Invité


 Quand le croco se repose... [Feat Hai & Libre]

 :: Cimetière RPs




Quand le croco se repose...

« feat: Hai et Libre »

Le soleil brille sur cette journée des plus radieuse... Ce qui avait le don d'en énerver quelques uns. Les différents types de personnes se trouvaient dans les rues, après tout, c'était la pause de midi. Les écoliers en bas-âge rentrent chez eux afin de manger le repas que leurs parents leurs ont fait le matin même ou encore la veille. Les hommes d'affaires soit pressaient le pas pour manger chez eux soit pressaient le pas pour avoir une table à leurs restaurant favoris. Nous avons encore les gens qui se posent sur un banc pour manger des boulettes de riz ou encore des beignets de poulpe... Puis enfin nous avons les gens qui ne travaillent pas de la journée et devait donc se coltiner un jeune homme sur son dos car celui-ci ne pouvait pas marcher. Et oui! C'est ainsi qui se voyait Munemori traînant sur son dos Hai, celui qu'il considérait comme un petit-frère même si, extérieurement, il donnait l'impression de devoir se coltiner un pot de colle...

Le homme de vingt ans avait un haut blanc qui collait à la peau avec un pantalon noir ainsi que des basket de la même couleur que son pantalon. L'homme soupirait portant l'enfant sur son dos, se dirigeant vers la piscine. A cette heure-ci elle devait être déserte et temps mieux, il voulait à tout prit un minimum de calme même si, il savait pertinemment, que l'enfant sur son dos ne lui laisserai pas une seconde de répit... A moins de l'assommer...

«-Calme-toi bon sang... Tu me fais mal au crâne..»

Le gosse turbulent lui cassait vraiment les oreilles, après un moment, il se changea dans une cabine seule, avant d'aller chercher Hai qui devait avoir fini. Il le porta et soupira. D'un œil extérieur on pouvait le voir comme un grand-frère s'occupant du plus petit qui avait des problèmes aux jambes.. C'est ce qui était dans le font mais, il ne montrait rien. L'homme aux longs cheveux bruns entra dans l'eau, soupirant, pouvant enfin se reposer... Ce n'était pas la même eau que celle du lac mais bon, cela convenait aux épaules raides du crocodile.. D'ailleurs, étant au contact avec l'eau des écailles recouvrirent son corps, une queue de reptile, plus précisément de crocodile apparut en bas du dos de l'homme et ses yeux étaient à présent vert ressemblant aux yeux des serpent... Il ferma ses yeux, assis dans une partie de la piscine avec des bulles, la tête contre le rebord de la piscine. Il ne pensa à rien et profita de la douce sensation de l'eau glissant contre ses écailles... Tranquillement.


Codée par Eli-Ls



Dernière édition par Munemori Takahashi le Jeu 11 Fév - 14:10, édité 1 fois
Invité


 Quand le croco se repose... [Feat Hai & Libre]

 :: Cimetière RPs


Mon menton est sur la tête de Munemori pendant le chemin, je regarde les gens autour, les observant. Mon regard ce porte vers un groupe de filles habiller comme des putains et très superficielles. Je grimace, sérieusement ce n'est pas mon genre de nana, je préfère les plus naturelles et élégantes. Bon... D'accord, je préfère les femmes plus âgées que moi, voilà vous êtes tous contents?! Pour les mecs c'est la même chose, je préfère les plus vieux. Hey n'insinuez pas que je suis un soumis, espèces de gangs de pervers! [note de la joueuse: Oui Hai est un gros soumis /PAN/!] Je décide de porter mon attention vers monsieur le crocodile et je glisse mes doigts dans sa crinière brune.

-Promets-moi de ne jamais couper tes cheveux, je les aime comme ça!

Je m'amuse pendant le chemin à lui faire une tresse. De toute façon je m'ennuie et j'ai pas envie de penser à mes relations que j'ai eu ces dernières années. C'est ennuyant et ce n'est pas le moment!

-On arrive bientôt dis? Je suis patient, mais j'ai hâte d'être déposé.

Je fouille dans mes poches pour trouver des élastiques et je les met dans les cheveux de mon ami en rigolant.

-Voilà, tu as une grande tresse!

Je me calme en voyant le vestiaire de la piscine et j'entre dans une cabine pour me changer. J'en sors avec un short-maillot et une veste à capuche. Je m'agrippe de nouveau sur Munemori comme je ne peux pas me déplacer. C'est prêt de l'eau que je me retrouve de nouveau au sol. Je rampe vers une chaise longue et je m'allonge paresseusement. Je sors un poisson de mes poches et je le mange. J'avais envie de manger et de paresser un peu avant de nager. Je reste comme ça d'ailleurs quelques minutes avant de me glisser sur le plancher et enlever ma veste. Je rampe jusqu'à la piscine et je descends dans l'eau. Je me débarrasse du bas de mon maillot encombrant avec ma queue qui a prit la place de mes jambes jusqu'à ma taille. J'ai vraiment l'air d'une sirène quoi. Je fais quelques longueurs avant de rejoindre mon ami et venir l'éclabousser avec mes nageoirs.

-Aller, viens nager toi-aussi! Ne restes pas planter comme ça au coin de la piscine! Remues un peu tes jambes!
Invité


 Quand le croco se repose... [Feat Hai & Libre]

 :: Cimetière RPs
Quand le croco se repose...
Et qu'un humain vient squatter.


Encore une matinée qui s'achève tranquillement. Aujourd'hui,  par chance, je ne travaillais que de matin. Tout ça pour dire que j'avais mon après midi de libre. Du moins pas totalement, parce que j'ai un rendez-vous. Où ça me demanderez-vous si vous n'étiez pas en ce moment dans la catégorie de la flotte, mais on va faire comme si on ne savait pas, donc, il semble évident pour que du coup... Le rendez-vous a été donné à la Piscine. Du moins, il était censé être là-bas. Oui, censé, car rien ne se déroula comme prévue.

On devait se retrouver vers les midi et demi avec un collègue de boulot. Sauf que, comme à mon habitude, ce n'est pas à midi et demi mais bien à treize heures que je me suis planté. Ce n'est pas de ma faute si je suis en retard, détrompé vous... Je n'avais pas fais attention à l'heure et mon chat avait besoin d'être brossé et nourrit. Je n'allais tout de même pas le laisser mourir sur place, surtout qu'il insistait avec ses yeux de chat botté en mode: « Rei, brosse moi. S'teuplé ...» et le petit miaw qui va avec pour vous faire fondre le coeur. Alors, non ce n'est pas de ma faute, même si en chemin, une jolie fleur me faisait du charme, et a attiré mon attention en cours de route. Ses pétales étaient magnifiquement réparties je vous l'assure. Et sa tige, tellement verte, que j'en étais clairement vert de jalousie.

Bon ok, je suis coupable. Mais un instant je n'ai pas fini... j'avais beau être en retard, mon ami n'était pas mieux. Il n'était ni présent ni arrivé, pire encore... Il m'a totalement posé un lapin le con. Un coup d'oeil à ma montre puis un long soupir totalement lassé et surtout saoulé, je regardais les mouches voler autour de moi. C'est là que je me suis souvenu avoir un portable, c'est peut-être utile voyez vous... J'ai donc pris la bonne idée de vérifier si je n'avais pas eu quelques notifications, et ... Effectivement j'avais quatre appels manqués et un message vocal. C'est sans attendre une seconde de plus que j'ai écouté le message.

« - Allo, Rei? Ouais, désolée finalement je peux pas venir... ma soeur passe à la maison.
- Enfoiré. »

C'est sous ses paroles que mon doigt glissa tout seul sur le bouton: Raccrocher, sans même attendre la fin du message. Appareil remit dans le sac que j'avais apporté, ma tête bascula en arrière puis je me suis retourné vers la piscine. Génial, en plus d'être le sosie du lapin d'Alice aux pays des merveilles, je me suis mangé un beau râteau et je me suis retrouvé seul comme une chenille sur sa feuille morte. La mauvaise humeur reprenait place, alors que j'étais franchement ravi à l'idée de passer un moment dans l'eau. Une clope... J'avais besoin d'une cigarette. Non, Rei, pas cette fois, contrôle ton envie... Aller. Une inspiration puis une expiration, je me suis tout de suite dit qu'en y réfléchissant bien, ce foutue moment je pouvais toujours le passer seul. De toute façon je n'avais rien de prévue cet après midi, pas de sortie, pas de shooting. Par contre, je vous assure que le mec là, qui ma laissé en plan, risque de se manger la pareil. Ça va être drôle.

▲▲▲

Ni une ni deux, me voilà débarqué en un rien de temps dans les cabines pour me changer. Short de bain noir aux fesses, cheveux lâchés et mit sur le côté je rejoins très vite les eaux serviette en main. Sauf qu'une fois au bord de l'eau... toutes envies d'y tremper mon corps avaient totalement disparut en un rien de temps. Nickel, on avance vraiment beaucoup avec moi...

Je me rapproche alors du rebord un peu plus pour venir m'assoir, non loin d'un petit duo je présume. Je n'ai pas vraiment fait attention à ce qui m'entourait. Les pieds dans l'eau, je ne savais même plus pourquoi j'étais là, et mes pensées pouvaient presque se lire sur mon visage tellement je paraissais saoulé. Oui ça me gave tout ça... j'ai mieux à faire que de traîner ici au final. Mais qu'est ce que je fous là sérieux...

Un visage blasé, les yeux rivés sur mon reflet dans l'eau, main droite glissant sur mon tatouage, je soupir encore. Jusqu'au moment où je me prend une bonne claque d'eau dans la tronche. Mouillé... Voilà, j'étais mouillés. Et pour cause ? Une sorte de sirène qui se trimbale dans l'eau en face d'un autre mec pas loin de moi. Déjà bien remonté par mon, c'était clairement la goutte d'eau qui a faire débordé le vase, enfin pas vraiment j'avais juste les nerfs à bloc. Mon regard se fige sur le gamin, les sourcils légèrement froncés je sors d'un ton agacé.

« Eh gamin, tu pourrais pas ranger ta queue ailleurs. Nan parce que j'avais juste pas envie d'être mouillé. Alors fait moi plaisir, va faire mumuse avec ton pote plus loin. »

Oh que oui je visais les deux. Je passe mes nerfs, je ne me gène absolument pas pour dire ce que j'ai sur le coeur. Bon, d'accord, on est à la piscine, y a de l'eau, c'est normal et bla bla bla et bla bla bla... mais à part la chieuse attitude, et l'envie de saoulé mon monde, j'étais venue pour rien. En y pensant j'ai eu un rire. Et si par simple vengeance, je tournais le tout, en bataille navale?
Hrp:
 
Invité


 Quand le croco se repose... [Feat Hai & Libre]

 :: Cimetière RPs




Quand le croco se repose...

« feat: Hai et Libre »

-Aller, viens nager toi-aussi! Ne restes pas planter comme ça au coin de la piscine! Remues un peu tes jambes!

Hai commençait sérieusement à taper sur le système quelque peu endormit de hybride. Il secoua la tête... Il avait même la flemme de parler, il ne voulait rien faire mis à part se reposer dans le calme et le silence... Quelques temps après, un râlement se fit entendre puis une voix... Il y avit quelqu'un d'autre que eux...

-Eh gamin, tu pourrais pas ranger ta queue ailleurs. Nan parce que j'avais juste pas envie d'être mouillé. Alors fait moi plaisir, va faire mumuse avec ton pote plus loin.

Normalement, le reptile n'aurait pas dû y faire attention mais les paroles étaient pour Hai... Et puis, il avait déranger le crocodile... Ni une, ni deux. Munemori ouvrit ses yeux de crocodiles vert avant de souffler un coup en se redressant, ses crocs étaient visibles et ses écailles verte étaient luisante à cause de l'eau... De plus, sa taille et sa musculature imposante ne le rendaient pas tout gentil...

-Pourquoi venir à la piscine si on ne veut pas être mouiller? Pour traîner en maillot de bain et bronzer? Il y a la plaine pour cela.

Il savait très bien que cela n'apporterait rien de répliquer mais, le fait que la remarque soit pour Hai, le força à défendre celui qu'il considérait comme son petit frère... Les yeux du crocodile étaient fixe sur l'homme... Un chieur qui faisait tout pour se sentir puissant... Une pensée atterrit dans le cerveau de l'hybride... Manger. En effet, de un il avait faim et de deux, il serait facile de gober cet homme... Il avait une bonne excuse après tout...

Munemori attrapa Hai avant de regarder à nouveau l'homme il posa Hai entre lui et le chieur

-Lui c'est Hai. Et non le gamin. Et non, il ne peut pas la ranger. Si vous ne voulez pas être mouillés il ne fallait pas venir ou encore, vous pouvez faire demi-tour et vous en aller.

L'homme allait s'en prendre plein la figure après tout, en plus de s'attaquer à Hai, il avait déranger le crocodile dans son repos tant convoité.

HRP::
 

Codée par Eli-Ls

Invité


 Quand le croco se repose... [Feat Hai & Libre]

 :: Cimetière RPs
Je regarde un inconnu plutôt blasé et ennuyer, il vient de me traiter de gamin et je suis énervé! Je fronce les sourcils et je pointe le mec.

-Je ne suis pas un gâmin, j'ai 18 ans! Je suis un hybride requin, je ne peux pas enlever ma queue!

Je me fais déplacer par Munemori me retrouvant ainsi plus prêt de l'homme et je me retiens sérieusement de sauter sur ce dernier et le mordre... Surtout que son odeur est appétissante et sa peau à l'air tendre... Je commence à perdre le contrôle et ça ce voit simplement avec ma transformation en requin roussette. Je bondis sur la jambe de l'humain et je plante mes crocs dans la peau du mollet. Je fais seulement 40 cm, mais mes morsures font quand même mal. Je m'acharne sur ma proie, mordant encore et encore. Mes attaques sont imprégnés d'instinct de survie, comme si mon côté requin de combat avait reprit le dessus. Si on ne m'arrête pas, ça peut devenir dangereux.
Invité


 Quand le croco se repose... [Feat Hai & Libre]

 :: Cimetière RPs
Quand le croco se repose...
Et qu'un humain vient squatter.


Alors là, si il croyait me faire peur le reptile, il se fourre les doigts dans le nez. C'est surement pas avec son regard, qui d'ailleurs je trouve particulièrement beau, et ses crocs, que je vais trembler comme une feuille ou encore fuir. Surement pas. Que ce soit sa taille, sa musculature, ses écailles, ou même ses cheveux, il n'allait surement pas m'intimider avec ça. Certes, je suis pas très grand, pas très baraque, mais je déteste clairement qu'on tente de me prendre de haut. Du moins je l'ai ressentit comme ça. Mes yeux d'or rivés dans les siens, c'était clairement un jeu de provocation qui se menait entre ses deux regards.

« Pourquoi venir à la piscine si on ne veut pas être mouiller? Pour traîner en maillot de bain et bronzer? Il y a la plaine pour cela.
- Pour commencer, ça ne te regarde pas si j'ai envie de bronzer ou si j'ai juste pas envie d'être mouillé. Une chose, occupe toi de tes fesses tu veux. Ce n'est pas avec toi que je parle. »

Je sentais dans se regard l'envie de vouloir se montrer puissant, l'envie limite de me manger à la petite cuillère. C'est ça, continue à me regarder comme ça, continue à monter mes nerfs. T'as de la chance, j'ai pas fumé, et crois moi, ça risque d'être explosif si tu continue. Mon regard noir commençait doucement à s'afficher sur mon visage. Je ne suis pas venue à la piscine pour me prendre la tête, mais apparemment le scénario en a décidé autrement. C'est après un instant, que le bonhomme imposant attrapa la petite sirène. Mes iris les regardaient tous les deux à présent. Bien j'ai affaire à un deux contre un. Quelle importance, dans tous les cas, c'est surement pas pour leurs beaux que je vais garder la gueule fermée, voir partir. Je croise les bras, lâchant à nouveau un soupir.

« Lui c'est Hai. Et non le gamin. Et non, il ne peut pas la ranger. Si vous ne voulez pas être mouillés il ne fallait pas venir ou encore, vous pouvez faire demi-tour et vous en aller.
- Son nom m'importe peu. Et je n'ai ni l'envie de partir, ni l'envie de m'embrouiller, que ce soit avec l'un ou l'...
- Je ne suis pas un gamin, j'ai dix huit ans ! Je suis un hybride requin, je ne peux pas enlever ma queue ! »

Un silence puis une horrible douleur me parcourra la jambe entière.  Je n'ai même pas eu le temps d'en placer une que me voilà entrain de souffrir amèrement. Une grimace s'afficha instantanément sur ma face, mes yeux ont croisés le rouge qui commençait à envahir l'eau se trouvant autour de ma jambe. J'y croyais pas, je pissais le sang! Et le requin nain se déchaina sur celle-ci. C'est sans dire qu'intérieurement j'ai cru que j'allais perdre ma jambe.

« Putain... ta mer l'océan ! »

Une insulte à jeu de mot pourrit s'est échappé de ma bouche. J'essayais tant bien que mal de me débarrasser de cette chose, sauf que mon bras droit se bouffe lui aussi un sacré coup. Il a pas de la poigne  Hai, il a des crocs.
Sur le coup, mon cerveau à réagit tout autrement, au lieu de vouloir le repousser plus que je n'avais déjà commencé, j'ai surtout pâlis en restant figé sur place comme si je ne ressentais plus rien. Entre la haine, la rage et la douleur toutes sortes de sentiments défilaient dans ma tête. Au point ou je n'ai même plus essayé de défaire ma jambe de l'animal. Le fixant, c'est une pichenette entre les deux yeux qui s'est échappé, vous savez à la Itachi Uchiha. Je devais garder mon calme, j'ai pas mal... Non j'ai pas. Saloperie ça tue sa maman !
J'étais devenu un humain bien charcuté, à tel point que je pourrais être exposé dans une vitrine de boucherie cannibale. Qui veux une belle cuisse d'homme ? Qui veut, c'est pas chère, c'est gratuit. Je fais ma pub... Même dans des moments pareil, c'est dingue. J'ai vraiment pas le sens des priorités. Rei, t'es juste entrain de crever à cause d'un gamin impulsif. T'attends quoi pour agir? Ah bah oui c'est vrai, t'attends un cerveau.

« Mais lâche moi! T'es sérieux à vouloir me faire pisser le sang ?! »

Un rire nerveux retentit alors que j'en avais presque les larmes aux yeux. Pas des larmes de crocodiles, juste des yeux humides sans plus, c'est la douleur qui provoque ça, que voulez vous! On peut pas être viril tout le temps. C'est dans ses derniers pensées que je retire ma jambe brusquement, en espérant vivement qu'il me lâche, ou que son ami agisse. Parce qu'autrement c'est pas un coup de poing qu'il se prend, mais un coup de fusille. Pan.
Invité


 Quand le croco se repose... [Feat Hai & Libre]

 :: Cimetière RPs




Quand le Croco se repose...

« feat: Hai et Rei »

- Pour commencer, ça ne te regarde pas si j'ai envie de bronzer ou si j'ai juste pas envie d'être mouillé. Une chose, occupe toi de tes fesses tu veux. Ce n'est pas avec toi que je parle.

L'humain était tout de même un peu stupide... Il ne comprenait pas ce que c'était de défendre les autres? Bon... Tempis... L'humain semblait sûr de vouloir provoquer le reptile.. Un petit grognement sorti de sa gorge, à peine audible pour l'oreille humaine... Puis, Hai prit sa forme de requin à attrapa la jambe du type.. Une grimace de douleur puis un pâleur qu'un cadavre pourrait lui envier... L'odeur de sang atterrit dans mes narines. Un long râle sorti de ma gorge, cette fois-ci clairement audible, la lamentation du crocodile (Clik pour l'entendre ♥). Ce cri quand quelque chose contrariait les crocodiles qui, souvent, quand on l'entendaient, c'était mauvais signe...

-Putain... ta mer l'océan !

Pourquoi l'humain ne se débattait pas? Attendait-il que Hai le lâche? Ce n'était pas prêt d'arriver... Oh non... Attendait-il que Mune lui vienne en aide? Voilà pourquoi il n'aimait pas les humains, toujours dépendant des plus fort quand un problème arrive... Mais bon, je souffla un coup.

-Mais lâche moi! T'es sérieux à vouloir me faire pisser le sang ?!

La situation m'amusait.. Il est vrai qu'il devait avoir mal, mais il avait chercher Hai...


-Oui, il est sérieux... Si on ne l'arrête pas tu risque de finir dans son estomac...

Je ricanais puis, un bout d'un moment je fis glisser mes doigts contre les branchies du requin, le privant donc d'air et d'eau, ne pouvant plus respirer, celui-ci dû lâcher sa victime afin de se débattre. Je le laissais se débattre tout en le maintenant sous l'eau le temps qu'il se calme...

-Hai, calme-toi..


Codée par Eli-Ls

[/color]
Invité


 Quand le croco se repose... [Feat Hai & Libre]

 :: Cimetière RPs
Je mord toujours la chair encore et encore. Je ne m'arrête pas, j'ai l'air d'un acharné. Mes dents font des traces sanglantes sur la jambe de l'humain et comme c'est aiguisé ça va certainement laisser des cicatrices. Soudainement, je m'arrête sec. Je fige en manque de souffle. Les doigts du crocodile sont sur mes branchies et ça m'empêche de respirer putain, j'étouffe! Je me débats pour avoir la liberté et j'essaye même de mordre les doigts. Je finis par prendre ma forme hybride, au moins de cette façon il ne pourra plus m'étouffer avec mes branchies! Je m'éloigne un peu en fusillant les deux du regard. Je pointe l'humain.

- Toi tu m'énerve!

Je pointe ensuite Munemori.

- Toi tu as faillit me tuer!

Je me tourne dos à eux et je me laisse couler sous l'eau. Ouais je boude comme un gamin et alors?! J'ai le droit! Je m'assois au fond de l'eau en faisant une moue et grognant. Je leur montre mon majeur d'où que je suis même si peut-être ils ne voient pas dépendant de la profondeur de l'eau.
Invité


 Quand le croco se repose... [Feat Hai & Libre]

 :: Cimetière RPs
Quand le croco se repose...
Et qu'un humain vient squatter.


« Oui, il est sérieux... Si on ne l'arrête pas tu risque de finir dans son estomac...
- Génial, je sers de repas  maintenant...»

Souffle coupé, voilà que le requin me lâche enfin, observant ma jambe, je vois de magnifiques traces de dents et une belle rayure bien sanglante traverser le long. Parfait... Si ça me laisse une cicatrice il va m'entendre la prochaine fois que je le vois celui-là.
Roulant des yeux lassé par cette situation et cette journée qui tourne au cauchemar, je retire ma jambe hors de l'eau, attrape ma serviette et l'enroule autour de celle-ci pour couper le saignement, mais surtout pour cacher cette vue rougeâtre. Dire que j'ai trouvé plus impulsif que moi. Encore, là, je me trouve vraiment calme. Je me surprends moi-même...

Observant l'hybride qui nous pointe du doigt à tour de rôle je détourne le regard clairement saoulé et avant qu'il n'aille se noyer sous cette flotte, je brise à nouveau mon silence.  


« Si ça ne te plaisais pas il fallait tout simplement me le dire le requin. Je ne lis pas dans tes pensées. T'es pas obligé d'en venir a l'agression... Ca risque de t'attirer des problèmes. »

Il boude le gamin, de plus,  si il croit que je n'ai pas vu son joli doigt sous l'eau transparente il se fourre le doigt dans l'oeil. Grimaçant une nouvelle fois suite aux plaies de ma jambe, je regarde vers son ami puis dégage la serviette sur le côté pour entrer dans l'eau et sortir l'hybride boudeur de son trou malgré l'horrible douleur qui traverse mon membre qui me sert de support pour tenir debout. Oh que oui je la sens passer la douleur, mais je tente de faire mine de rien.

« Je ne suis pas venue ici pour faire la guerre, la prochaine fois contrôle toi. J'ai pas t'es capacités et encore moins une immortalité... Si mes paroles t'ont blessées, il suffisait simplement de me le dire plutôt qu'en venir à la violence. Rentre toi bien ça dans le crâne. Peace mec... »

Debout dans le bassin, le sang continuait à virevolter à travers les eaux, je peignais tout de rouge. Après le lapin d'Alice, j'en deviens un de ses soldats cartes qui peignent les roses en rouge, sauf que là... C'est juste une piscine. Nan parce que si j'étais seul, je veux bien mais, non malheureusement, personne veut baigner dans de la  flotte pourpre, alors qu'est ce que je fous encore dans cette eau.

« Aller, arrête de bouder... »

Un léger sourire s'affiche, oui j'avais pardonné le coup de la jambe... Même si j'ai une horrible rancune en moi. Mais ça ne sert à rien de vivre esclave de la vengeance. Alors, pourquoi vouloir lui faire du mal quand on peut pardonner et repartir sur de bonne base? Oh mon dieu... j'ai un cerveau. J'y croyais plus. Relâchant le requin, avant de risquer quoi que ce soit de plus je retourne vers le bord pour sortir à nouveau de l'eau et ressuyer cette jambe censé être métisse avec ma serviette, censé être blanche, mais un peu de couleur ne fait pas de mal. Et qui c'est qui lave le linge? C'est moi! Génial... Surtout que le sang c'est pas forcément la meilleure chose à retirer en un lavage... Un nouveau soupir à cette pensée, je regarde vers l'ami du requin.

« Au fait... Merci. »

N'oublions pas de le remercier, après tout, il a sauvé ma jambe.

« Par contre, ne comptez pas sur moi pour m'excuser... Je n'attends pas non plus d'excuse. »

Restons en sur ça. Autrement, même si j'en ai pas l'air, mon corps bouillonne, alors que mon esprit cherche à le refroidir. Je ne sais même pas ce qui m'énerve dans tout ça. Le fait que mon ami ne soit pas venu, ou le fait que ma jambe a été bien amochée? En rentrant c'est sans aucun doute que c'est un bon bandage que j'y placerais tout autour. Voilà que ça me fait rire maintenant.... Je ris tellement pour rien quoi. C'est probablement nerveux. Passant une main dans mes cheveux je finis par détourner mon regard,... Je ne me suis même pas encore présenté.

« Moi c'est Rei. Mais, appelez moi Shizun'. »
 
Quand le croco se repose... [Feat Hai & Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» C'est quand on a tout perdu qu'on est libre de faire ce que l'on veut - Julia
» Quand ce n'est pas une métaphore [libre]
» Quand la vie est un long fleuve tranquille.... (Libre)
» (M) Samuel O. Thompson - feat Norman Reedus |Libre|
» Mestre Arlan feat Ewan McGregor [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ariesten :: Cimetière RPs-
Sauter vers: