AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Événement Hiver ; Autour du feu
PNG
avatar
Messages : 372
Date d'inscription : 19/09/2015

Description
Avatar:
Pouvoir/Hybridité:
Âge:
Ven 18 Nov - 22:18

Règlement de l’événement RP

__________________________________________________________

Avant de débuter l'événement nous allons mettre en place quelques petites règles à respecter afin de ne pas retarder l'événement et de ne pas avoir d'autres soucis.

➤ Des réponses de petites tailles sont attendus afin de fluidifier la rapidité des réponses de chacun.
➤ Le RP est collectif.
➤ Le RP se déroulera à la suite de ce post.
➤ Il n'y a pas d'ordre imposé, il est juste interdit qu'une personne poste deux réponses à la suite.
➤ Il faut être validé pour pouvoir participer à l'événement.
➤ La date de la fin de l'événement est encore à prévoir.

Événement Hiver ; Autour du feu
PNG
avatar
Messages : 372
Date d'inscription : 19/09/2015

Description
Avatar:
Pouvoir/Hybridité:
Âge:
Ven 18 Nov - 22:18

Contexte de l’événement RP

__________________________________________________________

Les jours passaient, les mois passaient, la saison passait. Le givre et le froid commençaient à prendre place sur Ariesten. Les habitants de l'île attaquaient donc la saison hivernale, pantoufles, bonnets, vêtements très chauds étaient conviés. Ying, dieu aimant et attaché à la "tradition" déversa une vague de neige sur l'île accompagnée de fins flocons permanents se déposant sur le sol. L'hiver c'est l'hiver et cela va de pair avec la neige. En plus de cela, plusieurs habitants reçurent une invitation personnelle à un séjour dans un chalet tout neuf à l'écart de la ville en pleine montagne.

Adresse, date et horaires, tout était indiqué sur le recommandé reçu par les invités. Le chalet se situe donc en bas de la montagne derrière la forêt. Les quelques habitants sont convoqués aux alentours de vingt heures. Tous les habitants convoqués ont une chambre réservée, ils ne seront alors pas mélangés. Cela n'empêche pas que certains aillent dans les chambres d'autres.


Le jour de la convocation arriva. Les invités arrivèrent presque tous en même temps sur le lieu de rendez-vous. Ils découvrirent alors la demeure où ils allaient dormir pendant un week-end. Devant la résidence se trouvait une enveloppe posée sur une bûche, celle-ci contenait donc des instructions.

─ Les habitants devront être rentrés au chalet avant vingt-trois heures.
─ Vous trouverez toute la nourriture que vous désirez de façon illimité.
─ La violence est interdite dans le chalet.
─ Les dons peuvent être utilisés à l'extérieur de la résidence.
─ Les organisateurs de l'événements ne sont pas responsables de quelconques soucis.

Bonnes vacances et surtout amusez-vous bien ! ❞



 
Événement Hiver ; Autour du feu
rang Mars
avatar
Messages : 225
Date d'inscription : 14/01/2016

Description
Avatar: Len Kagamine de Vocaloid
Pouvoir/Hybridité: Panda roux
Âge: Eternellement 22ans
Sam 19 Nov - 2:22
Une lettre... ? Voilà une chose que Mars ne pensait jamais recevoir dans sa boite aux lettres et ce, pour deux raisons très simples. D’une part, tous ceux de son ‘ancienne vie civile’ l’avaient oublié il y a de ça des mois et des mois et le peu de personne avec qui il avait fait connaissance depuis son retour à la vie ne devait pas avoir la moindre idée de l’endroit où il vivait. D’autre part, la plupart du temps, sa boite aux lettres était fracturée -comme toutes les autres- et son contenu répandu dans les rues mal famées d’Ariesten. La joie de vivre en ville sans doute. Mais un jour, le héros en était certain, il parviendrait à mettre la main sur le diabolique gang qui avait pris pour cible les papiers -ou publicités pour la plupart- des habitants de son quartiers !
En réalité, ce n’était pas une lettre, mais une invitation. Une invitation à un séjour dans un chalet perdu dans les bois. Mais le plus singulier était qu’elle était à son nom. Oui, son nom, celui qui avait été effacé des registres de l’existence. Bien que ce fût étrange, l’instinct de l’hybride lui disait qu’il n’y avait pas de danger et que, tout comme lorsqu’il lui avait rendu la vie, Ying lui offrait simplement un autre cadeau en récompense de son dévouement à la justice. Tout y était indiqué, comment y aller, les horaires, Face à l’idée de passer cette période particulière de l’année seul et dans son studio presque insalubre et ouvert aux quatre vents, l’opportunité d’un bon feu de cheminée et d’un repas gratuit était plus que tentante. Puis, en plus, il avait accumulé tellement d’heures à la caserne de pompier qu’il était en repos forcé les prochains jours. Cette nouvelle n’avait d’abord ennuyé profondément, mais ce ne lui semblait plus si mauvaise finalement.
Le sourire aux lèvres et l’optimisme certain, il fit sa valise pour quelques jours et s’habilla chaudement -une veste d’hiver sombre, un jeans épais, des gants gris et un bonnet assorti et sa fidèle échappe rouge flamboyante pour ajouter sa touche de couleur extravagante- avant de se rendre à l’adresse indiquée.

*****

Arriver là-bas n’avait pas été si évident que ça. Le soir tombait tôt désormais -même si ce n’était pas un problème pour l’hybride panda roux qu’il était- et la neige avait rendu le trajet plus long qu’il ne l’aurait cru mais finalement, il était arrivé face à cet imposant chalet de bois. Pour l’instant, tout était calme et il y entra sans vraiment frapper à la porte avant. L’entrée donnait sur un salon chaleureux et confortable -il y avait même un feu de cheminée ! – et, directement à sa droite un comptoir s’élevait, semblable à celui d’un hôtel avec sa rangée de clef accrochée au mur. Était-il seul ici ? Pas d’employés ou quoique ce soit du genre ? A voir le nombre de clef, peut-être ne le serait-il pas longtemps. Il posa négligemment son sac par terre et se pencha au-dessus du comptoir pour attraper l’un des trousseaux de clefs. ‘Chambre 125’, premier étage donc. Il fourra le porteclef dans sa poche et fit quelques pas dans la pièce rustique, histoire de se familiariser avec son environnement. 

HRP:
 
Événement Hiver ; Autour du feu
Dérivé
avatar
Messages : 109
Date d'inscription : 20/01/2016
Age : 16

Description
Avatar: Nakigitsune > Touken Ranbu
Pouvoir/Hybridité: Renard Polaire
Âge: 19 ans
Sam 19 Nov - 12:01
Montagne
Autour du feu
Je ne demandais que cela!
La neige tombait sur Ariesten, n'importe qui serait heureux et sauterait de partout dans leur chambre. Sauf que voilà. Saoki n'est pas n'importe qui. Et avant d'être quelqu'un, il est SDF. Du coup. Il est obligé de se retranché sous un porche, dans une grange ou encore dans des vieux garages abandonné. Il ne peut plus dormir dans ses ruelles sauf peine de mourir de froid. Du coup, c'est protégé par une sorte de préau que Saoki ouvre les yeux tremblant de froid, découvrant une lettre sur sa couverture... Au début, il se demandait comment cette lettre était arrivée ici, était-ce bien pour lui ou est-ce qu'une personne l'a fait tombé? Tant de question... Il devait les poser à Fox mais Fox avait trop froid pour sortir. Ses mains étaient congelées... Encore une saison pourri que Saoki détestait. La seule façon de se réchauffer était de prendre sa forme animale mais là... Il aurait déchiré la lettre et il n'aurait pas pu la lire.
Après avoir un minimum réchauffé ses mains, notre canidé des neiges ouvrit la lettre. Quelle fut sa surprise quand ses yeux dorés lurent que la lettre était à son nom! Ying pensait aussi à lui? Un grand sourire sous son masque s'étira comme un gamin qui venait de recevoir le plus grand cadeau de l'univers. Alors Saoki s'agenouilla sur sa couverture et il joignit ses mains, remerciant Ying de lui offrir un si beau cadeau.
Un fois son remerciement bordélique fini, il n'a pas l'habitude de prier alors Ying devait se débrouiller avec ses pensée mais l'intention y est, le renard se leva, s'enroula dans sa couverture, piétina à cause de ses pieds nu endormit par le froid et il se mit à courir vers le lieu de rendez-vous.


Il arriva au chalet et y entra directement, il ne sentait plus ses pieds alors il s'écroula dès que la chaleur lui caressa le visage. Il resta deux-trois minutes au sol avant de se relever et de regarder les clés... Il y en a plein! Et il y avait un trou. Il manquait la 150 donc il y a déjà quelqu'un puisqu'il y a 151, 152 et la suite.. Bon! Il attrapa la clé de la "Chambre 145" au Premier Etage... Il vit les escaliers, courut à l'intérieur et ouvrit la porte de son Eldorado. Il regarda le mobilier... Il y a tout ce qu'il faut! Le renard s'assied sur le lit, prévoyant de s'y coucher mais... Ses yeux se posèrent sur le tapis. Ni une ni deux, il se coucha sur le tapis, laissant la chaleur le réchauffer et sécher ses larmes. Il était heureux d'être là... Il est beaucoup trop sensible... Et en même temps, il se jura d'aller au temple plus souvent maintenant.
Event
Hiver ♥
Événement Hiver ; Autour du feu
Invité
Dim 20 Nov - 9:02
Des flocons de coton virevoltaient, formant un tapis immaculé dans les rues d'Ariesten, rendant le paysage différent, magnifique. L'hiver était là, obligeant les habitants à ressortir manteau, gants, bonnet. Malgré l'air glacial, Réa ne pouvait qu'apprécier cette saison, si magique, si joyeuse, en tout cas à l'accoutumé. Cette fois, la belle à la crinière d'ébène était moins enjouée, consciente qu'elle passerait de nouveau cette période sans son frère. Ses soirées se résumaient allongée dans le canapé à bouquiner ou à regarder d'anciens clichés pris par l'hybride serpent, à l'époque où tous deux se réjouissait des jeux inventés grâce à cette poudreuse. Des sourires peints sur leur visage, éternels, faisant naitre un peu de joie sur le visage de la douce jeune femme qui ne pouvaient que se remémorer ces moments.

Après une journée de travail assez calme, la commerçante remontait une fois plus à son appartement, toujours vide, beaucoup trop même. En passant, Réa avait récupéré son courrier. Quelques factures et une enveloppe qui l'intriguait un peu plus. Durant ce laps de temps entre sa boite aux lettres et son appartement, elle eut un espoir, l'espoir qu'enfin son être perdu se manifeste en cette période qu'ils partageaient auparavant ensemble dans la joie. Alors à peine la porte refermée, son manteau accroché au porte-manteau, elle se débarrassa des autres courriers jugés inutiles à cet instant pour ouvrir l'enveloppe cachetée et en sortir ce qui semblait être une invitation.

La brune la lut tout en avançant vers son canapé, se laissant tomber avec lassitude sur celui-ci lorsqu'elle prit connaissance du destinataire. Déçue, son regard d'océan se perdit un instant sur un cadre trônant sur la petite table de salon, cadre qu'elle saisit pour contempler longuement le visage de celui qui résidait dans son coeur.

*******************

En ce jour de rendez-vous, Réa avait décidé de se rendre à ce fameux chalet, là où Ying l'avait invitée, portant un infime espoir d'y rencontrer Howl. Ce n'était pas impossible après tout ? Alors vêtue d'une robe pull marron, de collants beiges et de bottines fourrées de teinte chocolat, elle enfila son manteau lui aussi de la même couleur, son bonnet blanc orné d'un pompon, ainsi que son écharpe à carreaux rouge et noire. Arrivée sur les lieux, elle se saisit de cette lettre posée sur une bûche ressemblant à un règlement intérieur. Puis poussant la porte, elle entra, profita de la douce chaleur qui régnait dans cette atmosphère rustique. D'une main gantée, la belle épousseta sa chevelure d'onyx, là où s'étaient déposés quelques flocons blancs, avant de promener son regard d'azur dans la pièce.

Puis la douce se dirigea vers le comptoir, analysant quelques instants les clés des chambres. Quelques unes manquaient, signe qu'elle n'était donc pas seule dans ce chalet. Elle se saisit de la clé portant l'écriteau "Chambre 140" avant de se détourner vers l'autre pièce, là où un feu réconfortant accueillait les visiteurs. Dans ce salon, un jeune homme que Réa reconnut immédiatement, illuminant ainsi son visage aux joues rosies par le froid.

"Mars ? Salut ! Toi aussi tu as reçu une invitation ?"

Ce n'était pas celui qu'elle attendait, mais la belle ne pouvait être qu'heureuse de retrouver en ces lieux, un ami.
Événement Hiver ; Autour du feu
rang Mars
avatar
Messages : 225
Date d'inscription : 14/01/2016

Description
Avatar: Len Kagamine de Vocaloid
Pouvoir/Hybridité: Panda roux
Âge: Eternellement 22ans
Dim 20 Nov - 19:33
Mars était vraisemblablement arrivé premier sur les lieux, bien qu’il ne les ait pas vraiment encore visités pour s’en assurer. Néanmoins, pour l’instant, tout était calme, très calme. Était-il le seul à avoir été invité ? Non, ça, non, il était persuadé que Ying avait accordé cette faveur à bien d’autres personnes que lui, et puis ça n’avait pas de sens de l’isoler pour quelques jours dans un aussi grand chalet. Était-il le seul à y avoir répondu alors ? Peut-être... mais il pensait plutôt qu’il était juste le premier à être arrivé pour l’instant et que bien d’autres le rejoindraient tôt ou tard. L’optimiste à tout épreuve, même seul dans une bâtisse isolée au milieu des bois et en pleine nuit. Tout en bois comme le veut la tradition, le chalet dégageait une atmosphère chaleureuse et très cosy. Le feu de cheminée crépitant dans l’âtre de pierre approvisionnait la pièce en chaleur douce et réconfortante, contrastant fort avec le froid mordant de l’extérieur. Le héros décida donc de retirer sa veste, son bonnet et ses gants -qu’il mit directement dans la poche de son manteau pour ne pas les perdre- avant de récupérer son sac et de s’avancer dans une pièce adjacente. Un salon, un confortable salon dont les canapés et autres fauteuils s’articulaient également près d’un âtre de pierre, de ceux où l’on sait quand on s’assied mais jamais quand ni comment on en ressort, tant les coussins sont mous et qu’on s’y enfonce facilement. Çà et là, il y avait aussi des couvertures, de quoi passer un séjour au chaud. Son regard fut directement attiré par l’un des nombreux récipients de verre disposés sur la table basse. Serait-ce... ? Mais oui ! Des bonbons et des sucreries de tout ordre ! A cette trouvaille, le jeune homme laissa simplement tomber ses affaires au sol et s’installa, dos à l’entrée de la pièce, dans l’un des imposant canapé. Il attrapa un de récipient et en sortit deux-trois sucres d’orge rouge et blanc et en croqua un. Du sucre, voilà un moment qu’il n’avait pas gouté du sucre à l’état brut. C’était un vrai luxe dont il ne pouvait pas se permettre depuis son retour à la vie. Tout en savourant la douceur, de tendres souvenirs lui revint en mémoire, des souvenirs de sa famille essentiellement, des souvenirs de fête de fin d’année passées en famille. Il sourit doucement en s’y perdant.

Les minutes passèrent et il entendit l’arrivée d’une autre personne qui, rapidement, prit les escaliers, sans doute pour se rendre dans sa chambre. Oh, ils auraient bien le temps plus tard de faire connaissance après tout. Mais savoir qu’il n’était plus seul désormais été très enthousiasmant. Un autre bruit de porte, une autre personne à faire son entrée dans le chalet. Mars se releva -non sans mal, c’est qu’on s’y enfonçait vraiment fort dans ces coussins- pour mieux être accueilli par une voix familière. Son sourire s’élargit quand il aperçut Réa, la commerçant d’améthyste devenue son amie au fil des mois, s’approcher de lui. Une excellente surprise ! Il ne s’attendait pas réellement à voir ici quelqu’un qu’il connaissait, ou plutôt, quelqu’un qui le reconnaissait.

« Hey, Réa ! Tu as fermé ta boutique pour les fêtes ? » Il acquiesça tout en postant devant elle, bras tendu et effectuant le « V » de la victoire. « Yep, j’ai aussi été invité, je n’ai pas pu résister à la promesse d’un bon repas chaud ! » Ce qui n’était pas faux, mais pas l’entière vérité non plus. Il tendit ensuite un des sucres d’orge qu’il avait subtilisés tout en portant un second à ses lèvres. « Goute ça, ils sont super bon ! » C’est alors qu’il remarqua sa valise, posée à ses pieds. Bien plus propre et soignée que l’espèce de sac à dos où il avait fourré deux-trois affaires que Mars avait emporté avec lui. « Pas encore installée ? Moi non plus. Et si on déposait ça avant de faire le tour ? »


Et avant même de recevoir une réponse, son propre sac à dos était sur ses épaules et il s’était emparé de la valise de son amie. Serviable jusqu’au bout, serviable et très envahissant. 
Événement Hiver ; Autour du feu
Invité
Mer 23 Nov - 17:14
Voir son ami en ces lieux avait eu pour mérite de faire naitre un sourire sur ce visage beaucoup trop souvent teinté de tristesse. Mars était pour elle une bouffée d'air frais, et ce, à chaque fois qu'elle croisait sa route, bien qu'elle ne pouvait que s'inquiéter pour lui lorsque l'hybride se présenter à la boutique ou à son appartement pour soigner l'une ou l'autre de ses nombreuses blessures. Trop rien de grave en soit, mais la belle ne pouvait que penser qu'il jouait parfois avec le feu. Mais la jeune orfèvre ne le mentionnait guère ne voulant s'immiscer dans la vie et les choix de son ami, sachant parfaitement ce qui était important pour lui : aider les innocents.

Après avoir salué le justicier, souriant à cette éternelle bonne humeur qu'il dégageait, elle acquiesça à sa question. "Oui, j'ai décidé de prendre un peu de repos ! Ces dernières semaines ont été un peu éprouvante au magasin !" Malgré tout, Réa  ne pouvait être que ravie du succès de sa boutique et de ses propres créations, un hommage à sa chère mère en quelque sorte. Bien que Mars n'avait jamais réellement mentionné ses conditions de vie, la jeune femme ne pouvait que se douter de son quotidien, lui qui avait jusque là toujours refusé qu'elle ne l'accompagne chez lui. Elle le sentait si seul, comme elle pouvait l'être malgré la présence de sa famille d'adoption.

Saisissant la sucrerie si gentiment offerte par le panda roux, la brune afficha un nouveau sourire ravie, soufflant un "Merci" avant de porter le sucre d'orge à ses lèvres. La faim la tiraillant, elle se contentait de déguster son présent pendant quelques instants avant d'en faire un petit commentaire. "Hm ... Délicieux !" Son regard d'océan scruta distraitement la pièce tout en suçotant le bonbon avant de se reporter sur le justicier qui mentionnait sa valise. Elle n'eut guère le temps de réagir que le blondinet se saisissait déjà de ses affaires pour les monter à l'étage.

"Hey ! Mars ! Je peux la porter tu sais ?"

Bien entendu, commentaire inutile, l'hybride étant relativement têtu et certainement beaucoup trop serviable. Amusée, la belle ne put que soupirer avant de se diriger vers l'escalier, se permettant de passer devant afin d'ouvrir les potentielles portes qui se présenteraient devant eux. Arrivée dans le couloir à l'étage, la brune prit connaissance des numéros sur les nombreuses portes, vérifiant le numéro de sa chambre avant de le communiquer à son ami. "Je suis dans la chambre 140 et toi ?"

Les couloirs semblaient étrangement déserts, les autres invités étaient peut être encore entrain de s'installer ? Se présentant devant la porte comportant le numéro de son porte-clés, elle la déverrouilla, découvrant une chambre bien décorée, toujours de ce même style rustique. "C'est très mignon ici je trouve !" Laissant son ami entrer à sa suite, porte de la chambre ouverte en cas de nouveau venu, elle enleva son manteau et autres accessoires d'hiver pour les accrocher au porte manteau avant de s'asseoir sur son lit, songeuse.

"Je me demande pourquoi on nous a invité ici ..."
Événement Hiver ; Autour du feu
rang Etsujiro
avatar
Messages : 170
Date d'inscription : 28/11/2015
Age : 21

Description
Avatar: Shin Koganei
Pouvoir/Hybridité:
Âge: 23
Jeu 1 Déc - 14:27

~ Un séjour au chalet ~

J'étais rentré chez moi, épuisé par cette journée de cours qui était tellement chiante, alors qu'il neigeait dehors pendant toute la journée... Je n'avais qu'une envie à chaque fois que je regardais les flocons tombés, c'était de me jeter par la fenêtre et de tomber dans la neige pour faire un ange. Bon après l'ange aurait viré un peu au rouge avec le sang causé par les dégâts de atterrissage mais bon ce n'était pas le sujet...

Lorsque j'ouvris la porte de mon appartement, je vis une lettre adressé à mon nom qui me disait que j'étais en congé et que je partais dans un chalet pour profiter de l'hiver ! Et que c'était signé par Ying en personne, je regardais le plafond en rigolant : « Tu aurais pas pu me l'envoyer avant qu'il neige mec ?  Mais merci quand même ! » Je partis dans ma chambre tel un blizzard sur une banquise de pingouin chauve pour faire ma valise.

Lorsque j'arrivais sur place, j'entrais en criant « BONSOIRRRR » mais apparemment, personne n'était la... Pourtant je voyais sur le comptoir, différents numéros de chambres avec des emplacements vides et d'autres non... Hmmm... Peut-être que certaines personnes sont occupés... Je pris la clé de la 146 avant de siffloter en pensant déjà à la sensation de mettre les mains dans la neige... Je tournai la clé de sa chambre d'un coup et claquai la porte comme si il venait de faire une entrée en scène. Il était étonné par l'espace de la chambre et du confort que cette dernière offrait, il y avait vraiment de tout ! Ma seul réaction étais de sauter sur mon lit avant de me mettre à danser... Je suis en vacances ! Autant que je profite non ?

Événement Hiver ; Autour du feu
Dérivé
avatar
Messages : 109
Date d'inscription : 20/01/2016
Age : 16

Description
Avatar: Nakigitsune > Touken Ranbu
Pouvoir/Hybridité: Renard Polaire
Âge: 19 ans
Sam 3 Déc - 13:02
Montagne
Autour du feu
Je ne demandais que cela!
Le chaud réchauffait son corps, cela faisait longtemps... L'oreille au sol, il entendait les pas des gens, il y a avait des pas qui montait... Allons Saoki, tu ne vas pas rester tout seul! Si? Bon... D'abord il faut prendre une douche... Lentement tu te levas, tombant une fois ce qui provoqua un gros boom, tu te cachas sous ta couverture. Personne ne venais donc c'est bon, tu allas vers la salle de bain et tu regardais la douche... L'allumant, l'eau était glaciale! Tu laissas couler, te rappelant comment la personne qui t'avais recueillis le temps d'une douche t'avais montré. Tu retiras tes vêtements, constatant ta maigreur et ta pâleur... Tu fila sous la douche en lâchant un petit cri car maintenant c'était trop chaud!

Après un bon quart d'heure sous la douche, tu en sortis et tu te secoua la tête avant de te rhabiller. Bon, va te sociabiliser! Si on te demandes, tu vis avec la Lune et Fox. Personne ne doit savoir que tu es un SDF, tu serais à l'écart sinon! Bon! C'est parti! Tu posas un pied nu en dehors de ta chambre, tu entendais du bruit dans la chambre d'à côté mais la porte était fermée alors il n'allait pas déranger... Il voulait descendre mais une porte ouverte était là... Tes oreilles de renard polaire dépassèrent de l'encadrement de la porte et là... Tu reconnus ton seul ami en plus de Fox! Le panda roux! Mais il parlait avec une jeune femme... BON! TU T'EN FICHAIS, rien que de voir que tu connaissais une personne, cela te suffisais. Sans demander ton restes tu courus agilement derrière Mars, tes oreilles blanches et toute douce dépassant de ta couverture, tes yeux dorés que certains qualifiaient d'oeil de Yang luisaient sous ta protection et tes pieds pâles se recroquevillaient... Tu ne voulais pas être seul mais bon, Mars était le seul que tu connaissais pour le moment.

Ton aspect menaçant se brisa quand tu sortis ta tête dégoulinante d'eau de sous ta couverture en souriant.


-B...Bonsoir... E...Enchanté. Je suis Saoki...


Tes yeux se posèrent sur la jeune fille... Tu l'avais déjà vue mais où? Surement dans la rue...
Event
Hiver ♥
Événement Hiver ; Autour du feu
Dérivé
avatar
Messages : 389
Date d'inscription : 29/11/2015
Age : 23

Description
Avatar: The Legend of Ragnar - Link
Pouvoir/Hybridité: Loupe
Âge: 19 ans.
Dim 4 Déc - 8:53
Autour du feu
Pourtant, il connaissait bien la forêt, le loup. Pas besoin de vacances pour un type qui régnait h24 sur la forêt, bien à l'écart de la cité. Non, vraiment, pas besoin, surtout qu'en fait, il n'avait jamais vraiment prit de vacances... Ou bien tout simplement, il n'avait jamais réellement profité de ces dernières. C'est pour ça qu'il avait cru à une grosse blague en ouvrant la petite enveloppe qu'il avait trouvé sur son palier, un beau matin. Déjà, rares étaient les courriers qui arrivaient jusqu'à sa petite cabane et puis... Qui aurait eut le culot de faire parvenir une invitation au garde forestier ? Ce n'était pas comme si il avait beaucoup d'amis, et pas comme si il était le premier à qui on pensait pour une invitation. Profondément mitigé, le blond restait donc un bon moment ainsi, yeux ancrés dans la jolie écriture qui ornait le papier. Que faire ? Là était la question.

Une question vite répondue lorsqu'il se retrouva sur le pas de la porte du chalet. Au fond de lui, Ragnar venait de toucher une crise existentielle ; Pourquoi ? Pourquoi était-il venu ? Etait-ce parce que l'habitation était située pas loin de chez lui et qu'il avait eut la curiosité d'y jeter un coup d'oeil ? Mauvaise foi que voilà, vu qu'il avait  un sac sur son épaule, signe qu'il allait résider autre part que dans sa tanière. En soi, c'était un acte irrévocablement grandiose venant du blond... Sincèrement, lui, bouger de sa maison ? Ça n'était plus arrivé depuis qu'il avait quitté le pensionnat ! Grommelant des jurons contre lui-même, il pria par la suite, désirant absolument croiser personne lors que de ses premiers pas dans son nouveau 'chez lui' de quelques jours. L'animal sauvage qu'il était préférait inspecter tout d'abord en solitaire, comme d'habitude.

C'est une fois qu'il eut fini ses remontrances personnelles qu'il remarqua la lettre posée en évidence sur la bûche, devant la bâtisse. Ne sachant même pas qu'elle était pour lui, il y jeta un piètre coup d'oeil, l'attrapant quand même vu qu'il y en avait plusieurs. Ne prenant cependant pas le temps de venir la regarder, le jeune homme s'empressa de rentrer dans le chalet, regardant un dernier instant la neige bien installée à l'extérieur. S'époussetant rapidement la crinière en se secouant comme un vulgaire animal, le sauvage aiguisa ses oreilles pour savoir s'il était seul ou non. Déjà, rien qu'a l'odeur, ce n'était pas le cas. Mettant ça de côté, le dérivé reprit son mouvement nerveux pour se diriger vers le comptoir... Malgré son manque de civilisation, il savait que trop bien qu'il lui fallait une clé ! Attrapant la première venu, ou plus précisément la 123, il allait donc se diriger vers l'escalier quand tout à coup...

« BONSOIIIIIR ! »

Il a manqué de faire une crise cardiaque. Ragnar cru sentir un frisson lui travailler la nuque, ayant peu l'habitude d'entendre ce genre d'exclamation. Sans plus attendre, il sprinta presque vers sa chambre en montant les marches quatre à quatre, se retrouvant donc venant la porte, clé à la main. Pour le moment, il voulait juste éviter la confrontation.

robb stark


hrp:
 

_________________


Citation :
Droits de modération donnés à Ragnar le batard par Fuji la tapette

Événement Hiver ; Autour du feu
rang Mars
avatar
Messages : 225
Date d'inscription : 14/01/2016

Description
Avatar: Len Kagamine de Vocaloid
Pouvoir/Hybridité: Panda roux
Âge: Eternellement 22ans
Mer 7 Déc - 23:54
Rien à faire. Il n’y avait tout bonnement rien à faire quand le panda héroïque avait une idée derrière la tête. Et cette idée aujourd’hui était de se rendre le plus serviable possible. Oh, rien de bien compliqué pour lui, puisque rendre des services était devenu son quotidien depuis des mois. Et d’ailleurs, il n’avait rien d’autre à l’esprit que simplement venir en aide à son amie, même si celle-ci ne semblait nullement en avoir besoin. Rien à faire, l’enthousiasme de Mars était décuplé par la présence d’une personne qu’il connaissait dans ce chalet et même juste par la présence d’autres personnes dans ce chalet. En cette première période de fête qu’il passait loin de sa famille, le vague-à-l ’âme n’était jamais loin et il ne voulait tout bonnement pas y céder. Cette invitation était l’excuse parfaite pour occulter le fait que ceux qu’il considérait encore comme ses parents, encore comme ses sœurs, son frère, ne portaient plus ce titre. Il n’existait plus vraiment et aucun cadeau ne l’attendrait au pied du sapin cette année. Aucun, à part cette mystérieuse lettre envoyé par la divinité protectrice de l’île. Une preuve supplémentaire, s’il en avait besoin, que ses actes étaient bons, qu’il incarnait bel et bien la justice ! Alors, vraiment, il ne voyait pas pourquoi il devrait lâcher cette valise. D’un pas léger, il accompagna Réa vers sa chambre. Les couloirs étaient percés de nombreuses portes et l’une ou l’autre était entrouverte.
« Je suis dans la 125 » Il pointa une direction. « C’est juste un peu plus loin à droite. »
La joaillère se saisit de la clef, déverrouilla la serrure, et entra dans sa pièce personnelle. Le panda la suivit et, déposa sa valise et son propre sac au sol, à l’écart du passage. Oh, il viendra éventuellement récupérer ses affaires plus tard, quand il irait dans sa chambre. Enfin, s’il n’oubliait pas entre temps. En bon squatteur qu’il était, ça ne le dérangeait pas plus que cela de partager un espace ou d’oublier ses sacs chez un autre. Enfin, une autre. Imitant son amie, il se débarrassa de sa veste, ses gants, son bonnet -mais garda sa fidèle écharpe rouge- qu’il plaça sur son sac, et révéla un pull chaud gris clair cousu d’un énorme flocon blanc sur le devant. En parlant de son amie, il ne put s’empêcher de constater que sa tenue actuelle lui seyait... particulièrement bien, révélant des formes qu’il avait déjà pu deviner. Une chance que la belle, songeuse, ne remarquait pas son œil un peu trop baladeur. Sa remarque ne manqua pas de le surprendre. Il y réfléchit brièvement.

« Hmm, aucune idée. Peut-être que Ying veut nous récompenser pour nos actions ? » Puis, un léger rire, et une toute autre hypothèse. « Ou alors, il a juste envie de nous observer nous amuser. »

C’est alors qu’un nouveau protagoniste se présenta à l’encadrement de la porte et le héros se tourna vers lui, prêt à l’accueillir. Enfin, protagoniste, juste une espèce de fantôme-artisanal-couverture affublé d’yeux jaunes très perçant et d’une paire d’oreille de renard couleur blanche. Sous le sourire des plus radieux de Mars, le fantôme se révéla être Saoki, le renard polaire compagnon de jeu. Lui aussi avait été invité par Ying ? Quelle chance ! Il allait pouvoir présenter l’un à l’autre les deux amis de sa nouvelle vie ! Le renard se présenta maladroitement. Il était intimidé par Réa ? Soit, briser la glace était sa spécialité.


« Sao ! T’as été invité aussi ! » Il s’avança vers lui pour mieux l’inciter -ou plutôt le forcer- à s’avancer dans la chambre en passant son bras autour de son épaule. Quelques pas, et il le lâcha. « Sao, j’te présente Réa, une amie à moi. Elle tient une boutique en ville et tu verras, elle est très sympa ! » Son enthousiasme rayonnait presque dans la pièce. « J’espère, non, je suis sûr que vous allez vous entendre ! »
Événement Hiver ; Autour du feu
rang drassyr
avatar
Messages : 161
Date d'inscription : 19/01/2016
Age : 23

Description
Avatar: Uta - Tokyo Ghoul
Pouvoir/Hybridité: Aeterna Damnatione
Âge: Immortel
Dim 11 Déc - 13:08





Happy Winter



Ses doigts caressèrent avec langueur et amour la courbe de ces lettres. Les "e" devenaient des hanches savoureuses, et les traits vifs des bouches à examiner. Le vernis noir épousait les mots avec une tendance pour le malsain. L’hiver, le temps des jeux enneigés, des sourires et de la buée disparaissant dans l’air. L’hiver, si joyeux, rempli d’une vie frémissante ! L’hiver, la saison des morts, des survivants des rues devenus mets des flocons. Ah, l’hiver, instant de quelques souvenirs épars dans les morsures du froid. Gadoue, glace, gangrène, engelures. Quand certains apprécient un feu merveilleux, d’autres crèvent et crèvent en silence. Les sourires, les rires lorsqu’on joue et l’on crée des bonhommes de neige. Les mêmes bonhommes immobiles dans les ruelles, la gueule ouverte, les yeux gelés. Joyeux hiver à tous, mes défunts et tendres !

Drassyr étira le même sourire que celui obtenu en lisant la lettre. Lorsqu’il lut la seconde, puis fixa ce chalet, il repensa à cette ironie coutumière. Ying aimait les blagues. Il aimait rire. Et visiblement, un conteur était de bon augure pour ce genre d'événements. Son regard d’encre dénota les quelques traces d’une vie toute récente dans la neige. Les traces de pas menaient au chalet. Sa main caressa avec la même tendresse la poignée qu’il actionna. Il referma cette dernière, appréciant la chaleur d’un feu crépitant dans la cheminée. Il perçut les quelques nuances sonores des vies qu’il imaginait. Ô, il n’était seul. Quelle merveilleuse surprise.

Oui, Ying aimait les blagues. Il adorait les mauvaises. La pourriture pencha la tête de côté, en observant cette silhouette familière s’orientant vers les escaliers. Il s’en approcha, d’un pas leste, calme et amusé. Ce pas qu’il ne cherchait à cacher, le pas d'un joueur. Drassyr se courba de manière étrange et burlesque, afin de fixer le faciès du blond, un sourire marqué au fer rouge sur ses propres lèvres éteintes.

« Bonjour, Ragnar. » dit-il en insistant sur chaque syllabe, sur chaque mot.

Était-ce son cadeau d’hiver ? Son bonhomme de neige qu’il laisserait fondre au coin du feu ? Le cœur de Drassyr émit ce cliquetis mécanique en guise de réponse. Clac. Clac. Un rire intérieur qui en disait long. Le tatoué délaissa, sans rien ajouter, dans un jeu enfantin et cruel, le loup. Il attrapa une des clés, la 118, puis enleva la longue cape noire le protégeant du froid, pour mieux se rapprocher du feu.

Voilà même que son solitaire s’éloignait de la solitude et montrait une drôle d’attitude. Ying était farceur, Drassyr appréciait ses farces. Son oreille s’intéressait aux sons en hauteur, aux voix, aux exclamations, aux émotions. Il en connaîtrait bientôt les origines, il était curieux de ces origines, il avait hâte de les voir dévaler ces escaliers, emplis d'une vie si facile à geler. Son esprit laissait passer quelques questions amusées qui le firent discrètement rire. Ses doigts, quant à eux, cherchaient à pourlécher ces flammes vives. Ses bras nus se réchauffaient sous cette chaleur exquise. Bientôt, il ne resterait que des cendres. Le conteur étira un nouveau sourire. Oh. Cette soirée serait définitivement exquise.





Event




Événement Hiver ; Autour du feu
Invité
Lun 12 Déc - 15:47
J'avais reçu chez moi une lettre toute particulière, que je n'attendais pas. Une invitation à un événement relatif à Noël. Une invitation dans un chalet, pourquoi pas ? Ce serait peut-être l'occasion de me défaire de ma froideur ? Quoique ça allait bien à l'Hiver, haha. En réalité, je me méfie des gens mais j'aimerais pouvoir avoir un sourire qui fasse un minimum vrai pour les aider à s'attacher. Je sais qu'il y a de bonnes personnes dans ce monde, j'en suis persuadé ! Le cyborg que j'étais semblait n'avoir aucun ami et actuellement c'était bien le cas. Il existait bien deux ou trois habitués du magasin qui me connaissaient et m'appréciaient - notamment pour mes conseils -.

Le jour venu, je préparais un sac avec des affaires de rechanges, m'habillais avec un sweat à chapuche noir, une écharpe blanche et , j'arrivais en avance sur les lieux. Un magnifique chalet. Je n'avais pas oublié de prendre un casque et un MP3 pour pouvoir écouter de la musique, au cas où quelque chose se déroulait mal. Je lis le petit mot déposé sur la buche avant d'entrer. Pas de violence, normal. On doit être rentrés pour vingt-trois heures, tout aussi normal en fait et les dons peuvent être utilisés en dehors de la résidence, ça tombe bien, j'en ai pas. Mais ce qui me fit tiquer fut la phrase "Vous trouverez toute la nourriture que vous désirez de façon illimité". Finalement c'était peut-être une très bonne occasion pour moi !

J'enfouis un peu plus ma tête dans mon écharpe et entrais récupérer mon trousseau de clé pour m'installer tranquillement avant l'arrivée des autres. Ma chambre était la 128. Je la trouvais avec un peu de difficulté. Je posais ma valise dans la chambre et la défit pour ranger tout ça dans l'armoire. J'avais pris bien plus que nécessaire mais on sait jamais.

Après ça, je sortis de ma chambre. J'avais entendu un peu plus tôt quelqu'un crier bonsoir. J'étais resté de marbre. Je ne portais plus mon écharpe ni mon pull que j'avais troqué contre un T-shirt gris étant donné qu'il faisait assez chaud ici.

Je finis par redescendre les escaliers pour me retrouver dans le salon. Je m'assis sur un fauteuil et restait seul, dans mes pensées avec l'espérance que quelqu'un vienne me parler malgré mon visage gelé qui avait l'air de dire "Si tu me parles tu vas le regretter". Alors je décidais de maladroitement esquisser un sourire. Les yeux fermés, je profitais de la chaleur humaine que je pressentais se dégager de ce bâtiment
Événement Hiver ; Autour du feu
Invité
Mar 13 Déc - 22:17
Un sourire naquit de nouveau sur le visage de la belle à la crinière d'ébène lorsqu'elle remarqua la tenue de son ami. Cet énorme flocon allait si bien à cet air enfantin qu'il arborait parfois, accentué par ces profondes pupilles d'océan azur, reflétant une certaine innocence malgré le statut de justicier qu'elle lui connaissait. Passer du temps avec son ami ravissait Réa, mais la curiosité l'emportait toujours et, assise sur son lit, la jeune femme s'interrogea à voix haute. Les hypothèses du jeune panda étaient plutôt plausibles et la belle orfèvre acquiesça tout en haussant les épaules, se laissant tomber sur le dot sur le matelas douillet.

"Tu dois avoir raison certainement ! Enfin peut-être pour récompenser tes actions, mais moi je n'ai rien fait de particulier pour venir en aide à autrui ..."

Soit, elle profiterait de ce séjour, peut-être auraient-ils bientôt la réponse à leurs questions ? A l'entente de quelques bruits, la douce se redressa pour apercevoir un nouvel arrivant un peu étrange au vu de sa dégaine. Celui-ci semblait connaître Mars et Réa ne put que sourire en apercevant ces petites oreilles blanches et ce regard d'ambre perçant. Pour plus de politesse, elle se leva, s'approchant des deux hybrides, certes un peu timidement. A l'entente des mots hésitant du renard blanc, la jeune femme lui offrit un sourire radieux. Mais ce fut le héros qui se chargea de présenter celle qui était dorénavant son amie. Jetant un petit regard complice au blondinet, elle se reporta sur le dénommé Saoki, s'inclinant un peu pour le saluer.

"Enchantée également, Saoki. Un ami de Mars n'est-ce pas ? Je suis heureuse de faire ta connaissance !"
Se permettant d'analyser un peu plus le nouveau venu, la belle ne put que constater ce côté mignon et craintif que l'on connaissait généralement du côté des animaux. Avec un sourire rassurant, elle hésita un instant. "Tu peux rester avec nous si tu veux Saoki, je pense que nous ne tarderons pas à faire d'autres rencontres. A ce propos, vous vous connaissez depuis longtemps tous les deux ?"
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Entraînement d'orientation
» Regarde autour de toi, les arbres sont en fleurs
» Le nouveau thème d'hiver !
» Design - Hiver 2011 | IMPORTANT |

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ariesten :: Cimetière RPs-
Sauter vers: