AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Le loup et l'agneau } PV Eos
Humain à don
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 18/07/2017

Description
Avatar: Katarina LoL
Pouvoir/Hybridité: Vision du passé
Âge: 25
Sam 22 Juil - 20:54


Le loup et l'agneau
F E A T  E O S


Les ombres des passants dansaient sur le bitume brûlant. Le soleil sonnait sept heure. Au loin dans le ciel la lune semblait vouloir couvrir le monde de son voile étoilé, mais l'astre d’Apollon continuait de prouver sa superbe : ce dernier ce coucherait tard ce soir. Nyx baissa légèrement ses lunettes de soleil avant de les replacer: toujours personne.
Il était rare que la mafieuse se charge des requêtes de privés : elle avait des hommes sous ses ordres qui pouvaient se charger de ce genre de demandes. Néanmoins, cette dernière était différente, tant que par le fond que par la forme.
Elle sentit des regards se poser dans son dos. Sa longue chevelure rousse contrastait avec l'immonde balafre qui fendait son visage. Aujourd'hui plus que tous les autres jours, cela la laissait indifférente. Ses mains vinrent se glisser dans les poches de son jean tandis qu'elle suivait le cours de la foule. Ambiance euphorique de début de soirée, effluves d'alcool, rires sincères. Nyx fixait le lointain : peu l'importait le présent. Un homme tenta de l'approcher, elle fit mine de ne pas avoir remarqué. Son temps était précieux, et la jeune femme savait que la filature était un travail de longue haleine.  Cela changeait néanmoins de ses activités habituelles : à la tête d'une organisation aussi imposante, Nyx passait le plus clair de son temps à organiser les missions et maintenir leur couverture.

Son regard se posa enfin sur une silhouette. Son allure se pressa. Nyx se rapprocha du mur sans baisser les yeux. Il ne fallait pas la perdre de vue.

Toute information que vous pourriez trouver à son sujet sera grandement récompensée, à condition qu'elle soit véridique. Etait la phrase rapportée par un de ses hommes. Évidemment, elle avait pensé à enjoliver quelques faits. Néanmoins, une part d'elle même avait le pressentiment que la personne qui les payait était à prendre au sérieux. Pourquoi aurait-il pris autant de précautions pour une simple infidélité ? Il avait de plus eu le cran de faire poser la lettre de demande sur le comptoir de sa boutique la plus passante. Cette dernière ne possédait aucune information importante, et seul le sceau à la cire rouge avait convaincu ses sbires de l'apporter à Nyx. Néanmoins, rares étaient ceux qui connaissaient le lien entre son entreprise de façade et ses réelles activités. Elle se sentait agressée, violée dans son intimité. Sa mâchoire se crispa lorsqu'elle y repensa. On ne se jouait pas de la mafia. Ainsi s'était elle jurée en son fort intérieur de faire tuer son client aussi vite qu'elle le pourrait une fois son salaire versé. Moins cette terre porterait d'individus intelligents de l'autre côté de la barrière, plus son commerce serait florissant et en sécurité.

La mafieuse arriva à l'avant dernier angle qui la séparait de sa proie. Cette dernière se trouvait face à la devanture d'un magasin inconnu depuis une bonne dizaine de minutes. Le temps passait, il fallait se dépêcher. Nyx se plaça dos au mur et prit le temps de réfléchir. Valait il mieux continuer à la suivre dans l'ombre ou lui parler innocemment afin de récolter le plus d'informations possibles ? Un rapide calcul lui fit comprendre que le risque en valait la chandelle.

Filant comme une ombre, elle passa dans le dernier angle et se colla au mur avec souplesse. Un frisson lui parcourir l’échine. L'excitation des premières missions revenait. Depuis sa reprise de la mafia de l'île Nyx avait perdu tout contact avec le terrain, si bien que mis à part ses entraînements elle passait le plus clair de ses journées assise derrière un immense bureau. La mafieuse posa une main sur sa veste Elle est là. Ses doigts caressèrent les courbes familières et rassurantes de son pistolet. Rien dans son plan ne prévoyait son usage, mais en vue de la rançon son ennemie pouvait être dangereuse.

Son pied sûr se posa au plus près de l'angle et elle se pencha pour passer son œil. Elle était encore là. Son cœur marquait la mesure d'une fanfare pourtant son souffle se fit plus discret. Nyx plissa les yeux derrière ses lunettes aux verres noirs. La rue était quasiment déserte, l'occasion ne se représenterait peut être jamais. Au dessus de sa tête, un corbeau croisa.



Le loup et l'agneau } PV Eos
Rang Eos
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 05/07/2017
Age : 21

Description
Avatar: 2A : Nier Automata
Pouvoir/Hybridité: Overclocking
Âge: 19 en apparence
Sam 22 Juil - 23:43

Le Loup et l'Agneau

ft. Nyx Rosenwald
Rien à signaler.

Le soleil commençait sa course descendante depuis quelques heures maintenant, et pourtant, il était encore loin de se coucher, il ferrait jour pendant 2 à 3 heures de plus aujourd'hui. La ville était, comme à cette habitude à cette heure, vivante. Les restaurants étaient bondés, la foule affluait, en soi, c'était dans ses heures là que la recherche d'information prenait tout son sens. Mais je n'étais pas là pour ça aujourd'hui. Non, aujourd'hui je ne travaillais pas à remettre à jour ma base de donnée sur l'île d'Ariesten que je n'avais pas vu depuis plus de cinq ans, ou à récolter des informations sur ce que je recherchais activement. Ce jour était un de repos. En soi, une unité comme moi ne ressent ni la fatigue ni la lassitude, je ne suis pas programmé pour ça… Du moins tout, sauf la dernière chose d'humaine qui me reste et qui parasite continuellement mes actions : mon cerveau. Dès fois, je le considère comme mon plus gros atout, et d'autres, comme ma plus grande faiblesse.

Je continuais à marcher dans les rues de la ville, avançant vers ma destination sans dévier. Plus j'avançais, plus cette partie de la ville était déserte, ce qui est des plus normale. À cette heure, les gens préfèrent les rues de restaurations que celle des commerces. Mais ce n'est pas plus mal, ici, tout ce qui sort de l'ordinaire est facilement repérable… Si c'est ce que je recherchai à découvrir, ce qui n'est pas le cas.

D'une marche rapide, je tournais dans une rue, puis dans une ruelle, puis une autre rue, pour finalement atteindre ma destination : Le magasin de Haute Technologie qui je visitais fréquemment. Après tout, j'étais toujours intéressé par les nouvelles créations des ingénieurs du domaine, aussi bien pour des raisons purement passionnelles, que des raisons logiques. Après tout, j'avais encore besoin de mettre à jour mes pièces, qui commençaient sérieusement à dater. Et vu que pour le moment le scientifique qui m'a réveillé ne peut encore me mettre en lien avec l'armée, pour “ma sécurité”, je me retrouve à devoir faire moi-même mes propres améliorations. Vivement que je rejoigne la brigade des armes robotisés, que je puisse accéder à ce genre de matériel.

Je restais ici pendant quelques minutes, en réflexion avec moi-même à pensée sur ce que je pourrais modifier dans mon unité pour me rendre plus performante. De meilleurs processeurs, de meilleurs mécanismes, un meilleur blindage et j'en passe. Évidemment, si j'arrive à trouver ici déjà des processeurs ça serait un miracle. Le reste, je vais devoir attendre.

Décidant finalement d'entrer dans le magasin ; pour admirer encore une fois les différentes technologies proposés, et surtout discuter avec d'autre passionnées de ses technologies, j'avais développé un goût pour ses choses, mais quoi de plus normal, je suis-moi même un produit de cette science, bien que rien, grâce à mes vêtements, peut le prouver, pour tous les gens que j'ai rencontrés jusqu'alors, excepté le scientifique, je suis une humaine comme une autre. Cependant, alors que j'avançais à petit pas vers l'intérieur du magasin encore ouvert à cette heure, un bruit alerta mon attention, un oiseau avait émit un cri, et je tournai nonchalamment ma tête dans sa direction.

Je vis une femme à la chevelure rousse qui me regardais, ou du moins dans ma direction. Mes capteurs oculaires la détaillaient. L'avais-je déjà vu quelques parts ? Je pense pas. Mais, pourquoi ce cachait-elle alors ? Étrange, très étrange. Mais j'en fais fit, c'est pas comme si une femme seule pourrait me faire quoi que ce soit après tout. Mais un moyen très simple de vérifier si elle en avait après moi ou pas est de voir sa prochaine action, dans ce cas, voyons si elle suit le mouvement.

Tournant le dos à la jeune femme et au magasin par la même occasion, je repris mon chemin… pour vagabonder, je ne marchais pas spécialement vite, mais je restais attentive. J'en profitai également pour aller dans des lieux assez isolés, là où il est très peu probable que deux personnes aillent en même temps. Nous verrons bien si c'est moi qu'elle veut ou non.

Finalement, après quelques minutes à marcher dans les ruelles de la ville, j'arrivais à une sorte de bar mal famée, et j'y entrais. Dès que j'ai franchit le seuil, l'atmosphère était différente… Comme si vous entriez dans un monde qui n'est pas le vôtre. En soi ça me dérangeait pas moi, mais ceux qui étaient présents semblait me regarder tous du coin de l'oeil. Je m'assis à la table du fond et attendit voir si la jeune femme suspicieuse que j'ai vu avant me suivrai ou pas.

Cependant, ce ne fut pas la première à arrivée, et un homme dans la trentaine s’asseyait à ma table et commençait à m'accoster.

« Salut poupée, dis-moi, tu as besoin de quelques choses ? »


Je posais mon regard froid sur mon interlocuteur, et après quelques secondes où il ne semblait pas comprendre qu'il n'était pas désiré, je lui répondis.

« Que tu fasses de l'espace, ce n'est pas toi que j’attends. »

Il se mit à rire et s'approcha de moi et mis sa main sur mon épaule.

« Oh, on veut jouer à la dure hein ? Mais ici, tu n'es rien d'autre que... »

Il n'eut pas le temps de finir sa phrase, le souffle coupé. En effet, ma main avait saisi la gorge et je l'avais plaqué, grâce à ma force supérieure à un humain, contre le mur à côté de la table où j'étais assise. En regardant aux alentours, je pu voir les sourires amusés de ceux qui regardaient la scène. En effet, bien que ça semble comique, qu'une jeune femme frêle puisse lever d'une main un homme bâtit comme ce dernier, dans un monde comme le nôtre ce genre de chose pouvait arriver sans difficulté. L'apparence est trompeuse, et j'en suis la preuve incarnée. Portant toujours l'homme à la gorge, je tournais mon regard vers l'entrée de l'enseigne pour voir si j'ai toujours suivit, ou non.
Le loup et l'agneau } PV Eos
Humain à don
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 18/07/2017

Description
Avatar: Katarina LoL
Pouvoir/Hybridité: Vision du passé
Âge: 25
Dim 23 Juil - 14:54


Le loup et l'agneau
F E A T  E O S


Une seconde de trop. Nyx eut à peine entendu le croassement de l'animal que sa proie se retournait vers elle. Tout ce qu'elle pouvait essayer de faire était de paraître naturelle (aussi naturel puisse paraître le fait d'être dans l'ombre à observer quelqu'un). Le temps s'écoula lentement, cependant, heureusement pour la chasseuse, sa proie détourna le regard et tourna le talons. Elle fut surprise de s'entendre soupirer de soulagement.

La partie continuait.

Silencieuse, furtive, son ombre elle même semblait vouloir s'excuser du bruit qu'elle créait. Nyx rasait les murs, sa respiration, inaudible, son être, invisible. Elle tentait le tout pour le tout. Un sourire carnassier se dessina sur ses lèvres, qu'elle réprima aussitôt.  Son corps se déplaçait gracieusement pour un public invisible. Seules les vieilles bâtisses du centre ville, témoins régulières de ce genre de procédures, jugeaient en silence. Malgré sa solitude, Nyx mettait un point d'honneur à laisser le moins de traces possibles de son passage : sur l'île, les murs pouvaient réellement avoir des oreilles.

Lorsque sa proie arriva dans un bar, Nyx stoppa net. Mieux valait il éviter d'entrer en même temps, voire par la même porte. Elle longea les murs à la recherche d'une entrée secondaire durant quelques instants, avant de trouver celle destinée aux employés. Elle s'avança et tourna la poignée. Un homme s'affairait en cuisine et lui ordonna de partir sans lever les yeux. La mafieuse s'avança vers lui d'un pas lent sans un mot. Quand elle arriva à un mètre de lui, il ne daigna pas lever la tête et réitéra sa demande, la mâchoire crispée. Nyx ne baissa pas les yeux. Sa main vint caresser la forme reconnaissable de son arme en espérant ne pas avoir à s'en servir : elle savait qu'aucun de ses hommes n'était assez près pour la débarrasser d'un corps dans l'immédiat. Son interlocuteur dû reconnaître la forme puis qu'elle perçut un frisson. Il leva les yeux vers elle
« Que voulez vous ?  Cracha t'-il
-Seulement passer. » Répondit-elle calmement.

Il sembla hésiter, son instinct de survie lui ordonna cependant de se décaler. Nyx passa sans un mot, la main toujours vissée contre son pistolet, prête à dégainer. La mafieuse poussa la lourde porte de bois imbibée par les odeurs de friture et d'alcool. De l'autre côté le temps semblait figé. Son regard parcourut la pièce rapidement et tomba sur Eos. La jeune femme arqua un sourcil et s'avança. Poussant la porte de bar qui séparait le comptoir des tables, elle prit la direction du duo de trouble fête. Quelques regards se détournèrent de ces derniers pour observer ce troisième acteur.

En vue de la démonstration de force se sa proie, Nyx sortit son arme et le clic de la gâchette retenti, l'arme toujours pointée vers le sol. Les quelques rires qui persistaient se turent, les sourires s'affaissèrent. Peu connaissaient la réelle identité de la tête pensante de la mafia, cette dernière ne se présentait que très rarement comme tel. Néanmoins, sa prestance et son assurance naturelles imposaient le respect, même auprès de ceux qui étaient plus alcoolisés que la dose légale.

-Écartez vous. Ordonna t'-elle. Les quelques curieux amassés autour des deux belligérants se poussèrent tandis qu'elle se plaçait à côté d'eux. Son regard se posa sur le visage de sa victime afin de l'observer de plus près.
Ses yeux s’écarquillèrent, tandis qu'elle replaçait la sécurité de son arme d'une seule main.

« Adélaïde ? »
Le loup et l'agneau } PV Eos
Rang Eos
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 05/07/2017
Age : 21

Description
Avatar: 2A : Nier Automata
Pouvoir/Hybridité: Overclocking
Âge: 19 en apparence
Dim 23 Juil - 17:11

Le Loup et l'Agneau

ft. Nyx Rosenwald
Rien à signaler.

L'homme que je portais à bout de bras semblait avoir perdu toute l'envie de jouer au malin, et rien de plus normal quand une personne vous soulève comme si ne rien n'était. Son regard était braqué sur mon bras qui le tenait… Du moins, quelques instants, avant que ses yeux pointent vers une autre direction. Gardant toujours ma prise, je tournais au même moment mon regard que le bruit si singulier d'une gâchette d'une arme à feu atteignait mes oreilles. Je regardai la nouvelle arrivante, qui n'était autre que la femme que j'ai aperçue il y à quelques instants. Me suivait-elle vraiment ? Ou bien était-elle arrivée à cet endroit car c'était sa destination. J'en doutais très fortement, pourquoi faire cette démonstration qui ne m'impressionnait pas pour le moins du monde sinon ? Voulait-elle avoir un ascendant psychologique sur moi et les autres présents ? Cela semblait marcher pour les spectateurs, mais entre deux protagonistes de cette scène, je n'étais nullement affecté. Après tout, j'ai connu des armes bien plus destructrices qu'un simple pistolet.

Après avoir signalé à tous ceux qui observaient jusqu'alors la scène avec enthousiaste de laisser la place, ils finir par se disperser à une vitesse impressionnante, sans doute intimidé par l'arme de la femme en face de moi… Ou tout simplement son aura. Et, comme si rien n'était, elle s'approcha de nous, pendant que je desserrai mes doigts de la nuque de l'alcoolique, qui parti sans demander son reste par la porte. Il ne restait que nous deux, et chacune de nous semblait observer l'autre. Soudain, quand elle devait probablement décrire mon apparence, ses yeux s'écarquillèrent sans doute de surprise, avant de nommer un nom que je n'avais pas entendu depuis des années… Pas depuis que j'étais devenu une androïde.

Quelques instants passaient, où je la dévisageais plus en détail… J'avais déjà eu cette sensation de la connaître de ma vie organique, quand je l'avais entre aperçu devant le magasin de Haute Technologie ? Qui était-elle déjà ? Je fouillais mes souvenirs d'humaine pour replacer un nom sur le visage, et après quelques secondes, le nom voulu sorti finalement de ma bouche.

« Nyx. »

Nyx… Rosenwald il me semble. Oui, maintenant ça me reviens. Quand je n'étais encore une humaine, peu de temps avant que je le rejoigne, c'était une des personnes avec qui je passais du temps, suite à ma sortie de l'académie militaire. Cependant, je n'arrive pas à me rappeler de comment je l'ai rencontré. Étais-ce une lycéenne comme moi ? Faisions-nous une activité en commun ? Je me rappelais plus, ou mon cerveau refusait de s'en souvenir.

Cependant, peu importe le passée, seul compte le présent, et là elle est, devant moi, dans une rencontre que je soupçonne de ne pas être dû au hasard, avec en sa possession une arme. Des choses ont changé en dix ans, et elle en fait partie. Ce n'est pas étonnant qu'elle ma reconnue de suite alors que moi j'ai du y réfléchir, les années l'avaient changé, alors que moi, j'étais toujours la même. Enfin… En apparence. Je faisais comme si j'ignorais l'arme qu'elle avait et continua la conversation.

« Ça faisait longtemps Nyx, trop longtemps… Comment va tu depuis… Dix ans ?  Que deviens-tu depuis tout ce temps ? »

Je m'asseyais à la table en ne la quittant pas du regard, plaçant mes mains sur la table, puis ajouta :

« Ah, et, en ce jour, je vis sous le nom d'Éos Thive. Utilise ce nom s'il te plaît. J'ai… Renié mon ancienne identitée. »
Le loup et l'agneau } PV Eos
Humain à don
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 18/07/2017

Description
Avatar: Katarina LoL
Pouvoir/Hybridité: Vision du passé
Âge: 25
Mar 25 Juil - 11:54


Le loup et l'agneau
F E A T  E O S


Nyx n'avait pas de passé. Ou plutôt, elle s'était arrangée pour oublier tout ce qui pouvait s'y rapporter.

La main qu'Owen posait sur l'épaule de sa fille se crispa. Il secoua la tête négativement. Le policier, bloc note à la main, prenait en note la déclaration de ce premier papa. En tant qu'amis de la famille et voisins ils avaient bien évidemment été interrogés sur la disparition d'Adelaïde. Nyx baissait la tête sans trop savoir où ranger ses mains. Elle se savait évidemment non coupable mais son cœur était empli d'une mélancolie douloureuse : elle culpabilisait de ne pas savoir où se trouvait  la jeune femme.  

La mafieuse rangea son arme à contre cœur. La situation ne se déroulait pas tout à fait comme prévue et être agressive ne mènerait à rien, si ce n'est à une hypothétique garde à vue. La mafia, Pieuvre de ce monde, avait infiltré les plus hauts départements de la police criminelle, il fallait néanmoins tenter d'y être convié le moins possible afin de ne pas créer de soupçons sur la loyauté de ces policiers véreux.  

« Ça faisait longtemps Nyx, trop longtemps… Comment va tu depuis… Dix ans ?  Que deviens-tu depuis tout ce temps ? Ah, et, en ce jour, je vis sous le nom d'Éos Thive. Utilise ce nom s'il te plaît. J'ai… Renié mon ancienne identité »

Eos s'assit, mouvement que Nyx ne suivit pas en premier lieux. Elle avait menacé un cuisinier pour rentrer et elle espérait qu'il aurait l'intelligence de remarquer qu'omettre les faits serait la meilleure solution pour lui. La mafieuse n'était pas à l’abri de voir arriver les forces de l'ordre.
Elle finit par s'installer à contre cœur, les jambes croisées.
« Entendu, Eos. » La jeune femme échangea sa paire de lunettes de soleil contre des lunettes plus adaptées à la lumière tamisée du bar, non sans croiser le regard d'Eos. Une multitude d'images défilèrent devant ses yeux, elle ne réussit à assimiler qu'un unique homme en blouse blanche. Se rappelant qu'elle devait la jouer la plus franc-jeu possible, elle s'excusa : Eos connaissait certainement son pouvoir.

« Excuses moi, je te promets que je n'ai rien compris à ce que j'ai vu. Elle croisa ses mains sur la table : je suis PDG d'une chaîne de magasins d'Antiquités. Suite à quelques problèmes -elle désigna la balafre qui barrait son visage- je préfère être armée. »

Son mensonge la surpris elle même. Mais était-ce réellement un mensonge si elle omettait une partie de l'histoire ?

Nyx faisait désormais face à un terrible dilemme : comment capturer Eos en connaissant son identité ? Elle jura intérieurement, parmi les multitudes de conseils que lui avait donnés son mentor figurait en premier lieu celui de ne pas s'attacher à ses victimes. Cependant, ce dernier ne lui avait pas expliqué comment faire en cas de connaissance postérieure à la mission, si ce n'est de régler le problème en lui assenant d'une balle en pleine tête. En vue de la conjoncture dans laquelle elle se trouvait, difficile de tuer une victime qui devait être rendue vivante, et ce au plein milieu de témoins potentiels.

« Ne veux tu pas sortir d'ici ? Les odeurs d'alcool me donnent mal au cœur maintenant Menteuse Et toi, ton physique est-il la seule chose qui n'ai pas changé ?


Le loup et l'agneau } PV Eos
Rang Eos
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 05/07/2017
Age : 21

Description
Avatar: 2A : Nier Automata
Pouvoir/Hybridité: Overclocking
Âge: 19 en apparence
Mar 25 Juil - 20:55

Le Loup et l'Agneau

ft. Nyx Rosenwald
Rien à signaler.

Mon ancienne voisine finissait par s'asseoir en face de moi, non sans avoir hésité. Une fois positionnée, elle échangea sa paire de lunette, et pendant le cours instant, nos regards se croisaient, et de suite j'ai su, où plutôt mon cerveau me le rappela, le don de la femme rousse en face de moi. Un don qui permettait de voir le passée de la personne qu'elle regardai. Alors, qu'avait-elle vu pendant ce cours laps de temps ? J’espérais que des images incompréhensibles pour elle, elle ne devait pas savoir pour… Ce que je suis devenue. Le temps que tout cela n'est pas tirée au clair sur ma situation, je ne pouvais me le permettre.

Très vite, elle s'excusa, et continua sur ses explications, sur ce qu'elle était devenue et pourquoi elle portait une arme, comme s'il fallait le justifier avec la période de trouble que connaissait Ariesten. Et puis, je ne pouvais pas tellement la juger, après tout… Je suis moi-même devenue une arme à part entière. Cependant, ce n'est pas cela qui as retenu mon attention, mais sur ce qu'elle est devenue. Une PDG d'un commerce d’antiquité. Comment dire… Étais-ce mon instinct féminin qui me le disait, ou bien, tout simplement car j’omettais moi-même la vérité qui me faisait pensée ça mais… Avait-elle tout dit ? D'un autre côté, c'était difficile de tout résumé en si peu de temps, donc je laissais coulé mon intuition.

Puis, peu de temps après s'être assis, elle me demanda si on pouvait partir du bar, car elle n’apprécia pas l'odeur de l'alcool. Évidemment, moi cela ne m'infecta pas, même si je pouvais sentir l'odeur, elle ne me gênait pas. Je me levais donc pour me plier à sa demande, j'aurais moins de mal à m'adapter qu'elle après tout, et puis ça faisait longtemps qu'on s'était pas vu, je n'allais pas faire ma petite princesse, je pouvais largement marcher. Je sortais donc du bar tout en répondant à sa question.

« Tu trouves ? Je dois bien avoir prit des petites rides par-ci par-là… Et puis, est-ce qu'autre chose à changer ? … Bien des choses malheureusement, mais n'est pas pareil pour toute jeune fille qui passe dans le monde des adultes ? »

Nous étions à l'extérieur du lieu malfamé, et ce dernier semblait soulagé de nous voir sortir. Ironique, si on juge les apparences. Je commençais à me diriger vers les grandes rues de la ville, en vérifiant que Nyx me suivait bien. M'avait-elle suivi depuis le magasin car elle m'avait reconnu ? Ça devait être ça… et dire que je n'avais même pas eu souvenir de son visage. Je présume que les lunettes y ont joués pour quelques choses. Pendant le chemin vers je ne sais où, j'avais bien l'attention d'en découvrir plus sur mon ancienne voisine, histoire de voir comment gérer cette situation. Je voulais absolument éviter que le passée ressurgisse maintenant, ce n'était pas le moment, trop de mystère était déjà présent, je n'avais pas le temps de gérer une réunion familiale en plus. En cherchant dans mes maigres connaissances en sociales, je cherchais à trouver un point de

« Alors, mise à part que tu sois devenue une personne de la haute sphère, comment ça se passe ? Est-ce que tu es toujours une mordue de lecture ? Et tes parents, ils vont bien ? »

J'essayais absolument d'éviter les sujets sur moi-même, ça serait difficile de créer dix ans de 'vie' sans qu'une erreur si glisse. Surtout que j'étais un fantôme qui dormais dans les profondeurs. Je devais faire attention pour ne pas éveiller les soupçons de la rousse… Enfin plus qu'ils ne le sont déjà.
Le loup et l'agneau } PV Eos
Humain à don
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 18/07/2017

Description
Avatar: Katarina LoL
Pouvoir/Hybridité: Vision du passé
Âge: 25
Jeu 3 Aoû - 18:42


Le loup et l'agneau
F E A T  E O S


Menteuse Une vie créée de toute pièce qu'elle même souhaitait parfois croire, voilà ce qu'elle présentait à Eos.  Si elle était capable de déceler le mensonge aisément grâce à son expérience, Nyx était elle même devenue une professionnelle dans l'art de la tromperie. Son cœur ne se pinçait plus lorsqu'elle expliquait, même à des personnes qui lui étaient chères que son métier n'était rien d'autre que du commerce. Elle s'était au début voilée la face c'est pour leur bien. Son choix n'était qu'un acte qu'elle tentait de rendre héroïque. Avec le temps la jeune femme s'était rendue compte que le mensonge était monnaie courante dans l'organisation. Il n'était pas noble, il n'était pas lâche, il était vital. Elle n'était pas vaillante, tout le monde mentait aux êtres qui leurs étaient chers. Très peu étaient les membres rentrés dans la mafia avec l'objectif chevaleresque de faire un monde meilleur en détruisant Ariesten de l'intérieur.  Tous volaient, tuaient, mentaient pour l'argent, sang de ce monde.

« Tu trouves ? Je dois bien avoir prit des petites rides par-ci par-là… Et puis, est-ce qu'autre chose à changer ? … Bien des choses malheureusement, mais n'est pas pareil pour toute jeune fille qui passe dans le monde des adultes ? »

Nyx arqua un sourcil avant de se reprendre. Aucune hypothèse ne lui convenait, comment le temps pouvait-il bien avoir oublié Eos ? Elle relégua ses pensées au loin, après tout elle n'était pas là pour découvrir sa proie et moins elle en saurait plus il lui serait facile de la vendre à celui qui la voulait.

« Alors, mise à part que tu sois devenue une personne de la haute sphère, comment ça se passe ? Est-ce que tu es toujours une mordue de lecture ? Et tes parents, ils vont bien ?
- Comme on peut se l'imaginer, c'est fatiguant mais instructif. Néanmoins je n'ai aucune minute pour moi ces derniers temps. Son cœur se serra lorsqu'elle continua sa phrase et Nyx sentit une acidité désagréable lui remonter le long de la gorge. Ils vont bien, c'est gentil de t'en inquiéter.

Malgré son air habituel, Nyx tentait en son fort intérieur de chasser la boule d'amertume qui lui collait à l'estomac. Elle passa une main dans sa nuque inconsciemment comme pour remettre le passé à sa place.
« Difficile de te questionner sur toi puisque tu renies ce que je connais.. Que fais tu, actuellement ? »

La mafieuse sortit une cigarette de sa poche et l'alluma d'un geste accoutumé avant de poser un regard interrogateur à sa proie pour lui en proposer une par politesse. Bien qu'elle ne savait pas encore quoi faire exactement il était nécessaire dans tous les cas de gagner la confiance de sa victime.

Les rues se vident de bruit. Quelques rires cristallins à l'horizon continuent de briser le silence tandis que les deux jeunes femmes semblent aller où leurs pas les mènent. Il serait naïf de croire que c'est le cas. Nyx continuait de répondre aux questions d'Eos, comme une vieille amie tentant de raccrocher les wagons du passé.


Une place vide de gens, un soleil de fin de journée radieux. Nyx se décala légèrement sur le côté avant de hausser le regard vers sa proie afin de la regarder dans les yeux :

« Je suis désolée Eos. »

Et elle tira d'un geste expert une balle vers chacune de ses jambes.


Le loup et l'agneau } PV Eos
Rang Eos
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 05/07/2017
Age : 21

Description
Avatar: 2A : Nier Automata
Pouvoir/Hybridité: Overclocking
Âge: 19 en apparence
Mar 8 Aoû - 20:48

Le Loup et l'Agneau

ft. Nyx Rosenwald
Rien à signaler.

La réponse de Nyx me parut dès plus naturel, surtout que je pouvais la comprendre. En tant qu'Adélaïde, j'avais vu de mes propres yeux les effets d'une vie parmi l'élite de la société, par le biais de mes parents… et de mon grand frère. Enfin, je devrais désormais dire de mon ancienne famille. Adélaïde était, officiellement morte, et cette situation me paraissais idéal pour remplir ma mission. Il est plus évident après tout de s'échapper quand personne ne soupçonne votre existence. C'est pour cela que bien que mon cerveau apprécie grandement le fait de retrouver une amie d'enfance, mon unité elle cherche un moyen conciliant de s'en débarrasser. Le moins elle en serrait sur nous, le mien cela sera. Nous devrions bientôt écourter notre réunion, malheureusement.

La jeune lectrice en herbe repris avec une autre question, alors qu'on continua notre cheminement dans les ruelles de la ville, avec, toujours, ce manque de monde dans les environs, comme si l'univers souhaitait nous laisser seule dans notre réunion, comme pour tout ce qui va se passer entre nous ne s'ébruite pas, en soi, c'est une occasion rêver pour demander les dernières informations qui me faut avant de disparaître de nouveau.

« Hum, difficile d'en discuter sans aller dans les détails… Disons… que je cherche une autre manière de vivre. »

Pendant que notre périple continua, Nyx sorti une cigarette qu'elle alluma et elle m'en proposa une d'un geste. Je mis ma main devant moi pour signaler un refus.

« Je pourrais, mais non merci, Nyx. »

Alors que nos pas semblaient nous diriger dans des directions aléatoires, une force comme supérieur nous guidaient malgré nous, et peut-être de notre volonté commune, dans des lieux déserts où le moins de personne pouvait voir les deux d'entre nous ensembles. Pendant ses instants qui ne dureraient encore pas longtemps, je lui posais quelques questions sans grande importance, en évitant soigneusement les siennes. Finalement, on arriva à une petite place sans âme qui vivent, l'endroit idéal pour finaliser notre réunion. Alors que je me tournais vers elle pour poser les dernières questions qui m’intéressais, celle sur ma famille, pour les éviter aussi longtemps que possible, Nyx me devança légèrement et me dit qu'elle était désolée… Désolée de ce qu'elle fit.

Je les ai vu, ses gestes. Je les connaissais après tout. L’entraînement de l'unité que je suis avait été entraîner pour l'utilisation des armes, et aussi comment les contrer. Pourtant, je ne réagis pas, du moins, pas comme je l'aurais fais dans une situation normale de combat. Car je ne m'y attendais pas, pas à ce qu'une amie lève une arme contre moi. Enfin, pouvait l'appeler amie dans cette situation ?

Les deux balles partirent et sans difficultés touchèrent mes deux jambes… Du moins une des deux. En effet, un œil averti peut le remarquer immédiatement par les étincelles. Une des balles fut simplement dévié par mes blindages, tout en déchirant mon pantalon, et l'autre avait, grâce à l'angle, réussit à le pénétrer… Ou alors était-ce le différence de puissance des nouvelles armes qui passaient outre mon blindage ? En tout cas, mon sang artificiel giclait puis coulait sur le sol, légèrement plus lourd que du sang ordinaire. Et pourtant, aucune douleur, rien de plus normal, nous la sentions plus, une machine n'est pas fabriquée pour souffrir. À la fin, pendant la micro seconde qui c'était écoulé, un œil toujours aussi expert aurait aussi cette anormalité. Aucune réaction. Aussi bien qu'à mon faciès qu'à ma jambe, elle n'avait pas flanché d'un millimètre suite au contact avec la balle… Et c'est sans doute cela qui surprendra mon agresseuse et qui va l'empêcher de contrer cette attaque.

Aucune douleur étant, et mes mécanismes et circuits toujours intacts, et mon entraînement toujours ancré dans mon cerveau et mes processeurs, et un corps mécanique n'ayant pas besoin de se remettre en forme, le mouvement qui suivi fuit d'une rapidité virevoltante. Prenant appuie sur la jambe ‘blessée’, je fis un rapide coup de pied droit au niveau de la main armée de Nyx, pour la désarmée. Coup, que s'il touchait, allait se ressentir aussi bien sur le choc de l'arme au sol qui risque de se casser, et la main de la jeune femme qui risque d'être endoloris pendant quelque temps. Pendant ce mouvement, une seule phrase sorti de ma bouche.

« Il serait temps… qu'on arrête de jouer à qui peut tromper l'autre, Nyx. »

A la fin de mon mouvement, je reposais un pied à terre, attendant la réponse de la femme à don. Le sang de la blessure avait cessé de couler, les systèmes de sécurités pour empêcher la perte du fluide s'étant déclenchée, et le trou de la balle était certes petit, mais suffisamment pour voir ce que ma jambe renfermait, et ainsi, la véritable identité sur ma nature, ou du moins, sur le fait que je ne sois plus entièrement humaine. Et nous le cachions pas, il était temps d'enlever ce camouflage innocent que j'avais moi même mis en place, et que moi aussi, je montre les crocs.
Le loup et l'agneau } PV Eos
Humain à don
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 18/07/2017

Description
Avatar: Katarina LoL
Pouvoir/Hybridité: Vision du passé
Âge: 25
Mer 16 Aoû - 21:23


Le loup et l'agneau
F E A T  E O S


Elle avait préféré tirer. Il était plus aisé de soutirer des information à une personne à terre et d'attendre qu'on vienne les chercher, elle et son butin. La rouquine avait choisi la facilité. Évidemment quelques scrupules avaient traversé son esprit mais son esprit pragmatique lui avait répliqué qu'une discussion ne nourrissait pas ses hommes.  Elle avait un rôle à jouer, une entreprise à tenir, et elle ne voulait pas avoir à répliquer, lorsqu'un homme pointerait  une arme sur ses tempes, qu'elle avait préféré laisser cette après-midi filer, tout comme la proie qu'elle était censé ramener.
Deux bruits sourds percèrent le silence. Durant un bref instant le ciel se voila d'une nuée noire et bruyante : les corbeaux effrayés par le bruit avaient décidé de lever le camp.  Nyx recula de quelques centimètres propulsée par la puissance de son arme, se stabilisa sur ses appuis et baissa le regard vers Eos, qu'elle pensait trouver au sol. Toute personne normalement constituée s'y serait trouvée.

Son regard percuta les jambes de sa victime, droites et tendues, fermement appuyées contre le sol. Plus surprenant encore, une des deux balles avait dévié comme le prouvait son encastrement dans un des murs perpendiculaire à leur position. Il était extrêmement difficile de viser correctement de façon consécutive, mais la marque ne mentait pas : Nyx avait réussi son coup, ce dernier avait simplement rencontré plus fort que lui. Le sang qui s'écoulait était également anormal. D'abord hypnotisée par ce liquide qui sortait d'une jambe totalement stable, Nyx perçut également un comportement étranger à l’hémoglobine.  Sa stupéfaction fut telle qu'elle ne pu esquiver le coup de pied qu'Eos porta à sa main, la désarmant sur le coup. Son arme vola sur plusieurs mètres avant de s'écraser sur le sol. Le bruit qu'elle fit n'était pas bon présage, tout au mieux il faudrait l'emmener chez un spécialiste pour la réparer, au pire elle était foutu pour de bon.  Son poignet, qui avait également effectué un drôle de mouvement, laissa entendre un bruit familier et surtout peu engageant. La mafieuse grimaça de douleur.


« Il serait temps… qu'on arrête de jouer à qui peut tromper l'autre, Nyx. »

Le regard de la mafieuse se posa dans celui de celle qui était devenu le loup en un bref instant. Elle ne savait pas si sa vision périphérique lui faisait défaut, mais il lui semblait également qu'aucune goutte de sang ne tombait encore au sol. Un frisson parcouru son échine et une pensée fulgurante et effrayante traversa son esprit. La personne qui se trouvait en face d'elle n'était pas humaine. Plus humaine.
En vue de la vitesse de récupération de cette dernière, il était impossible que la mafieuse remporte ce combat inégal.

Non sans quitter les yeux d'Eos, plus pour calculer une potentielle esquive que par provocation, Nyx répondit calmement.

« Je viens d'un monde qui ne peut être nommé, Eos, elle appuya le nom de son interlocutrice et continua, à toi de te servir de ce que tu sais, je ne peux pas t'en dire plus, que ce soit à propos de moi ou de celui ou celle qui nous a demandé de te trouver. »

Nyx n'était pas décidé à signer son arrêt de mort. Malheureusement pour elle, sa droiture lui imposait de respecter ce qu'elle imposait à ses subordonnés : le silence. Un mince sourire se forma sur ses lèvres, elle ajouta : «  Et tu sais, chez moi, personne ne parle. »


Le loup et l'agneau } PV Eos
Rang Eos
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 05/07/2017
Age : 21

Description
Avatar: 2A : Nier Automata
Pouvoir/Hybridité: Overclocking
Âge: 19 en apparence
Sam 19 Aoû - 16:35

Le Loup et l'Agneau

ft. Nyx Rosenwald
Rien à signaler.

Mon attaque avait porté ses fruits, probablement grâce à l'accumulation des informations que Nyx avait reçu qui avait détourné son attention. Malgré le trou dans le blindage de ma jambe, celle-ci était toujours opérationnelle, et le mouvement l'as très bien prouvé. Il semblerait que la protection à tout de même réussit à arrêté la balle, et à juste percer les défenses, mais pas atteint les systèmes mécaniques et électronique de la jambe, mais j'allais devoir subir une réparation malheureusement. Cependant, ce n'était pas le temps de penser à mon intégrité, mais comment extirper des informations à mon ancienne connaissance. Mais elle-même mis les choses à plat avant même que j'ai pu commencer à réfléchir aux différents moyens possibles.

De ce qu'elle me disait, elle ne pouvait ou ne parlera pas, même sous la torture. Cependant, une information a malgré tout filtré, même si je me doutais bien qu'elle ne soit qu'une mercenaire utilisée par quelqu’un pour m'atteindre. Puis, sûre d'elle, la rousse ajouta qu'elle n'en dirait pas plus. Et j'en doute pas. Que ce soit Adélaïde ou la jeune Nyx, les deux ont disparus, pour laisser place à des femmes différentes… Enfin, pour peu que je puisse être appelé femme dû à ma nature. La question est… Que faire d'elle ? D'après ses dires, elle vient d'un monde innommable, donc il est très probable que ses activités ne soient pas légales. Je pourrais la remettre aux autorités. Et ils pourraient traiter avec elle. Mais cela amènerait forcément la lumière sur moi, et ce n'est pas dans nos objectifs pour le moment. Le moins de personne connaissait mon existence, le mieux ça sera… Alors… Je pourrais peut-être l'éliminer, ou du moins m'assurer qu'elle ne parle pas… Après tout, elle est celle qui m'a trahi, alors je n'aurais aucun remord. Ce n'est que le renvoie de la balle après tout.

Je fusillais du regard Nyx, et m'apprêtais à réagir au moindre de ses mouvements. Je vais devoir lui imposer le silence sur mon existence. Me mettant en marche vers elle doucement, mes pas résonnaient dans la place, alors que mon regard ne quittait pas le sien, camoufler par les lunettes. À quoi pensait-elle, derrière ses lunettes. Avait-elle la moindre once de regret, où bien la Nyx que je connaissais avait-elle disparu. Était-elle en train de planifier ses options, comme une froide calculatrice ? La seule chose qui était certaine était mes intentions. À quelques pas d'elle, je bifurquai légèrement ma trajectoire pour ne pas finir devant elle mais à ses côtés. Épaule contre épaule. Je laissais planer un petit silence avant de prendre la parole.

« Malgré ce que tu en penses, j'ai déjà de très bonne idée de qui j'affronte. Mais cela ne te regarde pas. Alors disparaît, et ne te présente plus devant moi, Nyx. La prochaine fois, je te tuerais, ou si je suis de bonne humeur je te donnerais aux autorités. »

La place était maintenant dans l'obscurité, le soleil masqué par les habitations autour de celle-ci, l'atmosphère avait réellement changé, aussi bien dans l'environnement qu'entre nous deux. Une ancienne connaissance qui passait elle aussi à la trappe pour devenir négative. Mais c'est de sa propre faute. Elle a choisi d'être contre moi, pour je ne sais quelle raison. Son erreur de jugement lui à coûter une aide précieuse. On aurait pu s'aider mutuellement pour Le combattre, mais… Il est trop tard maintenant, comment je pourrais lui faire confiance et savoir qu'elle ne me tira pas une balle dans le dos ?

Je repris ma marche pour sortir de la place, mais, quelques pas plus loin, je m'arrêtais de nouveau.

« Nyx… Ne t'avise pas de raconter à n'importe qui ce qui c'est passé ici. Je saurais que c'est toi dans ce cas. Et l'île est petite, tu ne te cacheras pas éternellement de moi si cela devait arriver. Donc voici mon dernier conseil d'ami, avant qu'on devienne ennemie… Il ne c’est rien passer. »

Et je repris ma marche pour continuer ma sortie de la place, tout en jetant un coup d'oeil derrière moi, au cas où Nyx t'enterais quelques choses dans mon dos.
Le loup et l'agneau } PV Eos
Humain à don
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 18/07/2017

Description
Avatar: Katarina LoL
Pouvoir/Hybridité: Vision du passé
Âge: 25
Dim 20 Aoû - 15:57


Le loup et l'agneau
F E A T  E O S


Droite et silencieuse la mafieuse osait soutenir le regard de son adversaire. Sur ses épaules reposait la fierté de la mafia : la pieuvre ne fléchissait les genoux que devant son maître, à savoir Nyx. Peu importe qui ce qu'était devenu Adelaïde elle était maintenant d'un autre monde, savoir lequel n'aurait pas fait reculer la rousse bien que les rôles s'étaient inversés.
Les pas lourds d'Eos raisonnaient dans le silence de la place tandis qu'au loin le vent hurlait dans le corridors de rues étroites. La mafieuse ne se démontait pas, le menton légèrement surélevé, le regard fixé dans celui de sa proie. Cette dernière s'avança jusqu'à se trouver au niveau de la mafieuse qui ne su déterminer ce qui de la chance ou de l'expérience professionnelle,  poussa Eos à choisir le bras qu'elle avait mis hors service avec son coup de pied. Nyx ne bougea pas.

« Malgré ce que tu en penses, j'ai déjà de très bonne idée de qui j'affronte. Mais cela ne te regarde pas. Alors disparaît, et ne te présente plus devant moi, Nyx. La prochaine fois, je te tuerais, ou si je suis de bonne humeur je te donnerais aux autorités. »

Les menaces ne firent pas ciller la mafieuse qui en avait déjà entendu des centaines. Les ennemis de la mafia étaient nombreux, l'épée de Damoclès semblait se poser au dessus de la tête de tous ses membres. La police était au courant de certaines de leurs activités, mais de pas au point de pouvoir les en accuser avec des preuves irréfutables. La mafia était bien plus organisée et intelligente qu'il n'y paraissait.  Néanmoins elle ne s'amusa pas à en faire la remarque. Elle était consciente de sa position très claire de faiblesse et il valait mieux privilégier sa vie. On a rarement le dernier mot lorsqu'on est mort.

« Nyx… Ne t'avise pas de raconter à n'importe qui ce qui c'est passé ici. Je saurais que c'est toi dans ce cas. Et l'île est petite, tu ne te cacheras pas éternellement de moi si cela devait arriver. Donc voici mon dernier conseil d'ami, avant qu'on devienne ennemie… Il ne s’est rien passé. »

Eos continua son chemin, démontrant sa résolution d'en rester là. Nyx choisit de ne pas trop de poser de questions. Les pas raisonnèrent plus loin avant de s'arrêter. Silencieusement la mafieuse ramassa son arme de sa main gauche et la rangea.

« J'espère pour nous que c'est un adieu. » Lança t'-elle sans se retourner et de quitter sa proie définitivement, sans trop y croire.
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ♠ Le loup est un agneau.
» Le loup et l'agneau [LISISCUS]
» Prise de risque - L'agneau dans le repère des loups [Pv. Ryuho D. Shikki]
» L'agneau et le Loup, Entrevue Secrète [PV Karin x Keisuke : Hentaï]
» Quand Le Loup Se Perd...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ariesten :: Cimetière RPs-
Sauter vers: