Invité


 Let's rock ? Just that ? I don't think ~ [Finish !]

 :: Autres
Prénom P. Nom


✩ Nom : Winguard
✩ Prénom(s) : Dante


✩  Age : 23 ans
✩ Orientation sexuelle : Hétérofexuelle


✩ Métier : Pizzaïolo, ou plus simplement, un marchand de pizza
✩ Groupe : Humain à don


✩ Hybridité : ICI
✩ Avatar : Dante Sparda / Devil May Cry
Caractère


Alors, alors, alors, comment pourrions nous présenter ce petit bout en train qu'est Dante ? Alors faisons ça très simplement et très distinctement, Dante adore la vie, il chérie plus que tout, tout le bonheur qui pourrait être prodigué dans le monde, c'est pour cela qu'on le verra souvent faire des blagues, tout cela, pour amuser la galerie car il apprécie fortement être au centre de la rigolade, sans pour autant être un homme d'une certaine vanité. Disons que Dante mélange la gentillesse, la sympathie, la rigolade et tout cela, bien évidemment, ce n'est pas un être parfait donc il n'est pas contre certaines blagues qui pourraient être pris pour des moqueries alors que loin de là. Il ne cherche que très peu les ennuis, se voulant le plus possible éloigner d'un déchaînement possible de son don qu'il ne serait pas capable d'arrêter.

Nous en arrivons à un autre élément important de son caractère, suite au fait de la découverte que seul un puissant choc émotionnel peut déclencher des catastrophes, il ne se rapproche pas réellement des gens, il apprécie à se sociabiliser avec les gens, mais pour éviter de trop souffrir d'une perte, il ne sera jamais réellement trop proche. Cela est en soit un gros problème, vu que cela est contre les principes de Dante qui sont de toujours se rapprocher des gens pour profiter des bons moments de la vie, il lui arrivera de totalement disparaître sous un prétexte bidon pour éviter une discussion qui pourrait lui prodiguer des ennuis par la suite. En soit, Dante est aussi très sociable mais il ne va pas le faire trop remarquer pour éviter de tisser des liens, pour qu'une boucle infernale ne se produise pas par la suite.

Bien évidemment, cela n'évite pas que Dante a aussi des mauvais points, la souffrance et les chocs ayant quand même biaisés son esprit qui peux provoquer en lui des éléments assez malvenus, son père, sa mère ainsi que son frère s'étant montré à bout de souffle à chaque fois. Il est donc parfois dans la pensée qu'il est le fautif de beaucoup de choses, c'est pour cela qu'il ne parlera jamais de ses problèmes à quiconque voudrait s'intéresser à tout cela, ne voulant pas que les gens s'intéressent à lui, il s'enferme dans sa coquille pour ne plus faire souffrir. En soit, c'est encore un peu un enfant qui souffre inlassablement des évènements qui se sont déroulés depuis ses huit ans jusqu'à ses vingt trois ans. Mais cela n'empêchera jamais Dante de proposer un petit verre, ou une pizza pour parler, ne voulant juste pas trop se rapprocher, cela n'empêchant pas le jeune homme de sociabiliser sans trop s'ancrer dans l'esprit des gens.

Mais voyez vous, Dante est tel un clown aux mains enchaînés, n'ayant pas encore trouvé une façon de gérer son don, il se veut sociable de temps à autre mais se doit de réfréner sa pensée, pour éviter d'une nouvelle fois libérer cette force. Car oui, il est bel et bien un clown, à faire des farces et à se laisser aller dans la foule, mais cela s'arrêtera vite, ne voulant pas trop sociabiliser. Ce côté contradictoire le pousse à faire attention assez souvent, pour ne pas se laisser aller à la facilité, il ira jusqu'à faire l'idiot pour amuser la galerie mais se stoppera dès lors. Il est donc voué à refouler cette sociabilité à cause de son pouvoir qui l’empêchera toujours de vivre et de pouvoir se comporter comme il se comporterait habituellement. Tel un enfant et un homme heureux de rencontrer les gens.
Spécial


Don : Alors c'est un don assez particulier, j'ai voulu user du fait que certaines images montrent un Dante démoniaque, donc j'ai pensé à une sorte de "Démon du vent". J'explique tout ça, plus précisément, de base Dante aurait une affinité avec le vent, pas de quoi faire quoi que ce soit d'exceptionnel, juste quelques petits tours avec le vent, l'air ambiant et tout cela. Cette forme qu'il ne contrôle pas actuellement, lui permet de libérer sa capacité après une décharge d'émotions fortes, non pas une simple petite colère ou un petit état triste, une véritable décharge émotionnelle négative qui se déchargerait en lui. Et enfin, un autre élément, Dante ne contrôle pas sa forme, la seule fois où Dante va "essayer" de contrôler sa forme, il va en subir les désagréments, le vent lui lacérant les bras mais plus il veut contrôler cela, plus les effets sur son corps pourraient se faire ressentir. En soit, cette forme serait une libération totale de ses capacités, décuplant toutes ses capacités, mais sous le problème, qu'il a une activation pour le moment qui ne tient pas à lui et qu'il ne peut pas se contrôler.

Autre : ici, vous pouvez préciser tout et n'importe quoi.
Histoire

[Je m'excuse avant tout, pour cet essai un peu bizarre, mais j'ai voulu essayer de faire des interactions sans dialogue, l'histoire n'étant pas raconté par Dante, ni un proche, mais plus un témoin. Je préfère prévenir avant que cela puisse dérouter]

Voyez vous, certains enfants aimeraient être différents de tout le monde, mais l'histoire que je vais vous raconter, c'est celui d'un homme qui a toujours voulu se montrer le plus normal possible, le moins différent, en soit, un homme qui n'a jamais choisi son destin mais qui a finalement choisi de s'arranger avec son destin. Pauvre enfant, tout le monde dit que l'on peut choisir sa vie un jour et que le jour où l'on aura trouvé son chemin, personne n'évite la fatalité dès lors que la vie a décidé de te choisir comme cible.

Alors par où commencer ? Deux adorables enfants nés à un intervalle très court, cela ne pouvait faire que la joie des deux parents, eux qui désiraient depuis tant de temps un enfant, voilà que la chance leur avait souri leur apportant la chance d'avoir deux enfants en très bonne santé. Je m'en souviens très bien, la naissance n'avait pas été facile, la mère étant passé non loin des portes de la mort et l'un des deux se montrant plus faible que l'autre, très clairement, mais combien de temps s'est déroulé depuis cette triste naissance ? Celle qui scella l'avenir des deux jumeaux, vingt trois longues années, pourtant tout avait commencé sous les meilleures auspices et tout vint à basculer en si peu de temps, famille maudite par leur pouvoir. C'est dès lors de leurs naissances que la vie vint à se montrer peu à peu plus sombre, c'était le jour de la chute.

Plus le temps passé, plus l'on pouvait voir la santé de la mère se montrer de plus en plus piteuse, la mère avait toujours été faible à cause de son don, ce don qui lui avait permis d'aider tant de personnes, une capacité à découvrir les maladies, à trouver le moyen de soigner certaines des pires choses qui pouvaient arriver à l'humanité. Mais le contre coup ne se montrait jamais tendre à son égard, chacune de ses utilisations, puisant un peu plus dans sa vie, comme si elle savait d'ores et déjà que sa mort serait de plus en plus proche mais dès lors qu'on lui demandait de faire un peu plus attention à elle, elle venait nous rabâcher que ce n'était pas à elle de faire attention mais à nous, pour éviter qu'elle continue. Ces deux enfants avaient toujours eu la chance d'avoir une mère attentionnée alors que le père n'avait pas la chance de pouvoir être souvent là, ayant la nécessité de continuer son travail pour leur permettre de vivre sereinement.

Retournons sur l'histoire des deux enfants, on pouvait dire qu'ils montraient eux aussi de superbes capacités, alors que le plus âgé, enfin celui qui était arrivé quelques minutes à la vie avant l'autre était un enfant assez sérieux et plutôt attentionné, ne voulant pas montrer trop de faiblesses, si mes souvenirs sont bons, son prénom est bien Vergil n'est ce pas ? Oh veuillez m'excuser, je vous laisse vous reposer. Reprenons, l'autre enfant beaucoup plus joueur et plus farceur n'était jamais capable de rester en place plus d'une dizaine de minutes, s'amusant toujours, montrant toujours un sourire communicatif aux gens qui venaient à le rencontrer, un véritable petit chapardeur. En fait, on pouvait réellement voir les deux faces d'une même pièce, comme si la vie voulait emmener à la vie deux éléments opposés, que d'ironie, plus je raconte votre histoire, plus je me dis que je ne peux pas trouver d'éléments à redire, comme si tout cela était une histoire bien ficelée. Ne vous en faites pas, il ne devrait pas tarder à arriver, cet inconnu qui vient vous rendre visite.

Un peu plus tard, disons qu'ils avaient aux alentours de huit ans, les deux enfants se montraient de plus en plus différents mais de plus en plus indissociables, le plus jeune montrant un fort attrait à son don depuis quelques temps, il disait qu'il ressentait le vent et pouvait faire quelques tours avec, rien de bien impressionnant mais pour un enfant, cela rendait la vie magique. Pour Vergil, il ne démontrait d'aucuns pouvoirs, mais cela n'empêchait pas de mettre les points sur les I à son petit frère dès lors qu'il franchissait les bornes. Cela n'ennuyait en rien les enfants, se montrant toujours plus joyeux d'être ensemble dès lors qu'ils le pouvaient, mais ce pouvoir qui donnait au plus jeune quelques pouvoirs, n'allait pas empêcher que la réalité prenne sa place à nouveau dans leurs petites vies, ce n'est rien de plus qu'un accident qui vint à bouleverser leurs vies, quelque chose qu'ils n'oublieront certainement jamais.

C'est la veille de leur neuvième anniversaire que l'incident arriva, un tragique accident mettant en cause la mère des deux enfants, un homme peu scrupuleux voulant profiter du don de la femme vint à se montrer trop insistant à son égard. La mère se montrant désolée, ne pouvant aucunement aider l'homme de guérir de cette maladie, la fatigue embrumait les yeux de cette femme, c'est une lame se plantant dans le dos de la femme qui vint stopper toute pensée dans l'esprit de la femme, une plaie nette venant à stopper la capacité de la femme à bouger les membres. Oui c'est ainsi que Eva vint à perdre toute possibilité de continuer sa vie comme il se devait, mais cela n'était pas quelque chose qui allait rester anodin à l'esprit des hommes de la famille, c'est le plus jeune des enfants qui vint à voir le premier, le corps immobile de sa mère, cela provoqua en lui le réveil de quelque chose de mauvais. Son don venait de réellement se réveiller, le vent se montrant plus fort autour d'eux, le corps de l'enfant se recouvrant peu à peu, comme entouré d'une autre peau, ses yeux bleu devenant peu à peu rouge, oui ce don si particulier, une sorte de « démon » affilié au vent dès lors qu'il perdait son calme, une sorte de grosse colère en soit.

Trêves de plaisanteries, c'est donc après cet incident que vous nous avez rejoint, je ne vous dis pas cela pour vous faire du mal, depuis cet événement vous ne semblez pas capable de vous souvenir de quoi que ce soit, peu importe les efforts que nous avons essayé de prodiguer, vous ne semblez pas capable de vous en souvenir. Je vais donc essayer jusqu'à ce que vous soyez capable de retourner  dans votre famille, vous savez, il vous attend depuis tant de temps, je vais donc continuer à raconter son histoire jusqu'à ce que la graine de l'espoir veuille bien germer en vous, que vous soyez capable de revenir dans un état correct. Reprenons donc, suite à cet événement, il se montrait plus réservé, ne se souvenant d'aucuns moments en ayant réveillé ce don, il ne voulait juste plus ressentir cette sensation horrible qu'il avait toujours, celle de ne plus pouvoir se contrôler après cela, même si cela donnait un immense pouvoir, il ne savait pas comment le provoquer, ne faisant plus que quelques tours, pour essayer de faire réagir sa mère. Il s'en voulait tellement de l'avoir laisser seule ce soir là, comme si il voulait endosser toute la peine, mais me direz vous, les deux autres hommes de la famille ? Cela était encore bien pire.

Vergil se montrant bien plus sérieux, ne passant plus son temps à jouer avec son frère, il ne souriait plus, en soit c'est comme si il avait perdu l'humanité que tout homme avait à la naissance mais le pire était toujours le père de la famille, il ne montrait plus aucune dignité, cherchant inlassablement l'homme qui avait prodigué cela à sa femme. Mais dès lors qu'il revenait à la maison et voyait cette femme, ou comme il disait, l'ombre de sa femme, il se montrait de plus en plus violent, protestant de nombreuses fois de façon violente son refus d'avoir laissé faire cela, il se rabâchait sans cesse que même en étant une sorte de justicier à sa façon, il n'était pas capable de sauver qui que ce soit, son esprit commençant à devenir de plus en plus sombre. Trois ans après l’événement, la psyché de leur père avait complètement déraillé, l'homme ne désirant plus vivre en ce bas monde, s'en voulant trop, buvant, ayant arrêté toute activité pour rester auprès de sa femme alors que les enfants apprenaient tout ce qu'ils pouvaient, ils voulaient rendre fiers leur mère mais aussi leur père, même si cela était déjà trop tard.

Une année pour décider à enfin en finir, cela ne fut pas une mort glorieuse, mettant fin à ses jours de par son propre don, il était capable de maîtriser la gravité, ce qui fit que deux membres s'étaient suivis dans les drames. Mais parmi ses différents essais, il demandait parfois aux gens d'utiliser leurs dons sur sa propre personne, plus le temps passait, plus il perdait en dignité, alors qu'avant il se promenait dans un costard violet de toute beauté, cela était passait du coq à l'âne, sa tenue étant toujours sale, déchiré de pares et d'autres, on ne voyait plus la fierté, on voyait la tristesse. En tout cas, ce n'est pas un décès que l'on put compter sur l'île, non loin de là, plutôt un éloignement, comme si il ne voulait pas qu'on le retrouve, il cherchait à se terrer le plus loin des zones habités, usant de son pouvoir de gravité pour s'auto-mutiler. Cela était très simple, usant de son don, il se fracturait bras et jambes, pour ressentir la douleur, il voulait rejoindre sa femme, il ne voulait pas faire plus que s'en vouloir, finir sa vie comme un martyre ou plutôt comme le portrait d'un homme détruit, une preuve d'amour, certes, mais pour quel prix ? Laisser deux enfants de treize ans seul, avec les seules économies qui restaient, pour s'occuper de la mère, ainsi que pour vivre. Triste réalité.

C'est donc en continuant de vivre comme ils le pouvaient, donnant des services à qui le demander, sachant très très bien que leur père n'allait plus revenir à la maison, en tout cas, même lorsqu'il était à la maison, il n'était plus que l'ombre de lui même comme si il cherchait à tout prix à se mettre au niveau de sa femme qu'il considérait comme une ombre, la folie avait frappé depuis longtemps. Mais malgré tous ces événements, cela n'avait pas empêché les deux frères de continuer à vivre et d'apprendre, d'étudier et ainsi avoir des projets, mais comme je disais plus tôt, la famille avait vraiment une malédiction qui planait sur elle, je ne m'amuserais pas à raconter de tels propos envers une famille que j'ai vu naître et que j'ai vu peu à peu se détruire avec le temps. Le temps passait vite, un autre événement allait bientôt sonner à la porte des jumeaux qui avaient bien grandis, ils étaient devenus deux beaux jeunes hommes mais un malaise vivait toujours entre eux deux, ils vivaient sous le même toit mais cela n'empêchait pas l'un d'eux de garder un secret sur toute cette affaire, quoi qu'il arrive, il ne voulait pas que tout cela soit oublié.

Mais avec les études, Dante n'était pas très disponible, cherchant toujours quelque chose dans lequel il pourrait travailler, tel que les métiers où l'on pourrait aider les gens souffrant de pathologies, oui il voulait bel et bien devenir psychologue mais cela se montrait assez compliqué pour lui, n'ayant plus l'esprit assez neutre pour devenir cela. Cela ne changeait rien, il continuerait à vivre tout en profitant de la vie, c'est peut être cela qui blessa le plus Vergil, malgré cet événement, Dante vivait toujours comme si il n'y avait jamais rien eu. Bien sûr, tout cela n'était que façade mais cela était le fait qu'après la souffrance de leur père et de leur mère, il ne se montre pas plus souffrant que tous les autres, mais vous savez, il vous aime et vous a toujours aimé, vous vous en souvenez peut être non ? Mais c'est après leur dix huit ans, que l’événement pris place durant le retour de Dante, l’événement qui scella la destinée de Dante à suivre un chemin que lui seul serait capable de tracer sans que les autres ne le suivent plus jamais.

C'est donc au retour des cours, commençant peu à peu à préparer son plan de travail, si il ne travaillait pas en tant que psychologue, faire des pizzas pour le plaisir des gens et pour son plaisir, comment ne pas profiter du repas après une sublime pizza ? Enfin bref, tout cela prit place dans la maison, attendant sur une chaise, Vergil avait le regard triste, ayant déjà ingéré la capsule de poison qui allait scellé sa mort, comme pour ne pas laisser un mauvais souvenir à Dante, il vint à le prendre dans son bras pour son dernier souffle, cela provoqua la deuxième et dernière explosion de son don au jour d'aujourd'hui. Sortant sous cette forme qui semblait incontrôlable il y a moins de dix ans, il semblait garder quelque peu son esprit mais le contre coup se montra encore une fois, même si il semblait au summum de sa puissance actuelle, il vint à tomber avec Vergil qu'il portait dans les bras, tombant dans les pommes, plusieurs marques se montrant sur ses bras, comme si le vent l'avait lacéré. Un don apportant une puissance extraordinaire mais avec un contre coup qui se montrait de plus en plus présent, même si il avait géré ce coup ci, les lacérations qui n'étaient pas apparus la dernière fois ne se montraient pas douces pour lui.

Mais dorénavant, il vit sa vie le plus calmement, pour ne plus jamais provoquer cette sensation, tenant une pizzeria sur l'île, il fait de bonnes pizzas, j'espère réellement pour lui que vous pourrez allé le voir par la suite. Enfin j'ai fini de vous raconter cette histoire sans aucuns détails, maintenant que je le vois arriver, il va pouvoir commencer à raconter son histoire peut être plus précisément et peut être, pourrez vous revenir parmi nous Madame Eva ? En tout cas, la chose qui est sûre, c'est qu'il vit dorénavant sa vie grâce à vous, n'étant pas tombé dans la dépression, vous allez être la clé de sa vie et si vous voulez savoir la suite de son histoire, il viendra certainement vous la raconter autant qu'il le pourra. Je vous souhaite une bonne fin de journée, Madame Eva et vous avez vraiment un fils extraordinaire, il ne vous a jamais oublié. Mais ce sera à vous de lui dire, je suis sûr que vous en serez capable à la suite de ses aventures.
Derrière l'écran

✘ Prénom : Dante sera très bien XD
✘ Age : 23 ans
✘ Comment as tu connu le forum ? Lagertha.
✘ Double compte ? Nope !
✘ Ta présence sur le fo' : Hummmm 9/10 certainement, si tout se passe bien.
✘ Le mot de passe ? : Validé par le givre.
✘ Un petit commentaire : J'aime les pizzas.....j'ai faim ! Et désolé pour cette fiche moisie !

©Riva pour Ariesten


rang Etsujiro

Description
Avatar: Shin Koganei
Pouvoir/Hybridité:
Âge: 23
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 173
Date d'inscription : 28/11/2015
Age : 21


 Let's rock ? Just that ? I don't think ~ [Finish !]

 :: Autres
Bon bah après notre petite discutions,

JE TE VALIDE !
 
Let's rock ? Just that ? I don't think ~ [Finish !]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jimmy Jaccobs Vs The Rock
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]
» Rock My World
» Hogan critique The Rock! Star Jersey Shore dans le ring ++
» La Reine du Rock se présente !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ariesten :: Autres-
Sauter vers: