AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

True will cannot be defeated | ft. Liôz
Humain
avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 03/08/2017
Age : 17

Description
Avatar: Yuzuriha Inori - GUILTY CROWN
Pouvoir/Hybridité: Aucun.
Âge: 19 ans
Sam 14 Oct - 0:21
True will cannot be defeated

C’était une nuit, une nuit si noire, qu’elle m’avait fait trembler. Une seule lumière osait décorer ce néant, oui, c’était la lune même. Ses simples rayons me permettaient de me déplacer dans l’ombre, et non dans l’obscurité totale. Il était temps d’ajouter une teinte, à ce monde sans couleur. En effet, cette soirée-là, je devais verser le sang pour faire disparaître une personne nuisible à Ariesten. Je m’étais bien sûr équipé, mes dagues placées à mes endroits préféré. Mon visage était recouvert, d’un masque de kitsune, et mon corps quant à lui, était protégé par une tenue ébène, comparable à celle des ninjas. Il ne manquait d’une chose dans ma panoplie, mes glaives, que j’avais abandonnés dans le château du prince telle une idiote. Je ne pouvais donc pas exploiter l’essentiel de mes capacités, mais qu’une petite partie, ce qui était amplement suffisant vu la cible que je devais abattre.

Oui, dans l’après-midi, un certain homme âgé d’au moins la vingtaine, m’avais payé, et supplier d’exécuter un simple humain. Il m’avait exposé la situation, et m’avait dit à quel point cet homme était un monstre, il m’avait même dit qu’il violait les enfants. Au fond, j’étais en partie effrayé, je n’avais pas le droit à l’erreur, sinon j’allais devenir son objet. Un long frisson m’avait parcourue en y pensant. Ça devait vraiment être une personne horrible, et qui ne connaissait pas la notion de justice, ou encore les ignoraient tout bonnement. Quoiqu’il l’en soit, peu importe qu’il fût, j’allais en venir à bout, et j’allais même prendre du plaisir à le démembrer.

Je continuais à m’enfoncer dans les ruelles sombres, profitant d’une gouttière pour grimper sur les toits des maisons. Je sautais avec grâce entre les bâtiments, manquant plus d’une fois de dégringoler. Je n’avais pas de temps à perdre après tout, je devais purger l’âme de ce voyou et surtout comprendre pourquoi il faisait de telles choses. L’homme avait l’air franc, et même si j’avais tendance à être niaise, je pensais réellement qu’il avait raison. Il usait même de bombe, et autre chose terrible, au fond c’était peut-être une erreur de foncer tête baissée. Je m’aventurais tout de même, dans la planque d’une personne qui se prétendais être un génie. Oui, je connaissais quelques trucs de sa vie, la personne qui m’avait ordonné de le tuer, avait été très clair dans sa description.

J’avançais encore, et je savais à ce moment-là que je n’étais pas loin d’arriver à destination. Un animal, avait commencé à animer l’endroit, avec son hurlement. Et moi, je m’étais dit « on dirait bien que la chasse est ouverte » en chuchotant.

Je prenais normalement du temps à traiter mes demandes, j’élaborais d’abord des plans, pour maximiser mes chances de réussite, surtout quand il s’agissait d’humain à don. Mais, cette fois-ci, j’avais agi sous le coup de l’impulsion, je ne supportais pas les violeurs, et encore moins ceux qui sème le mal autour d’eux. Je m’étais tout de même demandé, s’il ne serait pas assez intelligent pour sécuriser sa planque, ou encore incorporer des pièges aux alentours. Non, c’était tout bonnement impossible, pour un chien.

Je me laissais tomber du toit, pour effectuer une roulade. J’avais ensuite analysé la situation, et tout me semblait normal. J’avais tout de même quelque petit problème dû à la faible luminosité. Je devais me fier entièrement à mon instinct, et au peu de chose que je percevais. C’était bien la maison de ce fameux Lioz. Elle était des plus basiques, une structure, rattachée à un garage, c’était plutôt étonnant pour un délinquant. Je m’étais d’ailleurs demandé, quelle profession illégale il exerçait pour gagner sa vie. J’appartenais tout de même à la mafia, donc les trafiquant, et autres personnes malhonnêtes j’en connaissais un paquet. Il devait sûrement utiliser un pseudonyme, et ne jamais dévoiler son identité, je ne voyais que cette option.

Impatiente, j’avais crocheté la serrure de la porte dont le mécanisme était des plus simples. Même un débutant, pouvait le faire les yeux fermés. Je poussais donc la porte avec délicatesse, ne la laissant que très peu couiner, avant de m’enfoncer dans la maison. Je faisais rapidement le tour, du propriétaire, ne trouvant personne. Autre chose, insolite, je n’entendais aucun bruit, et ne détectais aucune présence d’individu. La seule chose que je percevais, c’était le battement de mon cœur qui ne cessait d’accélérer. Inquiète, je posais une main sur ma poitrine, avant d’ouvrir la porte qui menait au garage. Je pénétrais dans la pièce, qui était plongé dans l’obscurité la plus totale. Je m’arrêtais alors au milieu du garage avant de prendre mon courage à deux mains.

« Liôz ! Où te caches-tu ? Je sais que tu es ici ! »

J’avais hurlé, et m’étais ensuite mise à trembler, en tournant ma tête dans tous les sens. J’étais anxieuse, je n’avais pas mes glaives, et en plus cela faisait un bail que je n’avais pas pris la vie de quelqu’un.

Fiche par Sánsa
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» True Blood
» Let your love come true
» True blood.
» Caly & Jayden ♥ True love never dies? (FINI)
» [[??]] True Legend [DVDRiP]uptobox

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ariesten :: Ville :: Le Quartier Résidentiel-
Sauter vers: