Description
Avatar: Rikitarou Iwamaki de RRR!
Pouvoir/Hybridité: Aucun (Boxeur)
Âge: 23 ans
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 15
Date d'inscription : 09/06/2017
Age : 20


 Rencontre mouvementé [Pv Aerynn / Mission]

 :: Ville :: Le Quartier Résidentiel
Une Haîne Incontrolable
Lieu : Le Quartier Résidentiel
Difficulté : ★★★✩✩
Récompenses : 1050 pièces d'or + Un bien gratuit dans la boutique (Hors rpg compris)
Possibilité de faire à plusieurs : ✔
Nombre de mots minimum : 1000 mots

Contexte : Nous pouvions entendre des hurlements aux alentours de ce quartier. Des gens hurlaient et fuyaient. Un puissant rugissement était aussi audible. Prenant votre courage à deux mains, vous portez secours aux civils sur les lieux et trouvé la provenance de ces rugissements. C'est alors que vous tombez nez à nez avec un dérivé en colère noir. Vous avez ordre de la calmer ou alors il sera exécute par la garde royale. Sa vie est entre vos mains.

Infos supplémentaires : Le RP "sanglant" n'est pas interdit. Un dérivé peut joindre la mission dès le début, ce qui d'ailleurs est particulièrement conseillé !

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Il fait beau aujourd’hui, après une promenade dans les quartiers j’avais décidé de me mettre à l’écart pour me reposer tranquillement. J’étais au pied d’un arbre, la tête contre le tronc et le reste du corps sur l’herbe, j’étais vraiment à l’aise. Au dessus de moi l’énorme feuillage me laissait une grande place à l’ombre et par la même occasion ses fleurs dégageait un parfums doux et léger. Je n’avais rien de prévu, je pouvais bien prendre quelques minutes pour fermer les yeux. Le brouhaha de la foule me servait de berceuse. Peu à peu, Morphée m’emmenait avec lui, peu à peu je me sentais porter. Brusquement la berceuse changea radicalement , elle était devenu désagréable et Morphée lui m’avait lâché.


*''C’est quoi ça encore ? … dernière fois que je dors ici moi.''*


Je me levais pour me rapprocher de la source de ce remue ménage. Des cris, des hurlements, les pleures des enfants, partout c’était la cohue. Les gens se bousculaient, se marchaient dessus, moi j’étais le seul qui allait dans le sens opposé.  Je devais me dépêcher d’aller au centre, des gens avaient certainement besoin d’aide. Je tombai sur deux gardes royaux qui commençaient à mettre un périmètre de sécurité en place. C’est tout naturellement que je l’es aidai dans cette tâche.

L’un état grand et fort, sans doute un mètre quatre-vingt-cinq, il ne me dépassait pas tant que ça. Il avait une bonne carrure, mais il avait plus de ventre que de muscle, la cantine royale devait être bonne. En dehors ça, son visage était assez dur, des petits yeux sombre avec de gros sourcils ébouriffé. Un nez qui prenait une bonne partie de son visage et des lèvres sèches toutes aussi imposantes. Son visage se termine par un double menton. Il portait la tenue traditionnelle, ainsi qu’un képi qui cachait ses court cheveux. Il portait à sa ceinture son épée. Son collègue était habillé pareil, d’une taille semblable à la mienne, son apparence malgré les habits semblable était plus soignée. Des fines lunettes noirs cachait ses yeux verts, son nez, ses lèvres, ses oreilles tout était harmonieux, lui donnant un air doux. C’est sur que comparé à son coéquipier la différence était des plus frappantes. Lui c’était plutôt le bonne élève la tête pensante du duo.


‘’Merci de ta part, bon maintenant il faut que l’on se charge de ça ... ‘’ Dit le garde à lunette tout en pointant du doigt la silhouette qui se trouvait devant nous.

C’est vrai que plus loin, il y avait quelque chose, c’était d’ailleurs cette chose qui émettait c’est rugissement.  La causes de tout ces maux était donc devant  nous à une centaine de mètres. Je n'y avais pas prêté attention dans toute cette agitations.

‘’Il faut la calmer tout de suite sinon ...’’ Je partis en direction  de l’inconnue, sans finir d’écouter le garde, après tout cela ne servait à rien, je savais ce qu’il allait dire, je devais juste faire en sorte qu’il n’y ait pas de '’sinon’’… Comme à leur habitude, ils allaient au plus simple, la violence n’est pas forcément la solution de facilité. Et puis qui à dit que la violence était une solution … Après tout, ils exécutent ce qu’on leur dit. Je crois que c’est pour ça entre autre que je n’ai jamais voulu rejoindre la garde royale, ne pas pouvoir faire ce que je pense et devoir aller à l’encontre de mes principes.

Devant moi c’était une personne en colère qui avait foutue un joyeux boxon, certes, mais est-ce-que c’était une raison suffisante pour être forcer à l’abattre ?! Je ne crois pas. Et si c’était une terrienne ?! Si c’était vraiment le cas, cela ne sera toujours pas une raison valable … Bon, lui parler était sans doute chose perdue, mais je pouvais toujours l’attiré hors des quartiers. Plus je m’approchais et plus l’idée de lui adresser la parole semblait une mauvaise idée. Enfin je pouvais toujours lui dire de trois mots pour l’emmener autre part, cela ne coûterait rien… Enfin...


‘’Hé ! Oui c’est à toi que je parle ! Tu ne voudrais pas jouer ailleurs ?!’’ Dis-je tout en gueulant et en m’agitant. Si cela ne marchait pas je devrais utilisé un autre moyen, je préférais reculer de quelque pas tout en me rapprochant d'une ruelles qui m’emmène hors de la ville. Je devais me tenir prêt à tout réaction de sa part.

Car après tout quand je regardais l’état du quartier elle n’était tout de même pas aller de main morte. Toute les structures étaient encore debout, mais de nombreuses vitres avaient été brisés, des murs avaient été abîmés, des morceaux de bois éparpillés. Les rues étaient sales et dans un mauvais état. Les dégâts étaient principalement matériels, certaines personnes avaient tout de même était blessé, mais rien de grave en soit. Et plus je la regardais plus je me disais que dans cette histoire c’était elle qui avait été le plus blessé. Je sais que les gardes avaient avant tout évacués la population, donc ce n’étaient pas eux qui lui avaient causé des dégâts. Personne d’autre n’était là, donc je soupçonnais que notre amie la fauve s’était blessée toute seule… Si la colère avait été porté sur les gens autour d’elle, l’on compterait aussi des morts pas seulement des blessés. Elle sait plutôt focalisé sur l’environnement. Je me questionnais toujours sur les raisons de cet état de violence, était-il porté contre elle même ? Je ne pouvais que faire des suppositions, mais notre imposante tigresse ne s'était pas transformé sans raison, devais-je me méfier de quelque chose d’autre ? Non, si un autre individus était caché il serait déjà intervenus sans aucun doute, je me faisais du soucis pour rien. Elle était seule… Du moins avec moi, un type d’un mètre quatre-vingt avec une coupe afro et d’un gant de boxe attaché à sa ceinture. C’est sur que des mecs comme moi on en voit pas souvent, enfin même si mon look pouvait faire sourire je ne dégageais rien de menacent autant dans mon accoutrement que dans ma façon d’être.


Dernière édition par Gorah Azaël le Jeu 15 Juin - 21:30, édité 5 fois
Dérivé

Description
Avatar: Ice Princess - WLOP
Pouvoir/Hybridité: Transformation/Force incomensurable
Âge: 19 YO
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 26
Date d'inscription : 06/03/2017
Age : 19


 Rencontre mouvementé [Pv Aerynn / Mission]

 :: Ville :: Le Quartier Résidentiel
Rencontre mouvementée
En entendant cette puissante voix d'homme lui parler, ou plutôt lui crier dessus, la jeune dérivée en pleine crise tourna la tête. La bête qu'était devenue Aerynn, l'allure monstrueuse, s'approcha lentement et avec la plus grande des précautions du jeune homme l'ayant interpellée. Elle se montrait intriguée, et la queue glissée entre ses pattes arrières montrait toute la peur et l'anxiété qu'elle pouvait avoir en tête à ce moment précis. Plus peureuse que méchante, et agressive pour sa propre protection. Cette jeune dérivée n'avait pas pu se transformer sans une raison faisant d'elle une victime. Elle avait du avoir terriblement peur. Et en effet, sans que personne ne le sache mis à part la concernée, des jeunes hommes l'avaient bien embêtée et souhaitaient l'embarquer avec eux. Ils la trouvaient très attirante et « sexy ». Mais le regard abordeur et vulgaire de ces jeunes hommes avait largement apeuré Aerynn et elle n'avait pas pu se contrôler lorsque la panique l'avait gagnée.

  Mais sous sa forme entre le tigre blanc et l'humain, une transformation ratée et horrifiante, la jeune fille sentit que le boxer lui faisant face ne lui voulait pas de mal. Elle voyait bien dans les yeux du jeune homme qu'il ne lui voudrait aucun mal, elle le sentait même au plus profond de son être, à l'inverse des autres interlocuteurs prêts à lui transpercer le cœur. Elle entreprit de s'approcher, un peu anxieuse de l'éventuelle réaction du boxer.

Le corps de la jeune fille ne ressemblait presque plus à celui d'une humaine. Elle avait des yeux sanglants et sombres, empli d'une violence non contrôlée et d'une peur immense. Ses crocs sortaient de sa bouche retroussée pour prévenir de sa méfiance. Sa salive tombait d'ailleurs lentement au sol, et elle ne pouvait rien contre. Son dos était courbé en avant, elle avait du mal à se tenir droite et marchait donc en titubant en direction du jeune boxeur qui avait tout le courage du monde pour faire face sans armes à un dérivé.

  Les yeux rouges d'Aerynn fixaient longuement l'humain juste sous son nez, et sa forme imposante la rendait bien plus dangereuse au fur et à mesure qu'elle s'approchait. Elle sentait son cœur battre la chamade, mais elle comprit bien vite que plus personne ne lui ferai de mal. Il n'y avait plus qu'elle, les gardes, et ce mystérieux humain ayant assez de courage pour lui faire directement face. Sans vraiment s'en rendre compte, cette rencontre calmait la dérivée. Si bien que le monstre qu'elle était se mit à couiner de douleur, secouant la tête comme pour essayer d'ôter cette souffrance. Elle lui lança un dernier regard, ses yeux redevenus d'un bleu glacial avant de perdre sa voix animale avant de pousser des cris de douleur humains, de laisser ses poumons hurler sa douleur de sa voix la plus forte. 

  Elle reprenait lentement et difficilement forme humaine. Elle se mit à crier tant elle avait mal, son souffle se faisait de plus en plus court et sa voix rauque devint de plus en plus douce et aiguë. La dérivée exprimait à ce moment précis tout le mal qu'elle avait pu ressentir, toute sa peur, toute ces émotions qu'elle ne pouvait exprimer sous sa forme de dérivée. Elle exprimait sa rage, ses craintes, et bien plus que tout sa solitude et sa douleur.

 Ses membres perdirent de leur ampleur, son corps se redressa dans un craquement horrifiant et sa taille diminua grandement. Elle perdit ses crocs pour retrouver sa fine bouche rosée et ses immenses griffes tranchantes pour des ongles fins et ses mains fragiles. Son poil blanc disparu sous forme de poussière et laissa place à sa peau pale et nue. Elle retrouva ses formes féminines, légères et frêles de jeune fille, perdant tout monstruosité et redevenant aussi pure qu'une poupée de porcelaine. Sa transformation de dérivée montrait tout le contraire de sa vraie nature, à elle seule, Aerynn était un paradoxe.

  Suite à sa brutale métamorphose et dans un bruit sourd voire craquelant, Aerynn retomba lourdement au sol, ses longs cheveux gris s'étalant tout autour de sa tête comme une couronne. Elle portait une robe blanche déchirée, celle qu'elle portait juste avant la crise d'angoisse qui lui fit avoir tant de soucis ; elle était parsemée de trous en tout genre et de nombreuses tâches de sang, de terre ainsi que d'un infâme mélange des deux rendant cette si jolie robe plus que glauque. On aurait presque dit que la jeune fille n'était pas une ancienne riche héritière mais plutôt une souillon des quartiers pauvres. Cela n'empêchait pourtant pas à la beauté de la jeune fille de perturber lourdement les gardes armés jusqu'aux dents et les petits curieux qui passaient ici. Les gardes étaient pourtant prêts à l'embrocher sans aucune once de pitié, sans une forme d'humanité, de besoin d'aider.

Elle ne se releva pas, sombrant dans un rêve obscur, toujours ce même rêve. Une ombre, sa famille décimée, tout ce sang. Ce rêve était flou mais tournait en boucle dans son esprit à chacune de ses crises d'angoisse. Mais son amnésie la rattrapa bien vite. La tigresse détransformée en oublia tout les événements, sa crise, les dégâts qu'elle fit, la peur, les souvenirs du jeune homme l'ayant interpellée. Elle semblait pourtant avoir les yeux ouverts. Mais ceux-ci étaient vides de toute vie, comme si l'âme de la jeune fille avait déserté son corps pour se rendre dans un monde illusoire et cauchemardesque.

  Sa tête la lançait comme pas possible, elle voyait trouble et son souffle devint saccadé, plus court que ce qu'il n'était au point qu'elle passait de longues secondes sans respirer par moment. Des sueurs froides parcouraient ses tempes avant de couler sur ses joues et de s'écraser sur le sol caillouteux. Le contre-coup de sa crise lui faisait avoir une fièvre monstrueuse. Dans sa forme humaine, la jeune fille tituba avant de se fracasser par terre. Sa fièvre ne tomba cependant pas. Un trou noir l'engloutissant toute entière. Dans ce noir le plus profond, la jeune fille reprit un rythme cardiaque régulier, une respiration stable et un visage d'ange.
RP Aerynn - Gorah


Dernière édition par Aerynn Ceeb le Lun 19 Juin - 22:23, édité 1 fois

Description
Avatar: Rikitarou Iwamaki de RRR!
Pouvoir/Hybridité: Aucun (Boxeur)
Âge: 23 ans
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 15
Date d'inscription : 09/06/2017
Age : 20


 Rencontre mouvementé [Pv Aerynn / Mission]

 :: Ville :: Le Quartier Résidentiel
Devant moi la créature, celle-ci avait commencé à s’approcher, pourtant cette tigresse blanche n’avait rien de menacent. Son comportement laissait à pensé que c’était moi la menace. De part mon expérience c’était une hybride, mais elle n’était pas que ça. Je ne bougeais pas, non je n’avais pas peur, je sentais que rien ne pouvait m’arriver, je préférais juste rester immobile. Je crois que j’avais peur de l’effrayer si je bougeais, pourtant dans cette histoire c’est moi qui devait paniquer, car après tout elle avait les armes pour me mettre en pièce. Même quand elle fut en face de moi, je ne changea pas de comportement, je restai droit. C’est plutôt elle qui changea, elle commença à émettre des petits cris tout en secouant ça tête. Son corps aussi subie des changements, ses yeux rouges virent au bleu et le reste de son corps retrouva une forme plus humaine. Pendant cette petite scène elle continuait d'hurler, on aurait dit qu’elle souffrait. La métamorphose la faisait-elle souffrir ? Je n’en avais aucune idée, mais j’étais maintenant persuadé qu’elle était une dérivée.

Elle était enfin redevenue normal, devant moi la tigresse menaçante n’était plu qu’une frêle jeune fille.  Elle s’écrasa sur le sol, sans doute exténuée. C’était fini maintenant, j’avais bien eu raison d’intervenir, bon maintenant je devais prendre soin d’elle . Je ne devais pas non plus oublier les gardes …


‘’Bien joué jeune homme on prends le relais maintenant’’ Depuis quand ils étaient là eux ! Quoi, hors de question …

‘’Je suis désolé, mais je vais m’en occupé, vous avez beaucoup de boulot avec tout le bordel déjà présent et puis on ne sait jamais. Après tout c’est moi qui est réussi à la calmer . Ne vous en occupé pas je vais l’emmener moi-même à vos collègues au poste’ Dis-je d’un ton sec et assuré.

‘’Je vous remercie’’ Les deux gardes étaient partis rejoindre leur collègues et commençaient à courir dans tous les sens pour aider les victimes. Je déposa ma veste sur son corps, sa robe était en lambeaux, sans parler des tâches de terres et de sangs. Elle s'était mise dans un sale état tout de même... Je l’attrapa en plaçant l’une de mes mains sous sa nuque et l’autre au niveau de ses chevilles. Puis je partis par une petite ruelle. Évidemment je n’avais nul l’intention de la leur laisser. Et puis si je leur laissaient, ils feraient quoi à part l’enfermer ?! Cela ne servirait à rien… Maintenant je devais juste trouver un coin tranquille, avant tout pour que je puisse la soignée et surtout pour qu’elle se repose.

Je l'installais derrière une vieille maison. Elle était couché sur une serviette posé sur le sol, sa tête elle était sur mon sac et ma veste la recouvrait. C'était pas le meilleur des lits, mais c'était toujours plus confortable que la terre. Ensuite je m'occupais de ses blessures, tout d'abord avec ma gourde j’humidifiai une serviette pour nettoyé ses membres ainsi que son visage. Une fois nettoyé je découvris le teint pâle de l'inconnue. J'avais nettoyé ses plaie, il me restai à pensé ses blessures. Elle n'avait rien de trop grave, mais elle avait tout de même un paquet de petites coupures ou de bleues en tout genre. Heureusement que j'avais toujours sur moi ma trousse de secours. Je commençai donc à faire divers pansement sur son corps. Voilà, c'était finie cela me prit tout de même plusieurs dizaine de minutes et pendant ce temps là elle n'avait pas bougée. Elle dormait plutôt bien même, c'est ce qu'il fallait, elle avait besoin de repos.

J'étais à quelques centimètre d'elle assis en tailleur, j'attendais qu'elle se réveille. Je n'avais rien d'autre à faire finalement juste à attendre qu'elle ouvre les yeux. Car après tout veiller sur elle ne me dérangeait pas, mais ne ne pouvions rester ici et surtout dehors. En regardant le ciel, je m’aperçus que le soleil était déjà bien bas. Je ne pensais pas qu'autant de temps état passé depuis l'incident. Je décidais d'attendre encore un peu et j’agirais en fonction.

Je voyais les rayons de soleil sur corps, sa peau clair brillait au contact du soleil, l'on aurait dit qu'elle avait comme un allo lumineux autour d'elle. Malgré son état cela n'enlevait rien à son charme et les derniers rayons de soleil lui apportait une touche de pureté.. Bon, qu'est-ce que je fais maintenant...

Me voilà à prendre les petites rues avec la tigresse endormie sur mes épaules, où j'allais ? Chez moi évidemment, certes c'était à l'opposé, mais je ne comptais pas demander à quelqu'un, une quelconque aide. Je me débrouillais très bien tout seul après tout pourquoi changer. Je vivais dans la maison de ma grand-mère, pour la décoration j'avais tout mis dans sa chambre. Après tout c'était chez moi maintenant, mais je n'avais pu me séparer de ses affaires. La maison était donc composé de deux chambres la mienne et une seconde ou j'entreposai les affaires de mémé. Pour le reste de la maison salon, cuisine et salle de bain. Mon chez moi était assez rustique, je n'avais pas mis de décoration personnelle, l'on peut dire que la maison était toujours dans son jus.

Je déposai mon invitée dans ma chambre, elle avait dormis pendant tout le trajet et continuai sa longue sieste pendant que j'étais au fourneau. Je commençais à préparer à manger tandis que les derniers rayons de soleil commençait à disparaître. Viande, légume, soupe, ..., ne savant pas quoi préparer j'avais fait plusieurs plat différent. Tout était maintenant sur le feu, d'ici une dizaine de minutes cela serait prêt, juste le temps suffisant pour me changer. Je jetais un coups d’œil, mais évidement elle dormait encore, elle avait la force des plus gros félins, mais aussi leur paresse.  

Un doux parfums de nourriture envahissait la maison tandis que j'allais prendre une douche bien mérité. Quelle journée quand même, vivement qu'elle se réveille pour que je sache toute l'histoire. Un bruit sourds me fit sortir de la douche plus tôt que prévu. C'était elle réveillée et encore transformée ? Ou tout simplement était-elle tombé du lit, à moins que le feu était trop fort sous les plats et les couvercles auraient sautés. Ou alors rien de tout ça ... Je me dépêchai  pour trouver la raison de se mystérieux bruit.
 
Rencontre mouvementé [Pv Aerynn / Mission]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant
» Ordre de Mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ariesten :: Ville :: Le Quartier Résidentiel-
Sauter vers: