AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Une rencontre quelque peut mouvementée {Arya M. Hobbes}
Invité
Ven 20 Mai - 12:48
Une rencontre quelque peut mouvementée {Arya M. Hobbes}
Saitô & Arya M. Hobbes
Je ne travaillais aujourd'hui, mais que pouvais je faire? Rien. Par ce temps ci, j'aimerai aller au parc et m'y balader tranquillement sous la pluie. Un félin qui aime l'eau, c'est vrai que ce n'est pas très commun. M'enfin bon. Peut être qu'il ne pleuvra pas. Le ciel gris et menaçant, me faisais penser a quelqu'un. Un sourire parût sur mon visage, ce Brand, mon chers Brand. Un homme si craintif à la base et qui portât un jour pour moi des sentiments. C'est le passé. Un passé que j'aurai du mieux partager. J'oublie un peux ces mauvaises pensées et je me donne le courage de me lever.

Les cheveux en pagaille, je les laves et enfile après mettre essuyé des vêtements de cuirs. Je mange un bout puis ensuite regarde la fenêtre, donnant des coups d’œils a l'horloge. Mes balades nocturnes, sont réellement cruciales pour moi. On peut dire, que le ciel noir, dans certains endroits, peut remettre les mêmes conditions. Quelques gouttes tombaient peux à peux du ciel. Les gens s'agitait, voyant une tempête approcher alors qu'ils ne la voulaient. Ils continuaient Jusqu'à le fin leur commerce.

La pluie.....donne le chagrin des erreurs passées....mais aussi des évènements que l'on n'aimerais pas se remémorer... Puis ensuite, quand l'eau coula a flot, les passant se réfugièrent le plus vite possible dans un coin, alors que moi, je descendis le plus vite possible pour me mettre sous se beau ciel qui pleurait, comme disait ma tendre mère....

Une rencontre quelque peut mouvementée {Arya M. Hobbes}
Invité
Mer 1 Juin - 16:17
Pourquoi avait-il fallu qu'il se mette à pleuvoir si soudainement ? Tu n'appréciais que très peu ces gouttes d'eau tombant du ciel parce que le ton grisonnant qu'elles amenaient avec elles te déprimait. Bon en même temps il fallait avouer que de base déjà tu n'étais pas bien joyeuse, mais ça c'était une autre histoire. Disons que si tu pouvais t'éviter l'effort de sortir en temps pluvieux, surtout compte tenu des événements récents, alors tu restais sagement chez toi, roulée en boule dans ta couverture.

Mais bien entendu il avait fallu qu'on réclame ton aide au magasin et toi tu avais besoin d'argent, donc forcément tu n'avais pas refusé. Par Ying, quelle erreur ! Si tu avais été une hybride grenouille ou poisson, tu aurais certainement adoré courir sous le torrent et sautiller dans les flaques aqueuses. Mais non, il avait fallu que tu sois une simple humaine aisément sujette aux maladies et ne supportant pas d'être trempée jusqu'aux os : et honnêtement quand tu es trempée tu es d'un caractère des plus odieux, pour rester poli.

Alors te voilà courant un marathon sous la pluie à la recherche d'un abri. C'est drôle parce que habituellement tu ne te fatigues pas à courir, mais l'idée d'attraper la grippe te déplaît tellement que tu as sprinté comme si tu avais la mort aux trousses. Sauf que ce qui est arrivé après, tu n'y avais même pas songé. On fait toutes sortes de rencontres dans la rue et celle de cette journée tu n'es pas prête de l'oublier : il faut dire qu'en même temps le garçon que tu as percuté et le poteau qui a voulu se joindre à ce contact physique des plus percutants, ils t'ont bien marquée.

Tu courais tellement vite que tu n'eus pas le temps de voir l'obstacle sur ton chemin à temps. Tu tentas en vain de freiner mais ce fut un échec humiliant. Alors après lui être rentré dedans à ce pauvre jeune homme tu t'es bien rapidement vautrée en arrière, glissant sur une flaque d'eau et ta tête s'écrasant contre ton pire ennemi le poteau. Tu n'eus pas le temps de comprendre ce qu'il se passait, ton corps tombant lourdement au sol et ton âme s'envolant sous le choc. S'évanouir en public après s'être ridiculisée ? Check.
Une rencontre quelque peut mouvementée {Arya M. Hobbes}
Invité
Dim 14 Aoû - 15:52
Le soleil n'était très beaux et malgré que je ne sois qu'un simple félin, la pluie nostalgique me refait penser a ce terrible incident. Le jour où je suis devenu cette chose, dans le seul but de vivre où personne ne me connaissaient. Où personne ne se préoccupait de moi et je m'en porte très bien d'ailleurs. Des gens vagabondent avec leurs parapluies. L'heure est de 10 heures à peu près. Je passe ma main sous la pluie et je frissonne. Elle est gelé et je n'avais soudainement plus envie de sortir. Soudains, une fille, une humaine, d'après moi, cour se mettre à l'abris vers moi. Elle avait de cheveux d'une couleur rose un peu foncé.

La couleur foncé du ciel m'encourage à y aller, mais la fille dérapa sur le macadams mouillé un peu glissant ensuite puis se cogne sur le poteau. Un petit rire m'échappa, qu'elle maladresse. Je la regardais étendue a terre. Elle a du être bien sonné et c'est maintenant un visage d'ange attendrissant qu'elle montre sur se petit visage. J'imagine que c'est a cause de moi et que donc, je dois la ramener dans mon appartement. Un soupire s'échappa et de la buée sortie de ma bouche. Je la prend dans mes bras, décidément je ne pourrais pas sortir aujourd'hui et d'un côté, j'aurais quelque chose a faire. Elle a un petit poids pour une bouille de petite fille.


Surement est elle jeune. Ses longs cheveux sont mouillés, je la pose sur le lit de chambre d'amis et lui met les couvertures. Cette fille n'est pas du tout habillée chaudement et elle aura peut être pris froid en se levant. Elle n'a rien de grave, elle est juste un peu sonnée. Elle ne se réveillera pas avant un moment, je vais faire à manger le temps qu'elle reprenne un peu conscience. J'ai de quoi m'occuper alors je vais éviter de m'en plaindre.

Un tablier à la taille, je prépare quelques ingrédients et regarde des recettes a faire. La cuisine est la seule chose que je sais faire sans broncher. Plutôt incroyable. Habituellement je n'ai aucune patiences mais je dois bien m'occuper lorsqu'il ne fait pas nuit. J'allume un peu de musique et ferme la porte pour que la gamine n'entende rien. Je baille lave mes mains et commence à me mettre au boulot.
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une après-midi quelque peu ... Mouvementée !
» Peut-on se passer de la farine de blé ?
» Peut-on Esperer Un Changement En Haiti ????
» Je n'aurais peut être pas dù (pv Samus)
» Arya//Elfe [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ariesten :: Cimetière RPs-
Sauter vers: