Ombre

Description
Avatar: Yuuki Konno
Pouvoir/Hybridité: Hybride dragon (c'est classe je sais)
Âge: 20 étoiles !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 5
Date d'inscription : 24/05/2017
Age : 20


 [Mission] Dame blanche, dame blanche, dame blanche...BOUH ! [Aiko Jin]

 :: Alentours :: Le Lac

「 Le lac aux larmes 」
Cela faisait plusieurs jours, plusieurs semaines même, que la rumeur se rependait aussi vite que la poudre qu’elle maniait pour son métier. Ce n’était pas les premiers bruits qui flirtaient avec ses oreilles pointues. Loin de là. Des histoires de sorcières, démons et lutins, elle en avait entendu de toute sorte ! Bien sûr qu’elle y croyait ! Son âme d’enfant n’avait pas encore disparu. Elle était obligé d’y croire, telle étaient ses racines. Malheureusement pour Aiko, l’ambition ainsi que l’avenir étaient devenu des éléments flous qu’elle comblait avec son train de vie. Train de vie d’une artificière à qui on avait arraché la flamme familiale. Pour l’heure, tout était mécanisé dans sa vie : l’heure du réveil, du déjeuner, des échanges avec ses fidèles clients avant de dormir à vingt-deux heures tapantes.  Toutefois, comme l’a si bien dit un grand philosophe d’une autre dimension : «  la nature a horreur du vide ». Nous dirons donc que la vie de la dragonne avait horreur du néant. En effet, une poignée d’individus étaient fait pour avoir une vie dérangée et instable. Aiko en faisait partie. Elle n’était pas faite pour avoir une vie paisible, même si elle essayait de cacher cet aspect de son être.

Tout avait pourtant bien commencé en ce début de journée. Le soleil accompagné de sa brise qui faisait virevolter la crinière violette de la dragonne sans oublier le chant cristallin des oiseaux. Son pêché mignon ? Se lever aux aurores et admirer les rues désertes encore humides de la rosée des jardins voisins. Et le silence. Ce roi capricieux qui disparaissait dès sept heures du matin. Peu importe, elle avait encore trente minutes devant elle. C’était suffisant pour ressourcer les esprits sages et matinaux d’Ariesten. Suivant le cours du vent, elle installait silencieusement ses produits prêts à partir dans les mains d’enfants et d’adultes préparant les prochains festivals toujours aussi explosifs. Cependant…

Ce cadre idyllique allait être brisé par un cri survenu des bois. Le genre de hurlement venant des tripes d’un homme. Ajoutez à cela des bruits de pas rythmer qui raisonnèrent entre les murs de la ville. Il en fallait pas plus pour sortir la dragonne de sa concentration. Et ce cri…
Aucun doute la dessus, c’était un cri de terreur. Terreur qui se confirma à la vision d’un homme désorienté qu’on aurait qualifié de « fou » dans certains coins reculés d’Ariestien. Naturellement, Aiko alla sans plus tarder à sa rencontre, abandonnant ses paniers de pétards et autres feux d’artifices. La jeune fille ne savait pas comment aborder l’homme paniqué qui cherchait désespérément à fuir quelque chose. Les mouvements arrières et frénétiques de tête de l’individu obligèrent Aiko à regarder d’où ce dernier avait-il surgi. De la forêt, plus précisément du lac se trouvant à proximité.    

« Elle… Elle… Ca…La lu-m-m-..mière ! Cette f-f-f…orme et la b-b..rume… non… »

Il bégayait, rendant la compréhension difficile. De plus, l’homme avait attirait quelques curieux venus s’attrouper autour du paniquer venu se mettre à genoux, épuisé du sprint qu’il avait accompli. Les plus courageux essayaient de le soulever par les bras. Sans succès. D’autres de lui arracher les mots de la bouche. Ce fut pire. Il devait avoir dans la trentaine et pourtant arborer au sommet de son crâne chevelu des mèches blanches qui soutenait sa peau pâle.

Finalement, un commerçant aux bras imposants redressa l’affoler, le secouant par les épaules dans l’espoir de lui remettre les idées en place. Mais ce geste se transforma en scène d’horreur à la vision des pupilles blanches que possédaient l’ « Hurleur », ce qui déclencha une vague de stupeur mêlée à du dégoût dans la foule.  Aiko resta bouche-bée. Elle n’avait jamais vu ça avant. On aurait dit l’incarnation de l’effroi. La dragonne, fascinée, se fraya un chemin parmi les corps agité pour rejoindre l’individu pour lui injecter une claque sur la joue qui raisonna aux alentours de la ville, stoppant les agitations.

« D’où viens-tu étranger ? » Lâcha-t-elle en plongeant son regard dans les deux grandes billes blanches du paniquer.

Aucune réponse, seulement un geste. Un doigt pointé vers le lac. Il n’en fallait pas plus à Aiko pour quitter la foule pour s’enfoncer aussitôt dans l’étendue verte encore souillée par les cris de l’homme qui venait de s’évanouir.  

 
[Mission] Dame blanche, dame blanche, dame blanche...BOUH ! [Aiko Jin]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivée d'un Seigneur ébouriffé et d'une blonde Dame
» Oscar et la dame Rose
» Notre Dame de Paris
» Nyrlae [Dame protectrice de Daranovar]
» Morwën, la dame sombre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ariesten :: Alentours :: Le Lac-
Sauter vers: