AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Titre swagg (terminé)
Invité
Lun 4 Jan - 13:48


Walker Diane T.
« Touche pas mon géranium !! »


Informations
Nom : Walker
Prénoms : Diane Taylor
Âge : 20 ans
Orientation sexuelle : Elle s’en fout.
Métier : Etudiante en biologie
Groupe : Hybride
Hybridité : Pieuvre à anneaux bleus
Avatar : Megurine Luka (vocaloid)
Derrière l'écran

▬ Prénom : Zephyy
▬ Âge : 20 ans
▬ Comment as tu connu le forum ? La magie du partenariat
▬ Double compte ? Un jour peut-être
▬ Ta présence sur le fo' : ¼, faudra me partager avec d’autres forums :3
▬ Le mot de passe ? : J'ai mangé le code #Fuji ♥
▬ Un petit commentaire : lovlov keurkeur

Caractère
Diane, c’est ce genre de personne qui à l’air toute douce, toute gentille, toute inoffensive, toute délicate, toute féminine et qui…ne l’est pas. Elle a une grande gueule qu’elle oublie de fermer parfois. Souvent. Généralement. Elle parle haut, elle parle fort, elle parle mal. Elle a tendance à dire ce qu’elle pense et à se moquer. Elle s’amuse des autres et persiffle. Elle insulte copieusement de son vocabulaire fort fleurie la moindre personne qu’elle prend en grippe. Pourtant elle se retrouve impuissante quand il s’agit de devoir faire preuve de délicatesse ou de sensibilité. Consoler quelqu’un, elle ne sait pas comment on fait et elle enchaîne maladresse après maladresse, pouvant même mettre les deux pieds dans le plat. Se montrer douce, c’est compliqué et généralement un échec, c’est comme être quelqu’un d’autre. Ca marche pas, et elle aura beau essayé, en général elle ne fait qu’aggraver les choses.

Diane a l’air forte. Elle est forte et se considère comme une fille forte. Elle aime penser que son mental est d’acier, qu’elle sait endurer et supporter. Elle n’est pas une pleurnicheuse et déteste pleurer. Elle ne voit pas ses fissures ou alors refuse de les voir. Son corps aussi est fort. Elle ne possède peut-être pas une force surhumaine comme son patron, mais ses muscles sont là et elle n’hésite pas à en user. Et à en abuser. Assez pour frapper contre un mur, se bousiller la main et faire comme si tout allait bien alors que sa mère ça fait putain de mal. Pourtant une peur la hante. Une peur terrible qui la réveille parfois au milieu de la nuit, transpirante et essoufflée, le cœur battant. C’est là dans sa tête depuis qu’elle est enfant sans qu’elle n’arrive à en identifier la raison ou l’origine. Mais c’est plus fort qu’elle, les carottes la terrifient.

La jeune femme a cette spontanéité qui l’amène parfois à se bousiller la main contre un mur. Mais ce n’était pas vraiment de sa faute, elle n’est pas spécialement méchante ou quoi. Elle est juste explosive. La patience, le calme et le contrôle de soi sont des notions qui ont tendance à lui filer entre les doigts à la vitesse de l’éclaire. Elle s’emporte, elle ne réfléchit qu’après, ou pas du tout, les conséquences sont le cadet de ses soucis sur le moment, que ce soit dans la violence, dans l’excitation ou dans la panique. Ce serait presque à se demander comment elle a réussit à finir dans une discipline aussi délicate et intellectuelle que la biologie. Les mystères de la vie dirons-nous. Et la passion. Aussi.

Cependant à l’opposé de cet aspect rude, brutal et très viking se cache une facette aussi très niaise qui a tendance à la mettre dans l’embarras le plus total lorsqu’on la surprend. Diane a un faible devant les choses dites mignonnes. Un gros faible. Tellement gros qu’elle se transforme en shamalow plein de mièvrerie et couinant devant un bébé animal, une peluche kawai et autre chose à gros potentiel bisounouresque.

Sans parler des plantes. Elle adore les plantes, ce serait presque si elle ne leur dédiait pas un culte. Son appartement est envahi par les plantes, au point de ressembler par endroit à une forêt amazonienne. Elle a en des dizaines, plus ou moins grande, à fleur ou non, carnivore, empoisonnée, pleine de piquants, toute douce, hyper fragiles. Bref, elle en a de tous les genres. Et comme dit plus tôt, Diane les adore. Elle a donne un nom à chacune d’elle, elle leur parle, elle les bichonne. Bref, si une SPA des plantes existait, elle en serait la fondatrice.

La demoiselle, au-delà de l’embarras qui la prend dans ces moments de faiblesse, ne semble pas connaître la gêne. En témoigne entre autre ses habitudes vestimentaires qui ne sont en aucun cas définis et qui se résument globalement à « je prends au hasard dans l’armoire et puis voilà ». Oui la jeune fille ne sait pas s’habiller correctement. Mais ou bien elle étale aux yeux de tous l’exhibitionniste qui est en elle (et qu’elle ne cache pas vraiment en réalité), ou bien elle s’enterre dans des fringues informes qui la transforment ou en sac poubelle ou en guirlande bariolée. Ouais, la féminité de cette meuf s’est cassée la gueule il y a bien longtemps. Mais son absence de gêne de se démontre pas que dans sa tendance à l’exhibition entre autre,, mais aussi dans ses sujets de conversation parfois très décomplexé. Peut-être un peu trop même. Aucun sujet ne semble la mettre mal à l’aise et elle est capable de parler de n’importe quoi sans vraiment de problème. Et il en va de même pour ses actions. Andromaque semble être capable de faire n’importe quoi. Eh bien souvent, elle fait n’importe quoi, sans voir où diable se trouve le problème.

La jeune femme a des problèmes de compréhension. Des petits problèmes de compréhension et de communication avec, principalement, les individus de sexe masculin. Plus simplement, Diane ne pige rien aux mecs. Aux filles non plus d’ailleurs. Elle essaye pourtant hein. Elle observe, elle espionne, elle écoute, elle stalke. Elle élabore des théories en général complètement improbables et abracadabrantes. Mais non vraiment, elle ne comprend pas comme ces bêtes étranges fonctionnent. Mais elle ne renonce pas. Un jour, elle découvrira la clef du mystère du fonctionnement des mâles. Elle ne renoncera jamaiiiiiiis !!
Spécial

▬ Hybridité : Une pieuvre à anneaux bleus, c'est un animal marin, tout moue -sauf le bec- avec tous pleins de tentacules qui te scotchent à la peau. La classe. La description aurait put s'arrêter là, après tout, tout le monde sait ce qu'est une pieuvre, y a pas à s'étaler. Elle vie en eau salée, elle est minuscule -11 cm quoi. même pas la moitié de ta règle au collège !-, sa couleur elle est moche, et comme le dit son nom, elle a des anneaux bleus qui lui popent sur la peau quand elle est menacée ou stressée. Sauf que si ces anneaux sont là, ce n'est pas pour rien. Et ce n'est pas pour dire "coucou je suis là" mais plutôt "bouffe-moi et tu crèves". Parce que cette pieuvre est une saleté venimeuse capable de te tuer, oui, toi là au fond. Je t'ai vu !

▬ Autre : Vaut mieux éviter de lui rouler un patin. Même humaine, sa salive reste venimeuse. Beaucoup moins, pas au point de tuer, mais ça fera mal. Très mal. Elle a toujours un peu d'antidote avec elle. Au cas où.

Histoire
Quand Diane était dans le ventre de sa mère, un choix s’offrait à elle. Ou bien elle héritait de maman, et elle naîtrait en tant qu’humaine avec un don classieux comme posséder une force surhumaine, pouvoir maîtriser le feu, ou bien obliger les gens à chanter « libérée, délivrée ». Ou alors elle héritait de papa et naîtrait en tant qu’hybride pieuvre à anneaux bleus. Comme vous vous en doutez, elle n’a pas hérité des pouvoirs classes de maman.

Ainsi naquit-elle poulpe. Parce que oui, pieuvre et poulpe c’est la même chose. Si. J’ai vérifié sur wikipédia, tu peux pas test. Donc, elle est née en héritant de l’hybridité de papa. Si petite elle était trop préoccuper à téter pour s’en intéresser, l’adolescence (et même avant en fait) lui apprit vite à quel point c’était la grosse loose parfois. Surtout quand elle ne maîtrisait pas. Enfin, papa et maman étaient très fiers de leur bébé ventouse, et étant leur seul enfant, ils la pouponnèrent avec tout leur cœur. Diane pouvait se plaindre qu’elle n’avait pas un pouvoir très génial, elle avait une famille du tonnerre qui compensait largement.

Elle avait grandit sans trop de problème, vivant une enfance heureuse, globalement. Oui, globalement. Disons que toutes les blagues sur les mollusques qu’elle avait put entendre et toutes les fois où elle s’était transformée sans le vouloir étaient autant de souvenirs embarrassants que désagréables qu’elle aurait préféré oublier. Plus d’un enfant/adolescent/jeune adulte (selon son propre âge) avaient finit avec un poing dans la figure et/ou un coup de pied dans les parties génitales avec parfois bonus venimeux. Parce que lorsque Diane te crache à la gueule, littéralement, c’est généralement aussi agréable que de faire un câlin à un bébé méduse.

Bon, ça lui avait valu nombre de punition bien sentie de la part de ses parents, ses fesses s’en souvenaient encore, et même un renvoi de son école. Aussi, évitait-il en général de cracher à la gueule des gens qu’elle ne pouvait pas se voir. Arrêter de frapper ? Ah ah ah. Que vous êtes naïf. C’est comme demander à un poisson d’arrêter de nager, c’est impossible. Taper, c’est dans sa nature.

Quand elle avait quatorze ans, Diane rencontra l’amour de sa vie. Si ses parents furent heureux au début de voir que leur bulldozer de fille s’était trouvé une passion pacifique, ils déchantèrent peu à peu en voyant leur maison être doucement envahit de plantes. Non pas qu’ils aient quelque choses contre ces photosynthétiseurs, mais se réveiller le matin et se prendre un pot suspendu stratégiquement placé là dans la tronche, ça foutrait les boules à n’importe qui. Même les meilleurs parents du monde. Aussi la jeune fille dut-elle se limiter dans sa passion dévorante. Tout du moins, jusqu’à ce qu’elle vive seule.

De part sa passion, elle prit le parti d’orienter ses études vers la biologie. Et de prendre son indépendance partielle, aussi. Parce qu’il n’y avait vraiment pas assez de place dans la maison familiale pour ses bébés. Mais si on l’écoutait, il n’y aurait assez de place nulle part. A 20 ans, elle s’était donc retrouvé dans un appartement gracieusement loué par les parents, envahit de plantes, à travailler comme une malade avec tout son enthousiasme naturel pour pouvoir décrocher un jour son sacro-saint diplôme de botaniste.
codage par Emy sur apple-spring
Titre swagg (terminé)
Invité
Lun 4 Jan - 18:25
Hey bienvenue sur le forum !

J'espère que tu t'y plairas ^^. J'aime bien l'idée de la pieuvre soit dit en passant :p!

"Je ne vous ferez pas la bise mademoiselle, j'espère que votre charme habituel suffira à m’empoisonner mes esprits pour ne pas que je vous oublie."
Titre swagg (terminé)
Invité
Mar 5 Jan - 15:03
Merci ♥♥♥
J'avais envie d'essayer une pieuvre, ça change des classiques félins/canins ah ah (bon j'ai quand même hésité un moment entre pieuvre, méduse et araignée. je sais pas je dois avoir des goûts étranges /out)

Et j'annonce que j'ai terminé ! L'histoire est sans doute un peu fouillis, mais il se passe tellement rien d'exceptionnel dans sa vie... Bref.
Titre swagg (terminé)
Humain à don
avatar
Messages : 310
Date d'inscription : 29/11/2015
Age : 18

Description
Avatar: Tsurumaru Kuninaga
Pouvoir/Hybridité: Reine du vent
Âge: 17 ans
Mar 5 Jan - 18:08
Hey bloupi ! keukou

Déjà, je ne pense pas à avoir eu l'occasion sur la Chat Box de te dire bienvenue alors du coup... Bienvenue sur le forum ! Cela fait toujours très plaisir de rencontrer un nouveau membre. (C'EST TROP BIEN KRKRKRKR feu )

Sur ce, alors ta fiche ne présente aucun problème, tout est cohérent ! Ton mot de passe était bon, ton histoire est très bien écrite, elle est même drôle ! (Sisi wikipédia)
D'ailleurs j'apprécie énormément ton originalité, prendre une pieuvre avec anneau bleu c'est... Originale ! xD

Bref, assez de blabla, tu as compris je pense que tu es validé !
Vouala, longue vie à notre reine Bloupi. (surnom trop swagg mexica )
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» souvenir du passé....(libre)(pas d idée de titre)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ariesten :: Autres-
Sauter vers: