend de remettre ma tête dans la gueule du serpent [ pv Monsieur ]
» Tournoi "Instant d'un Rêve" 19-20 juin 2010
» Lovecraft à vendre
» Capturer Kyurem
» Ce que j'écoute à l'instant ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ariesten :: Autres-
Sauter vers: