AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Guardians of justice: first encounter - feat. Damian Colins
rang Mars
avatar
Messages : 223
Date d'inscription : 14/01/2016

Description
Avatar: Len Kagamine de Vocaloid
Pouvoir/Hybridité: Panda roux
Âge: 22ans
Lun 18 Jan - 1:32
Au milieu de la nuit, dans cet enchevêtrement de rues et ruelles sombres et tortueuses, une simple silhouette, tout de blanc vêtu, juste cette touche de rouge qui flottait derrière lui, déambulait. Une simple silhouette, celle d’un jeune homme blond, son regard bleu perçant allumé d’une lueur si caractéristique des gens de son espèce et affublé de cette longue queue rayée brune et blanche. Car oui, Mars, l’hybride, l’ombre, super héros autoproclamé de ce continent usait de ses talents innés pour pouvoir se déplacer tranquillement malgré le manque de lumière. Du à son hybridité de type ‘panda roux’, le jeune homme avait hérité d’une vision nocturne, faisant refléter la moindre parcelle de lumière au plus profond de ses rétines, d’une queue,  fort peu utile dans son dessin de justicier, si ce n’était indiquer cet état de transition dans lequel il se trouvait, et enfin, et cela ne pouvait pas vraiment se voir extérieurement, une agilité hors des standards humains. De plus, ce don génétique s’accompagnait d’un avantage indéniable pour ses sorties s’éternisant toujours presque jusqu’au petit matin. Ainsi paré de ses nouveaux attributs, il devenait un animal nocturne et le sommeil ne l’emportait jamais loin de son devoir sacré. Débarrassé de cette lourdeur qui pouvait s’emparer de ses paupières, empli d’une énergie nouvelle qui semblait faire surface qu’une fois le soleil disparut, il était prêt à défendre la justice durant encore de longues heures. C’était un minium de précaution qu’il pouvait prendre en cette heure tardive. Car après tout, même s’il se trouvait sur ‘son’ territoire –entendez par là qu’il se situait dans un rayon de 50 mètres de son ‘antre secrète’- l’endroit restait assez mal fréquenté.

Quel meilleur lieu pour poser ses affaires de justicier qu’en plein milieu du territoire de ‘l’ennemi’ ? Plus proche du danger, encore plus proche, pour être prêt à agir, quel que soit l’heure du jour ou de la nuit. Juste être prêt, au moindre cri, au moindre bruit suspect, au moindre appel à l’aide à bondir au-devant du danger. A croire que sa première mort ne lui avait pas vraiment servi de leçon… A croire qu’il était mort en vain ce jour-là, à croire qu’il avait gaspillé ce ‘don de vie’ de Dieu… Loin de là, depuis qu’il était revenu d’entre les morts, le jeune héros courrait les rues deux ou trois fois plus qu’avant. Désormais débarrassé de sa ‘vie civile’, désormais effacé du registre des vivants, il pouvait se plonger corps et âme dans la lutte éternelle du bien contre le mal, de la justice contre les malfrats. Une véritable fuite en avant. Il n’avait même pas cherché à reprendre contact avec sa famille, sa si chère fratrie qui vivait pourtant à quelques kilomètres de lui. Non, il avait préféré s’installer seul dans un studio miteux et presque insalubre. Au lieu de comprendre la leçon, de ne plus se mêler de ce qui ne le regardait pas, il avait préféré devenir encore pire qu’avant. Cette croix gravée sur son corps comme un funeste avertissement, celle qu’il brandissait comme signe divin de son devoir, comme reconnaissance de ses capacités et de son utilité pour la société, il avait décidé de s’enfoncer plus loin encore dans l’héroïsme à l’outrance, dans ce monde de noir et de blanc, de bien et de mal. Ce monde qui ne permettait pas la demi-mesure.

Normalement, ce n’était pas les gens louches qui manquaient par ici. Il comptait bien pacifier les lieux proche de son ‘chez lui’, quitte à y passer toutes ses nuits. Il avait toute une vie pour ça, après tout. Longeant les murs, se faisant le plus discret possible malgré cette tenue plus que criarde qu’il trimballait avec lui, il se stoppa soudain au coin d’une ruelle. Il tendit l’oreille, écoutant les bruits étouffés d’une conversation détournée. Il était trop loin, bien trop loin pour entendre quoique ce soit d’intelligible… Il regarda autour de lui, cherchant un moyen de s’approcher discrètement. C’est alors qu’il le remarqua. Là, en hauteur, les différents balcons surplombant ces deux personnes à la conversation si tentante étaient assez proches pour qu’il puisse se faufiler de l’un à l’autre, sans pour autant attirer l’attention. Parfait...parfait pour le petit animal qu’il pouvait devenir. Pour se préparer à la suite, et parce qu’il en avait l’habitude, il attacha ses bottes ensemble puis, ferma donc les yeux, laissant son don inné envahir peu à peu chaque cellules de son corps, laissant son don changer profondément sa nature, raccourcir ses membres, le parer d’une fourrure douce, le faire devenir animal plus qu’humain. Ainsi transformé, il planqua ses vêtement devenu trop grand pour lui sous une benne à ordure et grimpa ensuite dessus pour atteindre le premier balcon d’un bond. Il passa ensuite au second, puis au troisième, pour finalement atteindre celui les surplombant. Là, il put enfin les entendre discuter… Une discussion intéressante, très intéressante. De ce qu’il comprenait, une transaction de drogue se déroulait sous ses yeux.
Un des deux hommes, apparemment le dealer était en train de ravitailler son client tremblant et plus que probablement en manque… Mars ignora ce deuxième homme, il était plus une victime qu’un criminel pour le moment et se concentra sur le premier. Sa culpabilité ne faisait aucun doute. Il se devait de stopper cet humain avant que sa ‘petite poudre’ ne fasse plus de ravage parmi les gens du quartier. Il en savait assez et, repassant par où il était venu, il alla rechercher ses vêtements sous la benne, s’y blottit un instant avant de reprendre petit à petit sa forme semi-hybride. Il frappa une ou deux fois le sol de la pointe de son pied, ajustant sa tenue, rattachant correctement ses chaussures puis, entra en trombe dans la ruelle, sans autre plan que de confronter le malfrat. Il alla se planter à quelques mètres des deux hommes et, tout en levant un doigt accusateur vers le présumé dealer, s’adressa à lui d’une voix assurée.

« Hey ! Toi ! Je t’arrête au nom de la justice ! Lâche cette drogue et suis-moi sans faire d’histoire ! »

Abasourdis dans un premier temps, devant cette scène plus que comique et insolite, le présumé client en manque reprit cependant bien vite ses esprits et s’enfuit sans demander son reste, sous le regard à la fois médusé et énervé de son fournisseur. Celui se tourna alors complètement vers lui et, menaçant, dit.

« Qu’est-ce que tu m’veux gamin ?! Tu n’tiens pas la vie ou quoi ?! »

Se renfrognant, le jeune héros tiqua directement sur le mot ‘gamin’, adjectif qu’il détestait profondément, tant il avait l’impression d’être rabaisser dans son travail à chaque fois qu’il l’entendait. Il serra les dents et, frappant un poing sur sa propre poitrine, rétorqua.

« Je suis pas un gamin ! Je suis Mars, héros défenseur d’Ariensten ! »

L’homme pesta dans sa barbe. C’est que ce petit était vachement bruyant en plus…Qu’est-ce qu’il avait à beugler comme ça ? Il allait rameuter tout le quartier et ça, ce n’était pas bon pour les affaires… Nullement impressionné, il tourna les talons et partir en maugréant quelques paroles sur ces « gosses » si mal éduqués de nos jours. Mais le jeune justicier ne comptait en rester là, il le rattrapa et posa sa main sur son épaule, amorçant ce qui pouvait ressembler à un début d’arrestation. Mais il n’eut pas le temps de prononcer un seul mot plus ou moins intelligible qu’il fut repoussé au sol par le dealer qui prit alors la fuite au travers du dédale des ruelles. Se relevant d’un bond, Mars partit à sa poursuite.
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La justice de Raphael [Terminé]
» HAITI-Justice : Un Système Judiciaire Qui Pirouette.
» Les oubliés de la Justice haitienne...
» Haïti : La justice américaine émet un mandat international contre l’ex-président
» VOTE DE CENSURE POUR JEA !HAUTE COUR DE JUSTICE POUR RENE PREVAL !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ariesten :: Cimetière RPs-
Sauter vers: