AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

❝ It's too cold outside •• ft. Saitô Hajime
Invité
Sam 12 Mar - 19:40
Il faisait plutôt froid, pour une journée ensoleillée. Comme quoi, le printemps était parfois long à se remettre de ce temps cruel et glacial de saison hivernale. Et Ihaiah, il est très faiblard face à des températures en dessous de cinq degrés. Le plus impressionnant c’était de le voir en plaid, avec sa veste bleue qu’il chérit tant, et ce à l’intérieur. Il portait deux paires de chaussettes aussi. En bref, il avait tout réuni pour que ses parents le regardent avec un air désolé et très perdu par l’attitude du brun. Il faisait au moins quatre degrés, mais non, c’était bien insuffisant, le seuil de souffrance avait été dépassé pour Ihaiah. Cinq degrés ou rien! Alors la question –bien légitime, c’était « pourquoi était-il sorti dans la rue? ». Eh bien,  il n’y avait plus de bois pour faire un charmant petit feu de cheminée, ce qui aurait grandement soulagé le garçon. Sa mère était trop occupée pour aller en chercher, et son père aussi, au plus grand des hasards. Alors il était bien déterminé à braver le froid, surtout si la récompense incluait la chaleur d’un feu. Mais honnêtement, il ne savait pas où il fallait chercher. Il n’avait pas demandé avant de sortir. Encore un coup de génie de sa part.

Le soleil éclairait à travers les rues du mieux qu’il pouvait, mais une grande partie de la ruelle où vivait Ihaiah était en biais, alors l’ombre était plus présente, ce qui donnait forcément ce froid qu’il ne supportait pas. En tout cas, sa maison était abritée du soleil, et c’était seulement en fin de journée que l’astre solaire venait frapper aux carreaux de la boutique, donc il avait toute une journée pour mourir de froid, le pauvre enfant. Par reflexe, il se dirigea vers la lumière, et il avait bien fait, il était un peu moins en danger d’hypothermie imaginaire de cette façon. Au bout de quelques minutes de vagabondage dans Ariesten, Ihaiah s’était finalement rendu compte qu’il avait gardé son plaid sur ses épaules, et c’était soudain gênant, car il sentait les regards des inconnus le fusiller. Il avait bien l’air ridicule avec une couette sur lui dans la rue; et sa motivation à chercher du bois disparaissait peu à peu, car le monde est trop cruel et bien plus fort que son but modeste qu’est de se réchauffer. Et puis, il ne savait absolument pas où chercher. Dans la forêt? Le sol semble humide, alors le bois le sera aussi, et aucune chance de faire démarrer un feu avec ça. Est-ce qu’il n’y aurait pas un endroit où l’on vend du bois? Probable, une pépinière ou quelque chose y ressemblant en vendrait. Le brun avait un peu d’argent, et s’il avait les moyens de se payer au moins une bûche, il serait heureux.
Alors il recommençait sa marche, analysant scrupuleusement chaque enseigne qu'il voyait, dans l'espoir d'y voir une boutique vendant du bois. Il voulait rentrer, ou s'effacer du monde, car il avait vraiment honte de sortir avec une couverture sur le dos dans la rue. Ou il aurait voulu ne pas aller seul dans la jungle d'humains qui l'entoure. Cependant, en y pensant, il se dirigea rapidement vers une personne, au hasard, et lui fit une courbette avant de s'écrier:

_E-excusez-moi! Est-ce que vous pourriez m'aider en me disant où trouver du bois, de préférence sec?

Il releva son visage pour voir la personne à qui il s'était adressée. Il pouvait presque lui faire peur avec ses cernes et son teint de peau trop pâle au goût du brun.

HRP:
 
❝ It's too cold outside •• ft. Saitô Hajime
Invité
Lun 15 Aoû - 11:56
Le ciel demeurait sombre, le mois de décembre n'épargne aucune personnes frêle. Le froid persiste dans chaque coins de rues et les seules coins où l'on peut se réchauffer son les bars, les magasins, et chez sois lorsque le chauffage est présent où un bon feux de bois qui crépite dans la cheminée. Moi les chauffages électriques me suffisent et grâce à mon pelage, dans la rue je peux sortir en tee-shirt il n'y a pas de problèmes. Après tout, je suis né avec un animal qui a toujours était dans des situations extrêmes.

Les autres jours auparavant, je n'avais fait que bosser. Beaucoup de gens y viennent grâce a la convivialité qu'il y a dans le bar maid. Quelques foi, je surprend une ancienne personne de ma famille faire les courses, plusieurs fois même ils sont déjà venus dans le bar, un pincement au cœur me prend a chaque fois que je les vois. A cause d'abrutis, ils ne se souviennent plus de moi, ils m'ont oublié et je crois que c'est ce qui m'a le plus blessé. C'est ce qui m'a changé. Je ne trouve plus que l'occupation de cuisiner, et aussi d'aller dans le bar que je tien parfois lacement. Pourquoi? Parce que la plupart de mes employés ne me sont pas indifférent alors que ce n'est absolument pas mon cas. Je n'aime pas ces gens qui ne me regardent que par mon physique, qui n'ont jamais connus mon passé et ne savent souvent pas pourquoi je ne vieilli pas. Je partais en direction de mon taff, j'allume les lumières et aperçoit qu'il fait très froid, ce bar ne se réchauffe qu'avec du bois. Il y a une grande cheminé dédié a cela. Je regarde les restes de bûches de bois et là, plus rien. Il ne me reste plus qu'à me dépêcher d'aller acheté du bois. Pour l'instant assez pour cette journée.

Toujours vêtu du cuir, j'avais un simple maillot et un très long manteau qui descendait jusque mon tibia, de bottes et d'un jean en cuir, bien évidemment. Sans cuir, je ne me sens pas très bien. Les mains dans les poches je me dirige donc vers un magasin, le seul, qui vend du bois sec. Avec toutes les nouvelles technologies, plus beaucoup de personnes utilisent se moyens pour se réchauffer lors des semaines d'hivers. Des fois, je me demande si ce n'était pas plus mal la vieille époque, malgré que nous devions beaucoup nous cacher et que même une simple fièvre pouvait nous tuer, je pense que c'est un peu mieux. Moins de technologies, de portables, d'ordinateurs, de télé, de tablettes...

Mais bon! maintenant c'est comme ça et l'on doit vivre avec. Je me dis que je devrais m'activer un peu, lorsqu'un petit gars se présenta devant moi, il avait un plaid sur lui. C'est dingue mais... il me fait penser a Brad... il avait une petite couette sur le haut des cheveux, le regards mignon, il semble chercher de l'aide.

-E-excusez-moi! Est-ce que vous pourriez m'aider en me disant où trouver du bois, de préférence sec?

Il avait l'air d'avoir vraiment froid, tout autant que sont visage est blanc comme la neige.  En ce moment il est dur pour moi de dormir avec tout ce qu'il est arrivé. Tout les événements mon chamboulés et mes nuits je ne les pratiques qu'à mes sorties nocturnes. Je lui tapote la tête gentillement sans pour autant sourire, ayant un visage neutre j'ouvre la bouche.

-Je peu t'aider si tu veux. Je dois moi aussi y aller. Mon bar est complètement glacé à cause de la froideur des mois de décembres.

J'avais sorti un peu de buée lors de mon blablatage puis je le regardais avec un sourire inaudible parce qu'il à l'air d'un enfant plus qu'autre chose.

Spoiler:
 
❝ It's too cold outside •• ft. Saitô Hajime
Invité
Lun 26 Sep - 19:42
-Je peu t'aider si tu veux. Je dois moi aussi y aller. Mon bar est complètement glacé à cause de la froideur des mois de décembres.

Le brun ne disait rien, quand le plus âgé lui a tapoté la tête. Ce n’est pas qu’il appréciait, loin de là. Il n’avait pas envie de paraître méchant et froid. Mais qu’un inconnu le touche et le prenne pour un enfant -car c’est vraiment ce qu’il lui a semblé être face à cette attitude, cela ne lui plaisait pas. Ce qui le rassurait en revanche, c’est qu’il n’ait pas l’air d’une mauvaise personne. Son apparence laissait clairement penser le contraire, et Ihaiah n’avait aucun doute qu’il travaillait bien dans un bar. Ses vêtements parlaient pour lui, en tout cas. Il savait très bien qu’il y avait des endroits étranges dans la ville, mais ce n’était pas son problème. Certains devaient travailler n’importe où pour pouvoir vivre décemment, après tout.

-M-Merci beaucoup.. Je vais vous suivre dans ce cas.. Il y a une boutique dans le coin ou quelque chose comme ça?

Le garçon avait l’air complètement perdu en parlant, regardant un peu partout, comme si la réponse allait s’afficher quelque part dans la rue. C’est surtout qu’il n’aimait pas trainer en ville, même pour apprendre à connaître un peu les environs. Il avait peur de se perdre dans la marée humaine, et la ville était bien trop grande pour qu’il se permette ces petites aventures.
Il resserra son plaid autour de son cou, avant de soupirer ce qui créa un petit nuage de buée, qu’il regarda s’effacer lentement dans l’atmosphère. Il attendait que son guide ne se décide à se mettre en marche, trop timide pour l’inviter directement à marcher dans une quelconque direction. A la place, il trouva comme excuse de discuter de quelque chose d’aléatoire.

-Je ne me balade pas très souvent en ville… Alors j’ai peur qu’au moindre pas, je ne me perde..

Encore une fois, son regard errait en s'exprimant, mais cette fois, un sentiment de vertige s'empara de lui. Le monde extérieur était bien trop vaste pour une petite personne comme lui... Et il s'imagina soudainement à quel point le monde en bas devait être grand, lui aussi. Il n'avait pas très envie de visiter ce qui se trouvait en bas.

Spoiler:
 
❝ It's too cold outside •• ft. Saitô Hajime
Invité
Jeu 17 Nov - 17:12
Le ciel demeurait sombre, le mois de décembre n'épargne aucune personnes frêle. Le froid persiste dans chaque coins de rues et les seules coins où l'on peut se réchauffer son les bars, les magasins, et chez sois lorsque le chauffage est présent où un bon feux de bois qui crépite dans la cheminée. Moi les chauffages électriques me suffisent et grâce à mon pelage, dans la rue je peux sortir en tee-shirt il n'y a pas de problèmes. Après tout, je suis né avec un animal qui a toujours était dans des situations extrêmes.

Les autres jours auparavant, je n'avais fait que bosser. Beaucoup de gens y viennent grâce a la convivialité qu'il y a dans le bar maid. Quelques foi, je surprend une ancienne personne de ma famille faire les courses, plusieurs fois même ils sont déjà venus dans le bar, un pincement au cœur me prend a chaque fois que je les vois. A cause d'abrutis, ils ne se souviennent plus de moi, ils m'ont oublié et je crois que c'est ce qui m'a le plus blessé. C'est ce qui m'a changé. Je ne trouve plus que l'occupation de cuisiner, et aussi d'aller dans le bar que je tien parfois lacement. Pourquoi? Parce que la plupart de mes employés ne me sont pas indifférent alors que ce n'est absolument pas mon cas.


Je n'aime pas ces gens qui ne me regardent que par mon physique, qui n'ont jamais connus mon passé et ne savent souvent pas pourquoi je ne vieilli pas. Je partais en direction de mon taff, j'allume les lumières et aperçoit qu'il fait très froid, ce bar ne se réchauffe qu'avec du bois. Il y a une grande cheminé dédié a cela. Je regarde les restes de bûches de bois et là, plus rien. Il ne me reste plus qu'à me dépêcher d'aller acheté du bois. Pour l'instant juste assez pour cette journée. Toujours vêtu du cuir, j'avais un simple maillot et un très long manteaux qui descendait jusque mon tibia, de bottes et d'un jean en cuir, bien évidemment. Sans cuir, je ne me sens pas très bien. Les mains dans les poches je me dirige donc vers un magasin, le seul, qui vend du bois sec.


Avec toutes les nouvelles technologies, plus beaucoup de personnes utilisent se moyens pour se réchauffer lors des semaines d'hivers. Des fois, je me demande si ce n'était pas plus mal la vieille époque, malgré que nous devions beaucoup nous cacher et que même une simple fièvre pouvait tuer n'importe qui, je pense que la vie était meilleure. Moins de technologies, de portables, d'ordinateurs, de télé, de tablettes... Mais bon! maintenant c'est comme ça et l'on doit vivre avec. Je me dis que je devrais m'activer un peu, lorsqu'un petit gars se présenta devant moi, il avait un plaid sur lui. C'est dingue mais... il me fait penser a Brand... il avait une petite couette sur le haut des cheveux, le regards mignon, il semble chercher de l'aide. Je n'aurais pas du le laisser partir... je n'aurais pas dû l'abandonner, c'est lui qui m'a fait changé. Je soupirais, le magasins n'était plus très loin maintenant de nous.

-Oui, d'ailleurs nous y arrivons.


Il pointa du doigt le magasin en question. Il regarda le jeune homme lorsqu'il prononça une phrase des plus perturbantes.

-Pourtant, tu n'as pas à avoir à te perdre si tu ne vas pas dans des ruelles que tu ne connais pas. Mais même si tu te pers, tu trouveras quelqu'un a qui demander de l'aide il n'y a pas que des personnes méchante dans ce monde, il faut juste trouver la bonne personne. Souvent les filles ne sont pas méchante et avec ta bouille mignonne tu n'auras pas de difficultés à ce que l'on t'aide.

Code:
réponse tardive sorry
❝ It's too cold outside •• ft. Saitô Hajime
Invité
Mer 23 Nov - 18:53
Après quelques minutes où le brun ne prêtait pas attention à ce que son interlocuteur pouvait dire pendant la marche, l’homme pointa un bâtiment, ce qui voulait très probablement dire qu’ils étaient arrivés à destination. Ce n’était pas si loin finalement, ça le rassurait beaucoup. Il se disait même qu’il était stupide de ne pas avoir demandé à ses parents pour l’emplacement de la boutique, comme elle n’était pas si éloignée… Cependant, Ihaiah se sentait adulte, car il s’était débrouillé seul, en demandant à un inconnu son chemin. Il ne manquait plus que les applaudissements de ses parents qui le féliciteraient comme un enfant qui fait ses premiers pas. Non, le brun se contentait simplement d’une certaine satisfaction après cette angoisse qu’il a ressentie au début.
Et, sorti de ses pensées par le regard insistant de l’homme, il sursauta tandis que son interlocuteur commençait à parler d’une manière des plus étranges :

_Pourtant, tu n'as pas à avoir à te perdre si tu ne vas pas dans des ruelles que tu ne connais pas. Mais même si tu te pers, tu trouveras quelqu'un a qui demander de l'aide il n'y a pas que des personnes méchante dans ce monde, il faut juste trouver la bonne personne. Souvent les filles ne sont pas méchante et avec ta bouille mignonne tu n'auras pas de difficultés à ce que l'on t'aide.
_A-ah, e-et bien…

Ihaiah dirigea son regard vers le sol, trop embarrassé par le compliment. Comment pourrait-il avoir une bouille mignonne, alors qu’il ne fait pas attention à son physique? La preuve, il s’est retrouvé dans la rue avec les cheveux mal attachés, et surtout avec un plaid sur les épaules. Est-ce la définition du mignon, être désordonné? Et puis, « trouver la bonne personne »… Le garçon savait très bien qu’il ne pouvait pas faire confiance à tout le monde. On se moquait de lui, quand il était petit. Comment pourrait-il accorder sa confiance à qui que ce soit, déjà qu’il n’arrivait pas à se l’accorder à lui-même. Même si l’image de la fille du lac lui revient toujours, comme un fantôme du passé, un regret qu’il ne peut effacer, il ne pouvait pas revenir dans le passé pour agir autrement. Il savait qu’il aurait pu changer s’il avait agi autrement… Mais il ne peut plus rien y faire. Et il serait encore plus méfiant si justement, les personnes sont intéressées uniquement par son physique. Ihaiah est probablement ennuyeux, mais il n’apprécie pas être estimé comme une bonne personne ou non seulement par son apparence.
Le brun releva ses yeux bleus vers l’homme dont il ne connaissait rien et qui tentait certainement de l’aider, et inspira, avant d’expirer. Il était incapable de dire ce qu’il pensait réellement, par crainte. Il fallait tout de même qu’il dise quelque chose, même si c’est blessant.

_Est-ce parce que j’ai un visage plaisant que vous m’aidez? Je n’apprécie pas vraiment que l’on me juge par mon physique…

Le regard d’Ihaiah est perçant, comme s’il cherchait à signifier son mécontentement. Il regrettait déjà d’avoir l’air si froid après qu’on l’ait aidé, mais il devait assumer d’être sérieux, et non hésitant la seconde d’après. L’avis de l’homme sur la question l’intéressait, néanmoins.
❝ It's too cold outside •• ft. Saitô Hajime
Invité
Sam 11 Fév - 12:01
-Est-ce parce que j’ai un visage plaisant que vous m’aidez? Je n’apprécie pas vraiment que l’on me juge par mon physique…

Cette question me perturba, mais m 'amusa surtout encore plus. Je ne l'ai pas aidé par son physique, pour de la pitié encore moins, mais plus parce que si personne ne s'entraidait, le monde serais sans doutes, sans but réel. Ou alors il y aurais la guerre à chaque coins de rues. J'avais pas beaucoup réfléchis lorsque j'avais prononcé cette phrase. Mais il fallait avouer que malgré sa mine d'sdf avec sa couette et ses cheveux ébouriffés, il avait une tête mignon. La seule chose que je me demande c'est comment il allait réussir a porter tout le bois avec sa couverture. Ce n'est pas réellement mon soucis. Mais j'ai pas non plus envie qu'il se rétal par terre et qu'il se blesse.

-Pas vraiment, j'ai vraiment l'air d'un pervers ?

Je ricanait, puis repris :

-J'aurais pu t'aider toi, mais aussi un homme plus grand que moi ou un gosse de 5 ans. Une femme ou une autre personne... Enfin si ma compagnie te dérange tu peux me le dire, je me dépêcherais de prendre mon bois et dégagerais rapidement.

Je le regardais un petit sourire aux lèvres. Puis, je concentrais ma marche vers le magasin et y pénétra en tenant la porte au garçon. Je passais ma commande. Puis, je faisais le tour du magasin pour ensuite prendre les sachets pleins à craquer de bois. Au moins, j'en ai pour tout l'hiver c'est déjà ça. Peut être devrais je proposer mon aide au jeune homme ? Après tout je peux lui offrir un chocolat en ce moment les rendements de la boutiques sont bons. Alors pourquoi pas ? J'y réfléchis quelques instants. Je n'aimerais pas le retarder ou encore pire, un truc que je déteste mais que je ne montre pas souvent, le refus de l'hospitalité. Je n'ai bien sur rien à dire sur cela, il a le droit de refuser à près tout. Je rangeais ma fierté et revins près de lui.

-Si tu veux, je peu t'aider a prendre tes paquets. T'as l'air d'avoir un peu froid, passe a la boutique le temps que je mette en marche le feu, je peux t'offrir un chocolat ou une boisson chaude comme tu veux.

Sans le vouloir, je me grattais derrière la tête assez gêné. C'est la première fois que je propose à une personne comme ça de venir boire gratuitement. J'étais d'ailleurs tellement gêné, que es deux oreilles de tigres sont apparues d'un coup. Je ne l'avais pas remarqué sur le coup mais n'y faisait pas attention. Le marchant me souriait bizarrement sans que je puisse comprendre pourquoi.
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» Cody Rhodes Vs Mark Henry Vs Stone Cold Steve Austin
» Apsoline | It's too cold tonight, for angels to fly. (TERMINÉE)
» It's too cold outside for angels to fly [PV Gryfi] || Fini ♪
» Cold war Commander

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ariesten :: Cimetière RPs-
Sauter vers: