Invité


 Le service reprends. Même les délinquants bossent. [Libre] et [Libre]

 :: Cimetière RPs
La lune éclaire souvent la ville. Même si c'est d'une légère lueur elle le fait. Cassis marchait d'un pas calme lent, mais qui montra qu'il était sûr de lui. Une démarche qui était digne d'un chef entre autre ! L'important n'étant pas là, le plus important était de le situer, il venait de descendre de son appartement, direction un endroit que seul lui et quelques personnes semblèrent connaître. Les sous sols d'un bâtiment. Quel genre de bâtiment ? Une sorte d'entrepôt, le sous sol de cet entrepôt était de base fait pour stocker de la marchandise fraiche, tandis qu'au dessus c'était de la marchandise n'ayant pas peur de la moindre chaleur. Dans un premier temps, notre protagoniste se stoppa, il était arrivé devant une barrière gardée par deux vigiles, bien sûr vous l'aurez sans doute compris, ils étaient aux services d'un seul et même homme, Alfred, d'ailleurs comme toujours se dernier n'était pas à l'entrepôt, était ce car il ne pouvait pas blairer notre cher Cassis ? Probablement. Le regard des deux vigiles croisèrent celui de notre homme à la chevelure rouge, le connaissant bien, ils le laissèrent passer sans rien dire, lui ouvrant alors la barrière qui était le seul moyen à première vu de passer. Les pas s'enchaînant, il venait de passer la barrière, les deux vigiles firent comme toujours un silence total, tandis que notre ami lui, prit peine de leurs parler avec une voix assez détacher, comme si il les connaissait depuis longtemps.

"La famille se porte bien Loïc ?"

Le prénommé Loïc se retourna vers Cassis qui ne c'était pas arrêté, la réaction de ce dernier fut d'un soupire alors qu'il se massa l'arrière du crâne pour répondre à la question qu'on lui avait posé.

"La dernière fait ses dents. Heureusement que je travaille de nuit héhé."

Cassis leva la main en réponse avec un léger ricanement, bien qu'il connaissait déjà la réponse, rare étaient les hommes que son boss ne surveillait pas, par chance lui et les gars de sa bande en faisaient partit ! Pourquoi ? Car Cassis et les autres écarlates n'avaient que le crime comme boulot, jamais on avait eut à redire sur eux, la preuve était que ceux des écarlates qui c'étaient déjà fait choper, n'avaient jamais balancé les autres. C'était la seule chose qui pouvait déranger Cassis et les mettre en danger eux même si cela se produisait. César avait beaucoup apprit à notre protagoniste, lui avait aussi apprit à ceux de sa bande comment ça se passait, bien qu'il n'aimait pas se salir les mains, Cassis pouvait bien être du genre à faire pire que donner la mort, c'était ce que la rumeur disait dans les bas fonds, mais aussi ce qui était monté aux oreilles du boss actuel. Alfred...

Une fois arrivé dans l'entrepôt, il alla voir le responsable de la surveillance qui était dans sa cabine, celui ci n'hésita pas à filer une liasse de billets à notre ami. Cassis compta sans attendre les billets, une fois assuré de la valeur des billets, il posa sa main sur l'épaule du gaillard, tapotant deux fois cette dernière et prit la direction de la sortie de la cabine de se dernier.


"Sur le même gars que la dernière fois Cassis."

Acquiesçant, le chef des écarlates ferma derrière lui la porte après être sortit, allant donc désormais dans les sous sols de l'entrepôt, ils n'étaient pas vide, les marchandises avaient été mises de manière à former un cercle et deux entrées pour y pénétrer, il y avait un peu de bruit, beaucoup de personnes qui semblèrent discuter, à l'arriver de Cassis le silence ce fit, celui ci monta sur une petite estrade déclarant d'une voix calme.

"Ce soir le premier match opposera... Poigne noir contre... Brise os ! Pour les mises vous savez à qui passer l'oseille !"
Très vite deux gars de la bande de Cassis vinrent prendre les mises, ce dernier observa de sa petite hauteur les deux candidats se préparer et s'injurier comme souvent. Après que les deux gars de Cassis revinrent avec leurs notes et le pactole, Cassis rajouta la mise du responsable de la surveillance. Les deux bonnes s'écartèrent et là les deux concurrents se mirent à s'affronter après le signal de Cassis. Les coups de poings, de pieds et de crânes se firent, le combat ne dura que dix minutes, enfin c'était déjà assez long en un sens, ce fut Poigne noir qui l'emporta, ayant bien assommé son adversaire, alors qu'il fut écarter de Brise os par Cassis pour que celui-ci voit l'état du blessé, il revint vers Poigne noir et leva le bras de ce dernier.

"Poigne noir vainqueur ! Son adversaire est inconscient. Aller récupérer votre argent les vainqueurs ! Et n'oubliez pas de nous laisser un pourboire !"

Le coup du pourboire était la blague préféré de Cassis dans ce genre d'évènement, ce qui avait son petit effet sur la foule qui en ria mais certains laissèrent bien quelques billets. Bien que le silence reprit, il retourna sur son estrade observant la foule, voir si quelqu'un voulait se battre. Bien entendu, si jamais c'était un nouveau, il devrait réexpliquer les règles. Règles que les gens aimaient entendre de ses lèvres, simplement parce qu'il savait comment les dires.
Dérivé

Description
Avatar: Nakigitsune > Touken Ranbu
Pouvoir/Hybridité: Renard Polaire
Âge: 19 ans
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 108
Date d'inscription : 20/01/2016
Age : 16


 Le service reprends. Même les délinquants bossent. [Libre] et [Libre]

 :: Cimetière RPs
Il fait nuit. Une nuit avec presque pas de lumière. La ville n'a que la lune pour y voir plus loin que le bout de son nez mais les gens distinguent très bien les objets clair ou les personnes portant des habits blancs. C'est ainsi que les personnes qui marchait dans les rues purent apercevoir un renard blanc comme la neige. Un renard polaire plus précisément, ou encore un Vulpes lagopus, courir dans les rues tournant dans les ruelles, ayant un bout de viande cru dans la gueule. Le renard ne mesurait que cinquante centimètre de longueur et il avait des pépites d'or à la place des yeux.. Pour qu'un tel animal soit ici.. Il ne pouvait être qu'un hybride.. Ou un dérivé. Le renard arriva près d'une impasse dont le bout se perdait dans le noir quand on restait à l'entrée. Au fond se trouvait une couverture posée au sol avec des vêtements éparpillés un peu partout dessus.. Surement le repaire d'un sans domicile fixe ou d'un squatteur... Et bien c'était le domicile du renard polaire qui, dans un petit glapissement, laissa place à un jeune homme nu comme un ver.

-J'ai bien fais de laisser mes vêtements ici.. C'était une bonne idée Saoki!

Le garçon semblait parler tout seul.. Mais il regardait sa main droite dont le pouce, le majeur et annulaire se touchaient, laissant son index et son auriculaire en l'air.. Le jeune fou s'habilla, tremblant légèrement à cause du froid à vrai dire, quand il était sous sa forme animale, sa fourrure épaisse lui tenait chaud mais là... Le jeune homme s'enroula dans la couverture qu'on lui avait aimablement offert... Il se mit en marche afin de se diriger vers d'autre ruelle à la recherche d'un quelconque divertissement... Il marchait, ses cheveux blancs se reflétant sous l'astre de la nuit et ses yeux doré absorbant la lumière, les rendant presque brillants. Il marchait sans trop savoir où il allait, écoutant certaines conversations sans intérêt comme les mots doux d'un couple, les rigolades d'amis... Tout cela qui était étrangers pour lui... Puis, de fil en aiguille, il tomba sur une conversation fortement intéressante.  

-Mec! Tu vas au combat de ce soir?

-Bien entendu! Jamais je ne manquerais cela! On y va ensemble?


Un combat hein? Cela paraissait divertissant... Surement plus divertissant que de traîner dans les rues après tout.. Les deux personnes qui discutaient à voix basses n'avaient pas entendu le jeune homme qui les écoutait, alors ils se mirent en route pour le combat sûrement. Alors il les suivit. Ils traversèrent des rues, des ruelles, passèrent devant des impasses avant d'arriver devant un bâtiments où une foule de personne entraient.. Le renard se glissa à travers avant d'arriver dans un sous-sol.. Il était remplis de personnes toutes plus différentes les unes que les autres.. Cet endroit sentait la transpiration, ce qui chatouilla l'odorat du renard... Un homme à la chevelure extravagante monta sur scène et toute la salle se tue...

-Ce soir le premier match opposera... Poigne noir contre... Brise os ! Pour les mises vous savez à qui passer l'oseille !

L'oseille? Mais de quoi parlait-il? Le jeune homme vit tout le monde autours de lui sortir des billets afin de les déposer dans l'une des deux cagnottes mais lui? Qu'allait-il donner? Un homme, en sortant des billets de sa poche en fit tomber un... Un miracle? En tout cas le renard se baissa et attrapa ce billet afin de le poser dans le panier qui lui était tendu par un homme.. Cet homme en rejoignit un autre et ils allèrent demander de l'argent au type sur scène... Ils étaient pauvre eux aussi pour demander de l'argent? Deux hommes étaient sur scène en plus du type... Ils semblaient ne pas s'aimer vu comme ils s'insultaient.. Quand l'homme à l'étrange chevelure descendit, les deux autre hommes commencèrent à se frapper à coup d poing, de pied, de crâne... Les gens autours du renard semblaient enthousiastes... Cela les amusaient? Le jeune homme analysait les personnes qui se battaient en soupirant.. Tout cela se termina quand l'homme a la chevelure loufoque regarda un des hommes à terre et qu'il leva la main de l'autre...

-Poigne noir vainqueur ! Son adversaire est inconscient. Aller récupérer votre argent les vainqueurs ! Et n'oubliez pas de nous laisser un pourboire !

Toute la salle ria, certaines personnes étaient heureuses, d'autre ne l'étaient pas... Un pari.. Ils pariaient sur l'issue du combat... Mais tout ceci ne fit que multiplier les questions qu'il avait en tête. Tout le monde se dirigeait vers la sortie mais le renard ne bougeait pas... Il voulait en voir un autre... Certaines personnes le regardaient surpris, en même temps, quelqu'un avec les yeux doré et les cheveux blanc, cela ne court pas les rues... La seule réponse qu'il offrait à ces personnes était un sourire. Il regardait les gens partir quand son regard se posa sur l'homme à le chevelure complètement dingue il semblait attendre des gens..
rang Mars

Description
Avatar: Len Kagamine de Vocaloid
Pouvoir/Hybridité: Panda roux
Âge: 22ans
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 215
Date d'inscription : 14/01/2016


 Le service reprends. Même les délinquants bossent. [Libre] et [Libre]

 :: Cimetière RPs
Au beau milieu de la nuit, au sein de ces bas-quartier dont il avait fait son territoire privilégié, Mars, le seul et unique super-héros autoproclamé d’Ariesten, était sur un gros coup. Du moins, c’est ce qu’il pensait. Il était vêtu de la tête au pied de son costume héroïque, cette combinaison blanche comme la neige brodée de ses initiales dans son dos, les manches remontées aux trois quarts dévoilant çà et là l’une ou l’autre petite coupure en cours de guérison. Il ne faisait rien pour les cacher, pas plus qu’il ne camouflait la marque des ombres trônant sur son poignet, tout simplement parce qu’il s’agissait de preuve de son héroïsme, de ses bonnes actions. Juste un coup d’œil à ses bras lui suffisait à lui redonner du courage pour sa quête sans fin… Nettoyer les bas-quartiers…Rien que ça, autant dire qu’il était seul contre le reste du monde. Mais cela ne le dérangeait pas le moins du monde. Son écharpe rouge flottant derrière lui, en cette nuit où seule la lune offrait un point de lumière sur lequel se focaliser, le jeune héros s’approcha de sa destination. Même si la lune semblait lui donner ce qu’il lui fallait pour avancer, le jeune homme s’était cependant paré de ses attributs d’hybride. Son regard bleu brillait profondément, reflétant toutes étincelles au plus profond de ses rétines, tandis qu’une longue queue animale avait pris place au creux de ses reins. Par réflexe, il l’avait enroulé autour de sa taille, la faisant autant ressembler à un accessoire de mode fantaisiste qu’à un appendice d’hybride.

Depuis plusieurs semaines, son enquête avançait plutôt bien. Le ‘monde de l’ombre’ semblait s’être fait une place plus qu’importante dans un lieu non loin d’ici, un entrepôt de stockage de produit frais et non-frais. Du moins, en apparence… Car si de jour, il y avait effectivement quelques ballet de camion transportant les marchandises, la nuit, c’était autre chose. La nuit, cet endroit semblait concentrer un nombre important de personne, se réunissant pour un motif qui lui était encore inconnu, mais qui ne lui disait rien qui vaille. Dans cette partie de la ville, une telle concentration de personne dans un entrepôt discret, sous couvert du ciel nocturne ne pouvait signifiait qu’une seule chose aux yeux de l’hybride Panda Roux : des activités illégales qui nécessitaient son intervention et celle de la justice ! Comment avait-il mis au courant ? Tout simplement parce qu’il surveillait la zone sans relâche depuis quelques temps déjà et qu’un entrepôt n’avait pas besoin de deux malabars pour garder une simple grille, voilà tout. Il ne fallait pas être un génie pour savoir ça.

Lorsqu’il arriva enfin à destination, il commença par observer cette entrée, là, caché au détour d’une ruelle et il attendit un peu d’avoir la confirmation qu’une réunion ou autre se déroulait ce soir. Sans savoir ce qui se tramait, il devait d’abord s’assurer que l’entrée soit ‘tout publique’, le contraire l’aurait contraint à plus de ruse et d’agilité pour tenter de pénétrer par les toits. Par chance pour lui, rapidement, de nombreuses personnes firent leur entrée, se dirigeant comme d’un seul homme en sous-sol. Il profita donc de la cohue pour se faufiler à l’intérieur. Il ne fallait pas que les videurs le remarquent…Tout simplement parce qu’à cause de sa petite stature, il pouvait être pris pour un adolescent, enfin, pour quelqu’un d’un âge pas assez avancé pour être ici, en tout cas. Néanmoins, il doutait que ces personnes ne le ‘renvoient chez sa mère’ dans un quelconque souci de donner le bon exemple à la jeunesse… Mais bon, on n’était jamais trop prudent, après tout.
L’intérieur en sous-sol avait tout d’un entrepôt classique. Sol en béton, espace très grand, marchandises… à l’exception près que ces dites marchandises avaient étaient rangée de façon très particulière et pas du tout optimale. Elles étaient rangées en forme de cercle à double entrée. Curieux, et parce que sa taille lui permettait, Mars s’approcha au plus près du ‘ring’, juste à temps pour voir un homme aux cheveux étrangement rouge grimper sur une estrade et faire le silence dans la salle.

"Ce soir le premier match opposera... Poigne noir contre... Brise os ! Pour les mises vous savez à qui passer l'oseille !"

Un match ? L’oseille ? Serait-ce possible ? Ce serait vraiment un très gros coup… Deux personnes entrèrent dans l’arène, s’insultant copieusement. Dans la foule, des hommes passaient de spectateurs en spectateurs pour récolter de l’argent. Ne voulant pas se faire mettre dehors, le jeune héros dû se séparé d’une partie de sa paye de pompier en misant sur un des deux ‘musclors’ en herbe’, un peu au hasard. Des combats clandestins et des paris pseudo-sportifs en dehors des centres de jeux prévus à cet effet. Deux délits passibles de prison ferme…Et cet homme qui, par sa simple présence, arrivait à se faire obéir… Il y avait sans doute derrière tout ça qu’un simple club de boxe amateur qui déborderait un peu trop du cadre légal.
Et le combat commença, et la foule se remit alors à hurler des encouragements pour l’un ou l’autre des participants. Des coups de pied et de poing voilaient un peu de partout et ce n’était pas vraiment un combat dans les règles de l’art, mais ça leur suffisait, apparemment. Au bout d’une dizaine de minute, un vainqueur fut désigné, toujours par cet homme à la chevelure de feu.

"Poigne noir vainqueur ! Son adversaire est inconscient. Aller récupérer votre argent les vainqueurs ! Et n'oubliez pas de nous laisser un pourboire !"

Puis, il reparti sur son estrade. Mars ne se dérangea pas à aller rechercher sa mise, tout simplement parce qu’il avait déjà oublié sur lequel des deux il avait parié. Ça n’avait pas tant d’importance que ça, après tout. Une fois encore, le silence se fit, la foule semblait attendre quelque chose…La suite des hostilités, sans doute ? Mais avec l’un des deux adversaires complètement K.O, impossible de reprendre de suite. A moins qu’il n’attendait tout simplement un autre candidat venant du publique. Plusieurs personnes, peut-être déçues par le temps d’attente ou d’avoir perdu leur mise quittèrent la salle. L’occasion était trop belle ! Il devait en savoir plus sur cet homme les surplombant si superbement et sur ses…sbires ? Et, malgré les risques plus qu’évidents, le jeune homme se fraya un chemin dans la foule, bousculant par inadvertance ce qui lui sembla être un adolescent aux cheveux de neige et au regard perçant… très perçant. Il détonnait un peu au milieu de toute cette testostérone avec sa faible constitution et sa maigreur. Légèrement troublé, il se retourna une seconde pour lui lancer un : « désolé » avant de repartir. Il finit par faire son entrée sur le ring et alla se planter, les bras croisés, devant l’estrade.

« Hey ! Je suis ton homme. Quel que soit l’adversaire que tu m’enverras. »

Evidemment, se lancer sur un coup de tête au beau milieu d’un ring de combat clandestin n’était sans doute pas la plus brillante idée qu’il avait eue, mais, pour arriver à ses fins, Mars était prêt à toutes folies…Et la marque qui trainait sur son poignet en était la preuve la plus flagrante. Il entendit, comme attendu, l’un ou l’autre personne signaler qu’avec sa taille peu imposante, il n’avait littéralement aucune chance. Il tenta de les ignorer du mieux qu’il put, mais cela commençait doucement à l’énerver peu à peu.
Invité


 Le service reprends. Même les délinquants bossent. [Libre] et [Libre]

 :: Cimetière RPs
Bien que des gens partent, cela ne changea pas grandement les choses, Cassis en avait déjà vu partir avant la fin d'un combat, apparemment c'était les gens qui avaient peu d'argent à miser qui partaient. De son regard il put apercevoir aisément que des gens étaient encore chaud pour ce soir. Attendaient-ils de voir quelqu'un monter sur le ring ? Ou attendaient-ils réellement que Cassis aille sur le ring. Bien qu'il avait fait son temps en tant que larbin, là il était l'animateur entre autre. Alfred avait choisis se lieu et pas au hasard, si les flics arrivaient ? Bah Cassis était un roi dans l'art de ne jamais se faire attraper. Dans un sens c'était amusant, si ils se pointaient certes Cassis perdrait de l'argent, mais cela l'amuserait un minimum. Bien qu'à ses yeux il ne sembla pas y avoir de volontaire pour monter sur le ring, ce qui pour une fois était rare, il allait déclarer la fin des combats. Hors quelqu'un sembla se démener et arriva donc sur le ring entre autre. Celui ci se montra être l'homme de la situation ! Cela fit rire les sous fifres de Cassis, mais levant légèrement la main ils se mirent au silence, Cassis d'un sourire léger observa voir si d'autres voulaient monter, mais apparemment faire face à un gringalet n'amusait personne. Les bruits et murmures se mélangèrent, un sifflement se fit entendre, Cassis toujours. Ce dernier haussa la voix destinée à l'assembler.

"Vous savez. On ne juge pas un livre selon sa couverture ! Aller. Vous avez peur de lui ou quoi ?"

Le ricanement de notre homme à la chevelure rouge fit réagir pas mal de monde, mais il y eut un type qui monta sur le ring avant d'autres, l'une des règles stipula que les deux premiers sur le ring devaient se battre, cela en dehors de l'animateur. Cassis pouvait décider ou pas de mettre pied sur le ring pour ne pas combattre mais voir l'état de santé des combattants. Le regard posé sur la foule, l'animateur qu'il était reprit parole pour signaler les paris et même autre chose.

"Bon... On a un habitué qui est monté, Le mangeur d'ange, vous le connaissez tous ! Pas besoin de le présenter, son adversaire par contre qui semble être nouveau... Je vais rappeler le règlement ! Don interdit, armes interdites et celui qui sort du ring est perdant aussi, interdit de tuer son adversaire, j'interviendrais si je vois que l'un des deux est vaincu !"

Spitch habituel me direz vous, enfin il fallait bien voir. Son regard à chaque parole c'était dirigé d'un coin à un autre de la foule, Toujours dans le bruit, les sous fifres attendirent les ordres du chef qu'il était et Cassis ne se priva pas pour annoncer les paris.

"Celui qui vote pour la victoire du petit nouveau remportera quatre fois sa mise !"

Il était clair aux yeux de beaucoup qu'il n'avait aucune chance, dans l'élan la foule sembla se chauffer un peu, prêt à voir un peu de bagarre et autre, le regard de Cassis se dirigea vers un jeune homme à la chevelure blanche, au regard perçant... Il resta sur ce garçon un moment ne sachant pas exactement qui c'était, tout comme l'autre sur le ring, il le fixa un instant. Cela devait être des nouveaux dans une des bandes rivales à celle de notre Cassis, il devait alors rester méfiant par rapport à ça. Les écarlates étaient certes apprécié dans le milieu mais leurs rivaux étaient nombreux et Alfred les préféré aux écarlates. Cassis posa son regard sur Mars, dans le fond il se demandait si ce type était une blague ou si jamais il allait assurer, en tant qu'animateur, Cassis vint donc à lui demander.

"Quel est ton blaze ? Si tu n'en as pas, j'en trouverais un pour toi."

Si cela se trouvait la foule trouverait peut être pour lui, observant aussi la foule dans le même moment, il n'avait plus qu'une chose à faire, attendre, le signal n'allait pas être donné à l'instant, premièrement il devait voir si le nouveau avait retenu les règles du combat. Si ce n'était pas le cas, bah il sera viré du ring. Les gars de Cassis eux se préparèrent à aller chercher les paris.
Dérivé

Description
Avatar: Nakigitsune > Touken Ranbu
Pouvoir/Hybridité: Renard Polaire
Âge: 19 ans
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 108
Date d'inscription : 20/01/2016
Age : 16


 Le service reprends. Même les délinquants bossent. [Libre] et [Libre]

 :: Cimetière RPs
Le renard se fit bousculer et, après une excuse dont le renard n'écoutait même pas, il regarda autours de lui.. Voyant le monde s'en aller, le renard s'apprêta à s'en aller... C'était ennuyant tout de même.. Mais, les gens regardèrent le ring et un gringalet se tenait droit au milieu.. Il avait un accoutrement bizarre.. Un peu comme un super-héros des vieux dessins animé pour enfant.. Son regard lui disait quelque chose mais il n'arriva pas à placer un nom ou autre sur son visage.. Tempis. Il devait surement nettoyer le ring..

-Hey ! Je suis ton homme. Quel que soit l’adversaire que tu m’enverras.

Un idiot.. Vu la carrure du perdant précédent. Il n'avait aucune chance... Un parfait idiot, il devait aimer se faire mal... Masochiste? Oui voilà. L'homme à la crinière de feu calma la foule qui ricanait sous les dires du petit homme..

-Vous savez. On ne juge pas un livre selon sa couverture ! Aller. Vous avez peur de lui ou quoi ?

Ses mots avait la fascinante capacité à faire bouger les types, si bien qu'un homme monta sur le ring... Les gens ricanèrent à nouveau.. Le renard resta de marbre, ne comprenant pas pourquoi les gens riaient.. Comme l'avait dit l'homme, tout le monde à une chance mais bon... Il fallait bien la trouver...

Bon... On a un habitué qui est monté, Le mangeur d'ange, vous le connaissez tous ! Pas besoin de le présenter, son adversaire par contre qui semble être nouveau... Je vais rappeler le règlement ! Don interdit, armes interdites et celui qui sort du ring est perdant aussi, interdit de tuer son adversaire, j'interviendrais si je vois que l'un des deux est vaincu !

En plus un habitué... Le pauvre.. Le renard regardait surtout l'homme à la chevelure de flammes... Il semblait s'amuser... Comment s'amuser quand on sait qui va gagner? Il ne comprenait pas les gens comme cela, mais cela restait dans sa mémoire.. Comme beaucoup de choses...

-Celui qui vote pour la victoire du petit nouveau remportera quatre fois sa mise !

Quatre fois? Il savait vraiment que le super-héros allait perdre.. Les gens n'avaient pas l'air de vouloir voter pour le super-héros et le renard polaire lui, n'avait pas d'argent.. En plus, il n'allait pas parier là-dessus... Son regard doré croisa celui de l'animateur de ces combats... Son regard soutenais celui de l'homme avant qu'il détourne de lui même ses yeux pour les poser sur le jeune fou... Pendant un petit moment, la foule s’impatientait un peu.. Mais une euphorie était visible... D'ailleurs.. Pourquoi le jeune homme était-il monté? Un autre pari avec ses amis? Un sentiments d'infériorité à s'assurer?

-Quel est ton blaze ? Si tu n'en as pas, j'en trouverais un pour toi.

Les gens criaient des noms de scènes tous plus pourris les uns que les autres jusqu'au moment où une odeur vint titiller les narines du renard... De la nourriture... Un homme mangeait non loin de lui.. Et le renard avait faim. Il s'approcha de l'homme doucement et, il essaya d'attraper à manger, ses habitudes de voleur ne partait pas sous sa forme humaine.. Sauf. Sauf que l'homme lui attrapa le poignet... Provoquant une vive peur chez le renard qui se dégagea, tremblant et courant quelque part où personne ne le verrais... Il rapetissa, de la fourrure neige recouvrit son corps, son museau se montra et sa queue touffue sorti. Un renard sorti du tas de vêtements du jeune homme. Un petit renard de 50 centimètres de long et 30 centimètres de hauteur... Il grognait.. Il avait faim et il aurait à manger. Crise. Voilà ce qu'il avait. En même temps, il était en dérivé... Le renard attrapa la nourriture qui l'attrapa par la peau du cou... Le renard élança ses crocs qu'il planta dans le bras de l'homme. Les gens les regardaient, reculant à la vue du renard affamé.. Le renard attrapa la viande et il courut vers l'homme à la chevelure flamboyante, sur scène. Il se coucha et grognait quand quelqu'un s'approchait... Une personne dans la salle comprit..

-J'ai vu un jeune garçon qui lui ressemblait avant!
-Ce serait donc.. Un dérivé?


Les dérivés étaient mal vu et surtout dangereux. Même si il était tout petit, il était agile et pouvait sauter à la gorge de quelqu'un afin de le blesser. Tout le monde se recula de la scène afin d'être le plus loin possible du renard qui mangeait en montrant les crocs. Après tout, il n'avait pas manger depuis un moment..
rang Mars

Description
Avatar: Len Kagamine de Vocaloid
Pouvoir/Hybridité: Panda roux
Âge: 22ans
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 215
Date d'inscription : 14/01/2016


 Le service reprends. Même les délinquants bossent. [Libre] et [Libre]

 :: Cimetière RPs
Un entrepôt siège d’activités pas vraiment légales, une nuit sombre et dangereuse, une salle emplie de beaucoup trop d’argent et de testostérone, c’est dans ce contexte digne des films de gangsters que Mars s’était retrouvé, suivant son instinct de justicier pour mettre un terme à tout ça. Enfin, mettre un terme… Tout seul contre quelques dizaines de personne, le combat semblait perdu d’avance, mais cela ne le décourageait nullement. Il avait déjà accueilli la mort une fois, et, puisqu’il n’en gardait pas un mauvais souvenir, juste ce goût de terre dans la bouche, il se sentait prêt à recommencer. Mettre sa vie en juste pour apporter la justice, c’était la justification de son existence qui avait trouvé. Après avoir assisté à un combat aussi violent qu’inutile, après avoir assisté à ce déchainement de hurlement de la part d’une foule surexcitée, un certain silence s’était abattu sur la pièce. Tous semblaient attendre une seule chose : la suite des festivités, le moment où un jeune fou serait assez inconscient pour se présenter dans cette arène circulaire de fortune, pour servir en pâture dans un massacre purement gratuit. Ce jeune fou, en cette soirée, pris la forme d’un jeune super héros au courage égalant de loin sa fierté et son orgueil dû à ce titre qu’il s’était pompeusement attribué. Oui, il était un héros, et pour en savoir un peu plus sur ces étranges personnes qui semblaient diriger et organiser ces combats clandestins, il se devait de les approcher. Plus près, très près même. Trop près. D’un ton assuré, il se désigna comme le prochain adversaire à abattre, sous les rires et les paroles amusées du publique qui n’avait jamais vu pareil gamin accoutré de la sorte. Il est vrai que sur l’affiche, ce combat ne ferait rêver. Mars n’était ni très grand, ni très musclé. Certes, il pratiquait quelques arts martiaux depuis des années mais celui n’avait pas fait de lui une montagne de muscle comme ces deux autres personnes qui avaient combattu juste avant lui. Mais qu’à cela ne tienne, il était prêt à combattre. Même au milieu des rires de la foule. Cette foule qui osait revenir sur sa taille plus que modeste. Il serra les poings et la mâchoire. Ce qu’il pouvait détester ça…Ce qu’il pouvait détester qu’on le prenne pour un gamin. Il comptait bien intervenir, leur faire comprendre par une de ses tirades héroïques qu’il ne fallait pas le sous-estimer, mais, l’animateur –cet homme qui semblait avoir un certain pouvoir sur cette foule- prit sa défense.

"Vous savez. On ne juge pas un livre selon sa couverture ! Aller. Vous avez peur de lui ou quoi ?"

Et cela eux l’effet escompté. Ces personnes qui le taquinaient plus que lourdement se mirent à rire. C’est alors que son adversaire désigné s’avança vers le ring, entra dans l’arène et vint lui faire face. L’homme aux cheveux de feu le présenta comme un habitué des lieux et apparemment, il se nommait ‘Le mangeur d’ange’… Mars n’avait pas tellement envie de savoir ce qui lui avait valu ce surnom qui sonnait étrangement comme une prophétie à ses oreilles. Puis, l’homme continua son speech, rappelant les règles du jeu. Don et armes interdites… tuer l’adversaire était également interdit. Il n’avait pas peur, il pouvait très bien se battre sans ses capacités d’hybrides et de toute façon, il ne portait jamais d’arme. Il acquiesça à ces nouvelles règles et repris complètement forme humaine.
En gros, extérieurement, son appendice de Panda Roux disparu dans son dos et ses yeux perdirent cette capacité à refléter la moindre lumière. Histoire de faire monter les enchères, histoire de rendre ce combat plus intéressant et sans doute histoire de s’en mettre un peu plus dans les poches, l’homme ajouta une clause aux paris du soir. Celui qui parierait sur la victoire du jeune héros verrait sa mise quadruplée s’il remportait le combat. Mars ne le prit pas mal, mais, plutôt étrangement comme une espèce de défi. Ils leur montreraient qu’il n’était pas n’importe qui et remporterai son combat ! Pour la justice ! Mais aussi pour se prouver à lui-même qu’il pouvait le faire. L’animateur s’adressa alors à lui, lui demandant le surnom qu’il s’était choisi. Tout de suite, il fit l’association entre ce ‘blaze’ et ce nom de super héros qu’il avait toujours refusé de porter. Après tout, il avait bien brodé ses propres initiales, qui formait le mot ‘MAW’ sur son costume alors, avoir un nom de justicier… Assuré et fier de son propre prénom, ignorant avec superbe ces surnoms fort peu reluisant qui lançait la foule chauffée à blanc, il répondit, prenant une de ses pose fétiche d’héroïsme, tendant son bras en avant, formant le ‘V’ de la victoire avec ses doigts.

« Je suis Mars, le justicier ! »

Et le silence se fit, laissant place à une hilarité…Dire qu’il y croyait à son histoire, il y croyait dur comme fer. Il était fier de son prénom ! Il était assez peu commun pour être pris pour un véritable surnom, et renvoyait à certaines histoires de bonnes femmes sur un homme dédié à la guerre ou quelque chose comme ça. Alors, il ne voyait pas pourquoi il le cacherait. C’est alors qu’une agitation nouvelle s’éleva dans la foule. Des cris, des protestations qui provenait d’un coin de la salle et qui, rapidement, gagnèrent le reste des personnes présentes. Mars, interpelé, se tourna vers la source pour n’y apercevoir qu’un petit renard blanc qui agrippa férocement le bras d’un homme avant de s’enfuir, un quelconque butin de viande dans gueule. L’animal qui était apparu presque comme par magie s’enfuit alors, zigzagant entre les jambes pour finalement terminer sa course sur l’estrade…au pied de l’organisateur donc.
Etrange cachette. Le jeune héros ne perdit pas une miette de ce spectacle. Il avait déjà vu cet animal aux yeux si particulier…mais où ? Pour l’instant, impossible pour lui de s’en souvenir… Et puis, il y avait autre chose à faire. Dans la salle, deux personnes trouvèrent une explication à ce phénomène. Ils lui donnèrent ce nom de ‘dérivé’. Ces hybrides présument dangereux capable de véritables crises de rages et de folies soudaines. Ces hybrides qui donnaient une sale réputation aux autres, à ceux qui avaient pleinement contrôle de leur don. A l’entente de ce mot, qui sonnait comme un glas dans la foule, plusieurs personnes, peut-être un peu inconsciente, peut-être un peu alcoolisées, se mirent en tête d’aller attraper ce renard qui mangeait tout en montrant ses crocs. Il n’avait que la peau sur les os, après tout… L’esprit du jeune héros analysa cette situation simplement. N’ayant pas vu que c’était l’animal le premier qui avait commis un forfait en volant de la nourriture, il présuma alors que c’était cet autre homme qui avait été le fautif dans cette affaire. La situation était donc simple. Il avait en face de lui un hybride en crise et affamé qui se retrouvait seul face à plusieurs personnes menaçantes, sur le simple prétexte qu’il était un dérivé. Alors, il fit ce qu’il avait à faire. D’un bond, Mars l’élança sur l’estrade et se plaça entre l’animal aux aguets et les hommes menaçant. Il se releva.

« Personne ne touchera à un poil de cet hybride en ma présence, j’en fais le serment ! »

Puis, joignant le geste à la parole, il s’installa en position de combat, son corps devenant un rempart de chair. Il était véritablement prêt à se battre contre la salle toute entière. Inconscience ou courage, la frontière était souvent bien mince. Mais il n’avait pas peur. Il était déjà une ombre de toute façon, il n’avait plus rien à perdre et cette marque au creux de son poignet qu’il arborait fièrement, qu’il ne cachait jamais était la preuve qu’il faisait le bien, qu’il était du côté de la justice.
Invité


 Le service reprends. Même les délinquants bossent. [Libre] et [Libre]

 :: Cimetière RPs
Le jeune sur le ring sembla avoir un succès certains, oui comme étant le bouffon de la soirée, ce qui lassa un peu Cassis qui lui était là pour le blé de base, mais bon cela sembla aussi avoir un effet positif là dessus. Les gens commencèrent à parier, bon le gringalet avait personne qui misa sur lui, ce qui dans un sens fut compréhensif, le regard de Cassis se posa aussi sur la marque que le jeune combattant avait, une ombre ? Oui apparemment, à moins que cela ne soit un type qui se fasse passer pour tel, Cassis en avait déjà croisé un ou deux, mais  jamais il n'avait eut le temps de parler avec eux. Dans un sens tant mieux, Cassis ne vendait pas du rêve après tout, mais de la violence. Ce lieu en était une preuve, mais bon dans un autre sens quel importance ? Les flics ne viendraient pas, car nul ne connaissait l'existence réelle de ses affrontements. Alors qu'il observa après avoir demandé le blaze du jeune homme, celui ci se mit dans une posture digne d'un animé. Cassis gardait un léger sourire, il avait voulut s'appeler le justicier, Mars le justicier. Ok, c'était sûr et certains maintenant aux yeux de Cassis, ce type avait un coté masochiste. Le regard vers l'adversaire du Justicier, puis sur se dernier, il allait donc déclarer le début du combat, bien entendu l'hilarité présente ne laissa pas place au calme que Cassis cherchait pour lancer le combat, mais bon, quelle importance ? Aucune ! Hors un autre évènement sembla venir troubler tout ce petit monde, les gens se mirent à réagir étrangement à cause de quelque chose, mais quoi ? Notre animateur eut un léger soupire et observa alors mains dans les poches ce qui se produisit.

Les évènements s'enchaînant, la vision sur un renard blanc aux yeux perçant fut dans la tête de Cassis une révélation, alors c'était ce petit être qui foutait le bordel. Cela l'amusa dans le fond, il était rare que de tels évènements se produisent, mais l'animal arriva alors après maintes zigzags et une morsure sur un type. Oui il arriva. Aux pieds de Cassis, ce dernier fut légèrement surpris même si cela ne se remarqua pas, les sbires de se derniers ne réagirent alors pas, si Cassis n'avait pas user de son don, c'est qu'il avait une idée derrière la tête, oui une belle idée, le regard vers les spectateurs qui eux voulurent la peau du renard, car apparemment de ce que notre organisateur entendait... Ce petit renard devait être un Dérivé, quelle importance. Le regard de Cassis se posa sur le renard, puis la foule, mais soudainement sans dire quoi que ce soit, ce fut le justicier qui s'interposa devant les spectateurs , à quoi pensait-il ? A mourir une seconde fois ? Cassis connaissait les plus dangereux d'entre eux, il savait déjà de quoi ils étaient capable ! Mais pourquoi s'interposait entre le renard qui était aux pieds de Cassis et la foule ? L'instinct ? Ou l'envie de jouer les héros ? Vu le nom qu'il avait et son blaze, très vite notre Cassis comprit que Mars le justicier voulait jouer les héros. Les gens qui semblèrent approcher de plus en plus ne prêtèrent plus attention à l'animateur sur l'instant, celui ci tourna le regard vers l'un de ses sbires.


"Apporte moi quelque chose à manger. Et grouilles toi."

Le sbire s'empressa de sortir du sac à dos qu'il avait des biscuits mais aussi quelques pommes, hors Cassis ne lui demanda pas d'approcher mais de lui lancer les pommes, ce dernier s'exécutant sous les ordres de son chef, Cassis récupéra le sachet, posant donc proche du renard le sachet, les gens eux s'approchant de plus en plus de Mars se stoppèrent net à l'approche de Cassis qui vint poser une main sur l'épaule du justicier ainsi que de regarder la foule. Son regard était toujours aussi calme, mais les gens le connaissant sentaient que cela ne présagea rien de bon. Mais vraiment rien de bon, Cassis n'étant pas du genre à s'emporter, il était tel un océan, calme. Et qui dévore les navires qui ne font pas attention.

"Bon, je vois que pour une petite gène de rien du tout... Tout le monde semble s'emporter. Reprenez tous votre calme, si vous désirez, je peux  vous affronter pour régler la chose et le gagnant prend ma place. Cela convient ?"

Dans la foule les gens prirent un instant à reprendre le calme, enfin pas vraiment calme, hors quand Cassis fit un pas pour se placer sur le ring, il n'attendait qu'une chose, que les gens se pointent pour venir l'affronter, Cassis avait une réputation, mais aussi un surnom qu'ici tous se devaient de connaître. Dans la foule on pouvait entendre ceci : "Sérieusement, le Roi des écarlates... Non je préfère retourner hors du ring." Enfin des phrases comme celles ci, mais il n'en resta que deux qui restèrent sur le ring parmi les gens de la foule. Le mangeur d'ange qui lui voulait absolument ridiculiser le gringalet apparemment, mais aussi un autre. Qui lui se présenta de lui même.


"T'as beau être le Roi écarlate, mais moi, je suis un dieu ! Le dieu du ring. Et vu que tu m'as donné se surnom, je vais le prouver que je le mérite bien ! En t'écrasant et prenant ta place !"

La foule sembla s'élancer pour faire des paris, l'un des sbires prit parole pour demander aux combattants quel type de combat ils voulaient, un deux contre deux ou chacun pour sois ou un contre un mais un match après l'autre. Cassis qui retira des lors sa main de l'épaule de Mars déclara.

"Laissons au justicier décider, après tout, il est nouveau."
Dérivé

Description
Avatar: Nakigitsune > Touken Ranbu
Pouvoir/Hybridité: Renard Polaire
Âge: 19 ans
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 108
Date d'inscription : 20/01/2016
Age : 16


 Le service reprends. Même les délinquants bossent. [Libre] et [Libre]

 :: Cimetière RPs
Ils veulent son repas... Manger, défendre et manger. Voilà en quoi se résumait les pensées du jeune canidé.. Défendre son repas était le plus important.. Des gens dans la foule voulaient le lui voler? Cela ne se passerait pas comme cela. Le renard blanc se ramassa en position de combat, prêt à sauter à la gorge du premier qui s'avançait de trop près... D'ailleurs, un type se mit debout devant lui, mais dans l'autre sens... Le renard voyait son dos... Que faisait-il? Essayait-il de le duper?

-Personne ne touchera à un poil de cet hybride en ma présence, j’en fais le serment !

Le renard ne comprit pas un traître mot de ce que raconta cet homme mais il n'avait pas l'air d'en avoir après son repas... Le renard se recoucha, terminant son morceau de viande, tout en grognant.

-Apporte moi quelque chose à manger. Et grouilles toi.

L'homme qui était tout prêt de canidé neige parlait... Puis de la nourriture vola ce qui fit se lever le renard blanc..Quand le fruit arriva dans les mains de l'homme à la chevelure de feu, l'animal le regardait comme si il était un sauveur. Et quand le sachet se posa près de lui, le renard se rua dessus, attérissant dans ce sachet plastique de la même couleur que son pelage...

Saoki! Arrête! Saoki! Ne redevient l'animal enragé que tu bannis! Tu es un humain! Un humain! Tu n'as pas de crocs! SAOKI!

Cette petite voix dans la tête du renard le calma, il sorti du sachet en couinant. Il n'y avait plus rien dans le sac plastique bien entendu. L'animal parti vers le tas de vêtements non-loin. Puis, doucement, les poils laissèrent place à de la peau, sa gueule à un visage et il se redressa sur les deux jambes. Le jeune garçon nu soupira et se rhabilla...

-Oh non... J'ai recommencer...

Le garçon aux cheveux neige revint dans la foule pour regarder le combat, restant contre le mur, une capuche sur sa tête afin qu'on ne le reconnaisse pas... Ses yeux jaunes le trahissaient mais tout le monde était concentré sur le ring...

-T'as beau être le Roi écarlate, mais moi, je suis un dieu ! Le dieu du ring. Et vu que tu m'as donné se surnom, je vais le prouver que je le mérite bien ! En t'écrasant et prenant ta place !

Le Roi Ecarlate? Il devait sûrement parler de celui qui lui avait donner le sachet... La foule entière redevint euphorique.. L'homme qui avait fait barrière entre lui et les gens voulant sa peau était vraiment en mauvaise posture...

-Laissons au justicier décider, après tout, il est nouveau.

Que nous réserverait la suite?


HRP::
 
rang Mars

Description
Avatar: Len Kagamine de Vocaloid
Pouvoir/Hybridité: Panda roux
Âge: 22ans
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 215
Date d'inscription : 14/01/2016


 Le service reprends. Même les délinquants bossent. [Libre] et [Libre]

 :: Cimetière RPs
Dans quelle espèce de galère étrange Mars s’était encore fourré ? Qu’est ce qui avait bien pu passer par sa tête pour se dire que ce qu’il faisait, c’était une bonne idée ? Oh, sans doute pas grand-chose, ou peut-être un peu trop justement. Il n’était pas particulièrement idiot ou benêt, juste incroyablement doué de se mettre en danger, de façon totalement gratuite le plus souvent. Si parfois, c’était pour la cause qu’il récoltait des blessures, se battre contre des voleurs, recevoir une pluie de griffure quand un chat un peu récalcitrant ne voulait descendre de son arbre, cette fois-ci, la frontière était un peu plus floue. Après tout, si jamais il y avait une quelconque descente de police ce soir, même lui serait arrêté au même titre que les autres, pour avoir assisté et parier à des combats clandestins. Pire même, vu qu’il s’apprêtait à combattre dans l’arène, sa peine et sa sanction serait forcément plus lourde. Il n’avait pas pu résister à l’appel de l’homme aux cheveux de feu, souhaitant autant prouver ce qu’il valait que de se rapprocher du boss de la soirée. Plus il aurait d’informations, plus il aurait de preuves pour confondre ces malfrats ! Car, ce soir, il ne pouvait rendre justice seul et à mains nues, étant donné le surnombre évident de ses adversaires. Il était peut-être un super héros, mais pas non plus totalement inconscient. Un contre un, sans problème, un contre deux, pourquoi pas, mais un contre une petite centaine, pas question. Surtout quand on voyait le type de personne composant cette foule exclusivement masculine –à première vue-. Tous des brutes, des costaux semblant avoir plus de muscles que de cervelles… Le genre de types à lever de la fonte pendant des heures et à être capable d’éclater une noix avec leur crâne. Rien qu’imaginer cette scène l’amusait quelque peu, l’instinct farceur et joueur du panda n’était jamais très loin, après tout. Mais il se coupa de celui-ci, écartant ce qui le faisait sourire.

Plusieurs raisons à cela : d’une part, il avait reçu les consignes et autres règlements de l’animateur, lorsqu’il s’était avancé sur la scène, et elles lui interdisaient d’user de son don pour se battre. De semi-hybride, il était redevenu simple humain. Plus sérieux, plus héroïque. Ensuite, l’heure n’était tout simplement pas à laisser son esprit divaguer de la sorte. L’instant était on ne peut plus sérieux et il devrait user de toutes ses capacités, de tout son esprit pour non seulement faire plus qu’illusion dans ce ring improvisé, mais aussi pour garder ses sens en éveil, à l’affut d’une faille dans le système ou de la moindre discussion entre le ‘chef’ et sa ‘bande’. Enfin, lorsque l’on parlait de son cas, qui dit instinct animal, dit essentiellement comportement de proie. Plus craintif, plus sur ses gardes, plus prompt à prendre la fuite, il était un hybride de petit animal végétarien, plus connu pour sa douce fourrure et son air mignon que pour ses capacités guerrières. Car tout simplement, il n’en avait pas. Pas de griffes effilées, pas de crocs acérés, pas d’esprit combattif ou d’instinct d’attaque. Même pas le moindre moyen d’autodéfense, si ce n’était creuser un trou dans le sol pour se cacher…Mais sur du béton… C’était une balance délicate à maintenir. Devenir assez animal pour obtenir ses avantages, comme l’agilité ou la vision de nuit, mais en même temps s’empêcher de craindre le moindre coup, ou d’aller s’enfouir dans le trou le plus proche, dès que l’un ou l’autre ‘dominant’ s’approcherait de trop.

Au moins, en humain, il n’avait pas ce problème.

Mais cela n’enlevait pas son inconscience, loin de là. Car au premier mouvement de foule, causé par un hybride-dérivé de type renard, il n’avait pas hésité à sauter sur l’estrade pour défendre le petit carnassier sur ses gardes. Les dérivés n’avaient pas vraiment bonne réputation, et, si Mars avait aperçu qu’en réalité, il avait à faire à un petit voleur –peu importe les raisons, le vol, c’est ‘mal’ après tout- pas sûr qu’il serait ainsi venu le défendre. Ou peut-être que si, à voire la portion de la salle, excitée par les combats, prête à en découdre avec cet unique et fragile adversaire. Voilà pourquoi ce genre de combats clandestins devait être arrêté. Ils ne faisaient de faire ressortir la bestialité qu’il y avait chez les êtres vivants –et il savait de quoi il parlait, après tout-, en plus de créer une économie parallèle qui ne présageait rien de bon. Rien du tout.

C’est alors qu’il entendit l’ordre sans équivoque de l’animateur de soir. Calme, ne permettant aucune discussion, le jeune héros ne se retourna pas, mais il sentit clairement la présence imposante de cet homme qui s’approcha de lui. Après quelques instants où il aperçut le bruit d’un sac plastique promptement éventré et vidé de son contenu –il supposa que le renard s’était emparé de la nourriture-, le petit animal qu’il défendait s’enfuit sans demander son reste. Vers où, il ne le savait pas… Vers la sortie, il l’espérait plus ou moins. ‘Case blanche’…C’était un gentil. Il n’avait rien à faire ici. En face, ses adversaires désignés se figèrent et ce n’était pas à cause de lui. Personne ne voulait en découvre avec l’homme au calme apparent. Trop apparent. Même humain, il ne put s’empêcher de se crisper légèrement quand il sentit cette main se poser sur son épaule. Si par de simples paroles, il arrivait à dompter cette foule trop excitée par la violence et les paris, c’est qu’il devait être redoutable, très redoutable. Méfiance, Mars jouait vraiment avec le feu, mais c’était au plus proche du danger qu’il se sentait réellement vivant. Le « Roi des Ecarlates »…C’était son surnom dans le milieu des combats ou tout simplement à plus grande échelle ? Les écarlates… Le héros enregistra cette information. Peut-être pourrait-il en savoir plus auprès des gens de l’ombre et de la lumière. Au moins, il savait quel nom donner en lieu et place d’une description peu assurée.

La foule se retira, à l’exception de deux hommes, le « Mangeur d’ange », son adversaire tout désigné qui non seulement l’avait quelque peu ridiculisé plus tôt, mais aussi qui semblait avoir une méchante envie de lui écraser la tête et un autre, du même gabarit que son collègue, qui vint vociférer son nom, le « Dieu du Ring » de scène et quelques menaces à l’égard du « Roi ». Décidemment, l’intervention de ce petit renard avait quelque peu changé la donne. En mieux ou en pire, cela restait à déterminer.

L’un des sbires du « Roi » vint à leur rencontre à tous les quatre, leur demandant quel type de combat il préférait, précisant Un contre Un ou Deux contre Deux. Mars supposa que le règlement, lui, restait inchangé. Alors qu’il attendait simplement que les ‘expérimentés’ décident à sa place, l’animateur de la soirée, devenu acteur, proposa que ce soit lui qui choisisse. Privilège du ‘nouveau’. Autant dire que le justicier ne se sentait pas trop de lui désobéir et puis, ça l’intriguait. Cet homme l’intriguait. Il n’avait fait encore aucun démonstration de ses ‘talents’ et pourtant, tous semblaient le craindre et le respecter pour ça. Une personne à avoir de préférence dans son camp donc. Soit, il avait fait son choix et d’une façon un peu trop théâtrale, déclara.

« Roi ! » Il ne savait pas tellement comment l’appeler d’autre, mais ça donnait un petit effet pas trop mal. « Je fais mon choix. Nous deux contre ces deux bêtes qui ont osé bafouer notre honneur ! »

C’est qu’il le pensait réellement en plus. Pour lui, le « mangeur d’ange » avait égratigné sa fierté de Héros, tout comme le « Dieu », avec ses menaces et en le remettant en cause, l’avait quelque part insulté. Son ton était assuré et franc. Aucun tremblement, aucune hésitation, un peu comme si il s’agissait de la centième fois qu’il passait sur ce ring. Inconscience ou véritable courage, la frontière était bien mince. Il descendit ensuite de l’estrade pour rejoindre le centre du ring. Il pointa ensuite son grand ami le « mangeur d’Ange » et lui lança ce qui serait la provocation de trop.

« Allez viens, Bouboule, toi et moi, on a un compte à régler ! »

Oui, oui, il avait bien choisi un deux contre deux, mais ça ne l’empêchait pas de préférer évidemment de se battre contre son adversaire tout désigné. Si l’on suivait sa logique, rapidement, cela tournerait en deux duels en simultané, avec parfois l’intervention ou non de son ‘coéquipier’ pour se sauver la mise.
 
Le service reprends. Même les délinquants bossent. [Libre] et [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une bibliothèque virtuelle au service du Droit
» Avant de reprendre son service.. [Pv Fabien]
» INITE se met au service de Martelly
» petit service
» So-Service

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ariesten :: Cimetière RPs-
Sauter vers: