Invité


 NAORA ~ La douce morsure du froid

 :: Autres


Naora Suellen
« J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre. »
(Petite musique d'ambiance)


Informations
Nom : Suellen
Prénom (s) : Naora (cela signifie « guérir » en japonais), alias Nao'
Âge : 17 ans
Orientation sexuelle : Hétéro
Métier : Etudiante, mais travaille aussi à mi-temps chez un fleuriste pour pouvoir quitter le dortoir et prendre son indépendance.
Groupe : Humain à don
Avatar : L’avatar est une OC, mais pour avoir un personnage de « repli », je vais prendre Futaba de Ao Haru Ride.
Derrière l'écran

▬ Prénom : Hanae
▬ Âge : 21 petits papillons
▬ Comment as-tu connu le forum ? En suivant le lapin blanc, qui m’a guidé de fow en fow o/ (partenariat so)
▬ Double compte ? Nop’
▬ Ta présence sur le fo' : Normalement, à peu près tous les jours ! Mais comme la plupart, j’ai un emploi du temps qui rivalise avec ceux des ministres quelques fois ;- ;
▬ Le mot de passe ? : Dévoré par le loup ~
▬ Un petit commentaire : J’ai déjà fait mes éloges au fow, mais autant le redire, je le trouve magnifique et j’adore le contexte **
J'espère que ma fiche sera plaisante à lire et que Nao conquerra votre petit cœur ♥

Caractère
Demoiselle douce et délicate telle une rose au-dessus de qui plane une aura mystérieuse. C'est une charmante fleur qui se dissimule sous ses épines.

En dépit de son image calme et inoffensive, Naora est une demoiselle futée au fort caractère. Elle a horreur qu’on la sous-estime. La jeune fille a, semble-t-il, hérité d'on ne sait qui une certaine fierté qui peut parfois lui porter préjudice. Elle préfère compter sur elle-même que de devoir quelque chose à quelqu’un, même si elle ne refusera pas un coup de main en cas de besoin. Têtue, elle ne se laisse pas marcher sur les pieds et n’a toujours fait que ce qu’elle voulait. C’est un esprit libre. Nao compte bien tracer son chemin et suivre la voie qu’elle a choisie. Son désir de prouver sa valeur vient certainement de sa condition d’orpheline. Elle refuse qu’on la prenne en pitié.

Il peut arriver que Naora soit farouche aux premiers abords car on lui a appris à rester prudente et méfiante. Elle n'hésitera pas à se montrer froide et distante si elle ne se sent pas parfaitement en confiance. Assez peu bavarde sur elle-même, à plus forte raison quand il est question de son passé, elle se révèle cependant à l’écoute et attentionnée avec ses proches. Elle veille d'un œil discret sur eux. Bien que la jeune fille ait du mal à s'attacher réellement à une personne et qu'elle préfère garder ses sentiments pour elle - autant pour se protéger que pour protéger la personne -, quand elle considère quelqu'un comme son ami, c'est sincère et durable et Nao entreprendrai l'impossible pour lui porter secours. A l'inverse, si par malheur on venait à la trahir, il sera très difficile de regagner son affection.

Tournée vers les autres, contrairement à ce qu'il semble paraitre, elle apprécie la compagnie. Cependant, elle est souvent seule et perdue dans ses pensées. Son don l’isole beaucoup car sa plus grande crainte est de blesser à nouveau quelqu’un, ou pire encore, de le tuer. Pour cette raison, elle évite de se mêler aux autres, quitte à supporter une solitude dure à endurer. Elle a même tendance à prendre la fuite quand on pénètre sa « bulle »… Pour autant, Naora est douce et souriante en présence de quelqu'un à qui elle tient. Elle a toujours pensé qu'un sourire était comme un soleil qui avait le pouvoir d'apaiser les âmes tourmentées et de réchauffer les cœurs attristés. C'est pourquoi sa compagnie est appréciée et réconfortante quand elle accepte de baisser sa garde.

De nature plutôt sensible, la demoiselle contrôle mal ses émotions, bien qu'elle se prétende forte et courageuse à qui veut entendre. Assez dure envers elle-même, elle déteste s’apitoyer sur son sort et ne se laisse pas abattre par les entraves de la vie. Pour ces raisons, elle se confie difficilement à son entourage. Naora n'aime pas révéler ses faiblesses et ses craintes. De ce fait, elle les enfouit au fond de son cœur et les déguise d'un sourire apaisant, ou d'une froideur repoussante. Elle veut être forte pour être en mesure de gérer son don. C’est une promesse faite à elle-même depuis l’incident quand elle était petite. Mais en vérité, elle a toujours souffert d’un manque affectif important. Elle s’interroge très souvent sur elle, sur ses parents, sur ce que sa vie aurait pu être si elle avait grandi auprès d’eux… Elle est en manque de repère et ça la travaille de plus en plus. Parfois, quand la jeune fille s’isole loin de tout, les larmes apparaissent et inondent son doux visage. Car après tout, Naora n'est encore qu’une très jeune femme et elle ne peut tout garder à l'intérieur. Mais ça, elle ne le montrera jamais à personne.
Spécial

▬ Don : La cryokinésie. Autrement dit, le contrôle de la glace. Naora a une très mauvaise maîtrise de son don. Elle le déclenche involontairement, en fonction de ses émotions. Par exemple, quand elle a peur et qu'elle est en danger, une sorte de bouclier de glace peut apparaitre pour la protéger. Ou quand elle est prise par surprise, elle peut geler ce qu'elle tient dans les mains. Hélas, il arrive aussi qu’elle blesse quelqu’un sans le vouloir, comme cela s’est déjà produit une fois par le passé.
De ce fait, elle doit fournir énormément d'efforts pour essayer de se maitriser. Cela lui demande beaucoup d'énergie. Quand elle force trop, têtue comme elle est, Nao peut être prise de vertiges, de saignements de nez et dans le pire des cas, elle peut perdre connaissance.

▬ Autre : Quand le don de Nao se manifeste, ses yeux, d’un bleu très clair, s’illuminent légèrement.

Histoire

La vie de Naora, bien que courte, n’a pas été un conte de fée. Non pas qu’elle soit seule dans ce cas, loin de là, mais cela n’enlève rien à la douleur. Sa mère, souffrant d’une longue et tenace maladie, a fait tout son possible pour tenir jusqu’à l’accouchement. Elle se savait mourante, mais par-dessus tout, elle se refusait à emmener dans la tombe le petit être qui grandissait en elle. Même si son existence s’achèverait bientôt, au moins elle ferait le plus précieux des présents à son enfant, la vie.
Ainsi naquit tristement Naora une nuit d’hiver. Sa mère rendit son dernier souffle quand le premier cri de son enfant lui parvint aux oreilles. Elle n’eut même pas le temps de la tenir dans ses bras, ni même d’apercevoir son visage. Jamais elle ne sut que sa fille avait hérité de ses yeux d’un bleu très pur. Une larme s’écoula le long de sa joue et son corps perdit toute sa vigueur. Les yeux clos, s’en était fini. Et pourtant, tout commençait pour Naora. Elle, baignant dans la douce ignorance de l’enfance, n’avait pas encore conscience du malheur qui venait de s’abattre sur elle. N’ayant pas de père, ni de mère désormais, la petite fille fut confiée à l’orphelinat de l’ile. Elle rejoignit alors les rangs des dizaines d’enfants que le destin n’avait pas épargnés. Mais dans sa malchance, elle eut tout de même l’avantage de ne pas souffrir de souvenirs douloureux. Tout ce qu’elle ne connaitra jamais se résumait en grande partie aux murs de cet orphelinat, sa maison.

C’est ainsi que Naora grandit paisiblement. Les années filaient comme le vent, les jours se ressemblaient. Rien d’exceptionnel ne venait perturber le quotidien de l’orphelinat, jusqu’au jour où un incident se produisit dans les dortoirs. Nao savait déjà à l’époque que son don était associé à la glace. En revanche, il ne s’était que peu manifesté jusque-là, ne lui permettant  que de faire tomber quelques flocons. Mais ce qui arriva cette fois-ci était d’une toute autre ampleur…  Une fillette de l’âge de Naora, 12 ans environ, avait été prise à parti par une bande de garçons. Profitant de la désertion des lieux, ils s’amusaient à la malmener, la poussant, la frappant, l’humiliant. La pauvre enfant était incapable de riposter, elle ne pouvait qu’appeler à l’aide de sa faible voix, trop vite étouffée. Malheureusement, personne ne semblait entendre ses plaintes. Alors qu’un coup venait de la mettre à terre, un autre n’allait pas tarder à la frapper dans les côtes.
« STOP ! » hurla une voix essoufflée. C’était Naora qui, par chance ou par miracle, arrivait juste à temps. « Arrêtez ça tout de suite ! » Les sourcils froncés, les poings serrés, la jeune fille mettait toute l’autorité dont elle était capable pour son âge dans ses mots.
Evidemment, en retour de son intervention aussi providentielle qu’inattendue, elle eut droit à des ricanements. « Qu’est-ce que tu crois faire gamine ? Tu veux jouer toi aussi ? » dit l’un des garçons en s’approchant dangereusement.
« J’ai dit, arrêtez ça tout de suite ! Sinon je hurle si fort que les surveillants m’entendront à coup sûr ! » Naora priait intérieurement pour que ses menaces ne soient pas vaines. Elle se savait ne pas faire le poids face aux trois garnements mais que pouvait-elle faire d’autre ? Elle avait pensé chercher de l’aide immédiatement, mais alors pendant ce temps, sa camarade serait toujours entre les griffes de ses bourreaux. Elle ne put s’y résigner.
« Tu crois nous faire peur ? Tu as l’air si stupide à te conduire en héroïne alors que tu trembles d’effroi devant nous ! » Sans laisser le temps à Nao de répondre ou même de réagir, il la saisit à la gorge et la plaque contre le mur, juste à côté de la première victime, toujours au sol. « Tu as eu tort de t’opposer à nous, je vais te le faire regretter… » Comme pour accompagner ses mots par des gestes, il leva sa main, prêt à lui asséner une violente gifle. Par instinct, Nao ferma les yeux et mit ses bras devant son visage pour se protéger.  Mais alors qu’elle s’attendait au choc, celui-ci n’arriva pas. A la place, elle sentit un souffle glacial et entendit un bruit sourd. En rouvrant les paupières, elle comprit que son assaillant venait d’être violemment projeté en face. De la glace emprisonnait son corps, il venait de perdre connaissance. Affolés, ses amis hurlèrent et s’empressèrent de lui venir en aide.  Naora, abasourdit et ne comprenant pas bien ce qui venait de se passer, resta interdite. Le bruit avait rameuté des surveillants qui furent tout aussi stupéfaits. Il fallut s’y mettre à plusieurs pour sortir le garçon de là. Quand il fut enfin libéré, on le conduisit immédiatement à l’hôpital. Naora était incapable de parler pendant un certain temps. Bien sûr, elle était soulagée d’être sauve, tout comme son amie qui au final ne souffrait que de bleus et de quelques contusions. En revanche, elle était terrifiée par la puissance dévastatrice dont elle avait été capable, même si elle n’avait agi que pour se défendre. Ce fut sa camarade qui expliqua tout aux responsables de l’orphelinat. On ne put évidemment pas la sanctionner pour cela et tout aurait pu reprendre son cours normal s’il n’y avait eu que ça…

Hélas, les incidents se répétèrent encore et encore. Heureusement, ils n’impliquaient personne, mais les conséquences furent les mêmes. C’était comme si Naora avait réveillé une part sombre de son don. Une part qu’elle ne parvenait pas à maitriser. Devenant un danger pour les autres, il fut convenu qu’elle serait envoyée au pensionnat de l’école où elle serait mieux encadrée et plus à même d’apprendre à se contrôler. Elle fit donc ses bagages et entama une nouvelle étape de son existence. Ayant quitté les dernières attaches qu’elle avait réussi à conserver, elle se sentait bien seule dans cette grande école pourtant agitée. Une fois de plus, les années passèrent. Naora se plongea cœur et âme dans ses études où elle se montra brillante. Mais une chose ne changeait pas en dépit de tous ses efforts. Son don était toujours aussi incontrôlable. Elle avait au moins compris une chose, il se manifestait au hasard de ses émotions, bonnes comme mauvaises. Aussi imprévisible que le feu, la glace apparaissait comme une dangereuse alliée.  Naora fuyait les quelques relations qu’elle aurait pu nouer, et pour le reste, les médisances à son sujet s’en chargeaient.  
De temps à autre, des incidents arrivaient. Une fois, ce fut dans son bain. Une histoire très bête en somme et qui fait terriblement honte à Naora, mais heureusement ne mettant en danger personne (à part son amour-propre peut-être)… Alors qu’elle se détendait dans l’eau chaude et vaporeuse, une araignée se glissa insidieusement sur son bras. Quand la jeune fille l’aperçut, elle fut prise par la surprise et… congela l’eau du bain. Se retrouvant coincée et surtout gelée, elle eut bien du mal à se sortir de ce mauvais pas, surtout qu’il était absolument exclu d’appeler à l’aide. Bien sûr, ça personne n’en a eu vent. Jouissant d’une chambre pour elle toute seule, Nao s’isolait de plus en plus. Dès qu’elle le pouvait, elle se rendait dans la forêt, là où elle pouvait s’exercer en toute sécurité, loin de tout. La foule l’effraie. La peur d’impliquer d’autres personnes dans un accident tend à être si forte qu’elle en devient presque ochlophobe.

Malgré cela, depuis quelques mois, Naora travaille à mi-temps chez un fleuriste du centre-ville afin d’économiser pour se prendre un logement et gagner son indépendance. Elle espère qu’avec un peu plus d’intimité, elle exposera moins son entourage. Cependant, une interrogation hante encore et toujours la demoiselle. Elle ne comprend pas pourquoi la maitrise de son don est si catastrophique. Elle s’en veut beaucoup face à son inaptitude à se contrôler...
codage par Emy sur apple-spring


Dernière édition par Naora Suellen le Mer 13 Jan - 1:50, édité 8 fois
Invité


 NAORA ~ La douce morsure du froid

 :: Autres
Hanae... Si tu as un perso du même nom, on se connait /PAN/
Bienvenue en tout cas parmi nous c:
Le visu de ton perso est trop choupinou ♥
Une petite humaine à don c'est cute aussi !
Bref.
Invité


 NAORA ~ La douce morsure du froid

 :: Autres
J'ai eu un perso qui se nommait Hana mais Hanae je l'ai plutôt gardé en "pseudo" donc ce n'est surement pas moi xD (ou alors j'ai une double-vie que j'ignore D8)
Mercii beaucoup ♥
Invité


 NAORA ~ La douce morsure du froid

 :: Autres
Pardon du DP, me tapez pas honorable staff discret

Juste pour dire que j'ai fini o/ En espérant avoir tapoté quelque chose d'intéressant °^° Bonne lecture ! yeah
Dérivé

Description
Avatar: The Legend of Zelda - Link
Pouvoir/Hybridité: Loup
Âge: 19 ans.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 385
Date d'inscription : 29/11/2015
Age : 23


 NAORA ~ La douce morsure du froid

 :: Autres
mouton Me voici ! *oui je change de monture, entre sushi et mouton arc en ciel, y a le choix.*

Alors, voici une petite demoiselle qui contrôle difficilement la glace. Y aurait-il des risques que l'on croise des patinoires sur Ariesten ? Mhohoho. *die*

Non, je rigole bien sûr. Tout est parfaitement en ordre Naora. C'est un petit bout de personnage qu'on a envie de voir grandir ♥

Je te valide avec un grand plaisir ! Bien que ton avatar actuel est un OC, je vais te répertorier avec celui que tu as choisis en cas de retranchement.
 
NAORA ~ La douce morsure du froid
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Monture sang-froid et homme lézard
» [BAL] Douce tromperie (PV Marie-Anne et Marine)
» Douce Missive... [Shaelyss]
» J'ai jeté un froid !!!
» ϟ Garde ton sang froid ϟ GROUPE II ϟ Event 2 ϟ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ariesten :: Autres-
Sauter vers: