Humain à don

Description
Avatar: Nagisa Shiota - Assassination Classroom
Pouvoir/Hybridité:
Âge: 22 ans
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 42
Date d'inscription : 02/04/2017
Age : 20


 Un lycéen agaçant !!! (Ft Lian Y. Shunsuke)

 :: Ville :: L'École
détails
Un lycéen agaçant !!!
sous-titre
ft. Lian Y. Shunsuke
Ʃkaemp はは ™

L'horloge sonna la fin des cours, enfin.
Fenrir regarda par la fenêtre les différentes classes qui se déversaient dans la cours. Il repéra au loin une partie de ses primaires ce qui le fit un peu sourire avant d'être appelé dans son dos. Le professeur Etsu, son mentor durant son stage, lui demanda simplement d'aller porter des dossiers avant de lui dire à demain. Ouais, il n'était que jeudi... Et demain serait déjà son dernier jour de stage.

Il parti accomplir sa mission en soupirant. Le professeur était rude mais, en même temps, le jeune glaçon ne pouvait de l'admirer un peu. Il avait une poigne assez naturelle qui inspirait respect et crainte chez élève, chose que Fen peinait encore à obtenir de par son gabarit... Fort négligeable. Par contre, il n'aurait jamais utilisé ses pouvoirs de froid pour punir comme il le faisait. Il était nettement plus enclin à la parole. En même temps, il se doutait qu'avoir une classe de jeunes adolescent capable de se transformer ou de faire flamber le caleçon de leur voisin ne devaient pas être une chose simple à contrôler. Il soupira quand même en repensant aux gosses dont il s'occupait : eux aussi était turbulent, mine de rien.
Et tous lui manquaient, terriblement...

Il déposa les dossiers où son mentor lui avait demandé avant de s'étirer un bon coup. La semaine passait vite, mine de rien, et il se plaisait un peu ici. Par moment, il se demandait même si il n'allait pas essayer de monter en grade pour être prof d'histoire ici... Peut être un jour, qui sait.
Trainant dans un couloir en sifflotant, Fenrir cru apercevoir une clé à molette voler dans une salle. Il s'arrêta un instant, clignant plusieurs fois des paupières, avant de s'avancer à pas lent de la salle en question.

Regardant par la fenêtre, il aperçu un jeune garçon en train de trifouiller quelques choses, des outils flottants autour de lui. Il l'observa un peu avant de soupirer, prenant un visage sérieux.
Il ouvrit la porte doucement, la refermant sans bruit dans son dos avant de s'avancer à pas de loup vers le jeune. Ce dernier avait beau être assis, Fenrir se douta dans un soupir contenu qu'il devait être un peu plus grand que lui. Le brun face à lui ne semblait pas avoir repéré sa présence alors Fenrir prit le temps de le détailler.
Il portait simplement l'uniforme de l'école, était brun, les cheveux un peu en bataille et était tellement absorbé par son travail que le stagiaire put même voir la couleur de ses yeux sans être vu : des yeux verts légèrement grisâtre par moment.

- Hmm Hmm... fit-il assez fort pour être enfin repéré.

Ce qui ne marcha absolument pas.
Le jeune resta totalement absorbé par l'espère de bidule qu'il bricolait. Agacé, Fen prit un ton nettement plus tranchant.

- Écoute, Gamin, tu n'as pas entendu la sonnerie ? Les cours sont fini, tu dois rentré chez toi maintenant !

Toujours le néant. Soit ce petit se moquait de lui, soit il était sourd : dans tout les cas, ça n'aidait pas Fenrir à se calmer. Bien au contraire.
Il leva une main, la tendant vers l'appareil au sol et fit lentement apparaitre un bloc de glace tout autour. Il veilla à bien sceller le tout à l'intérieur sans trop y casser avant de reprendre sur le même ton cassant.

- Bien, maintenant, est ce que je peux enfin avoir ton attention ?

Hors-sujet.

Humain à don

Description
Avatar: Naegi Makoto (Dangan Ronpa)
Pouvoir/Hybridité: Télékinésie (faire léviter des objets dans un rayon de 7m)
Âge: 18 ans
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 22
Date d'inscription : 02/03/2017


 Un lycéen agaçant !!! (Ft Lian Y. Shunsuke)

 :: Ville :: L'École

You’re cold, but red is hot ~


La routine. Je ne fais presque jamais exception à celle-ci. Je me lève le matin – pour les fois où je dors au lieu de bricoler au beau milieu de la nuit –, je me prépare rapidement et j’avale – parfois – un petit déjeuner avant que mon ‘père’ m’emmène à l’école. Mon ‘père’ me conduit toujours à l’école, sinon, si j’y vais tout seul, je n’arrive jamais à destination. Et la journée passe. Je crois. Je n’en sais trop rien, en fait. Je ne vois pas le temps passer. Ce matin, au portail de l’école, un camarade m’a confié son MP3 pour que je le répare. Mon ‘père’, observant la scène, a tenté de refuser et de me dire qu’il fallait que j’écoute un peu en cours. Mon ‘envie’ de voir l’autre adolescent sourire quand j’aurai réparé son appareil a surpassé le reste. J’adresse un regard à mon ‘père’, puis un discret signe de tête qui lui fait comprendre qu’il ne doit rien dire. Mon ‘père’ soupire et redémarre la voiture avant de s’éloigner. Je reporte mon attention sur l’autre garçon et acquiesce, tendant la main dans laquelle il me dépose son MP3 de couleur turquoise.

Voilà comment, dans le fond de ma classe, j’en suis arrivé à bricoler encore une fois, et à ne pas voir les heures s’écouler. Il me semble même avoir oublié la pause déjeuner. Enfin, avec l’habitude de ne pas manger le midi, je ne sens plus la faim. Ou peut-être que je ne la sens plus à cause de ma forte concentration. De toute façon, j’aurais probablement mangé tout seul, alors autant faire quelque chose de plus intéressant. Ainsi, la journée a dû continuer à se dérouler normalement autour de moi. Je suppose que le professeur m’a rappelé à l’ordre plusieurs fois avant de finalement abandonner en voyant que ça ne fonctionne pas. La routine, quoi. Ouais, c’est toujours la même chose, chaque jour. Eh bien, ça ne me dérange pas. Le ‘monstre’ que je suis ne doit pas être dérangé par un truc comme ça. En fait, le ‘monstre’ devrait même s’estimer heureux de ne pas avoir été envoyé dans un cirque comme bête de foire. Après tout, n’est-ce pas le métier idéal de tous les ‘monstres’ ? Ah, c’est stupide. Je suis sûr que même dans ce domaine, je serais incapable de réussir quoi que ce soit.

Les heures passent, et je reste concentré sur le petit appareil turquoise. Celui-ci a un problème particulier, évidemment. Outre le fait que la partie recouvrant la pile soit cassée – ce qui ne permet pas une stabilité parfaite pour celle-ci –, quand la pile est bien emboîtée à sa place, le lecteur n’affiche rien d’autre qu’une lumière jaune. Je soupire avec une petite touche d’ennui, ou de lassitude. Encore un souci de contact dans les fils, je suppose. Je me crispe alors soudainement, sentant comme des regards sur moi, et je reprends une expression neutre. Un ‘monstre’ ne peut pas exprimer d’émotions, c’est vrai. Alors je ne dois rien montrer. J’attrape un tournevis cruciforme flottant près de moi et commence à démonter le lecteur de musique. À l’aide de quelques autres outils, et après avoir analysé le schéma électronique du petit appareil à peine plus long que mon majeur, je commence à repositionner les fils avec leurs bons connecteurs. Tout ça, tout en délicatesse pour ne pas casser les fils fragiles.

Prenant cette fois le soudeur, et un morceau de fil en étain pour relancer le contact entre les fils, un bloc de glace se matérialise sans prévenir autour du MP3. Je sursaute brusquement, rompant ma concentration par la même occasion et me redressant d’un coup, à tel point que je bascule de ma chaise et termine par terre, chute suivie de près par un bruit assourdissant d’outils qui heurtent le sol. Le temps que je me relève péniblement en m’agrippant à la chaise, un mal de tête commence à me lancer. Peut-être moins violent que certaines fois, mais puissant quand même. Whouah, j’ai l’impression que le monde tangue. Je remets la chaise debout pour m’asseoir dessus afin d’essayer de stabiliser cette sensation d’être sur un bateau. Un peu en vain, d’ailleurs. Me tenant la tête, me massant le front avec mon pouce et mon index par la même occasion, je regarde autour de moi pour réaliser qu’en fait… il n’y a plus personne dans la salle de classe.

Personne, vraiment ? Mes yeux s’arrêtent sur un ‘rouge vermillon’ que je n’ai pas du tout vu entrer dans la salle. Un ‘rouge vermillon’ qui s’avère être un garçon… – à moins que ce ne soit une fille ? – aux cheveux courts et bleus, tout comme ses yeux. Parfois, je trouve que la couleur liée à chaque individu s’oppose bien à leur apparence. S’il a l’air d’un ado comme les autres, sa façon de parler très propre m’indique plus ou moins que c’est un prof. Je penche légèrement la tête sur le côté, me retenant de grimacer à cause de la douleur tiraillant mes tempes. Non, un ‘monstre’ ne doit pas montrer qu’il a mal aussi. Il ne doit pas. Je dois rester neutre. Mais le ‘rouge vermillon’ m’a un peu énervé également. Il a emprisonné mon engin en cours de réparation et a brisé ma concentration absolue. Je soupire mentalement. Pourquoi m’a-t-il dérangé comme ça, sans prévenir ? Il était vraiment obligé de faire ça ? Sérieux, quoi. Même les adultes commencent à ne plus agir comme des êtres civilisés. Les machines sont nettement plus polies.

Baissant les yeux un instant vers le sol, je repère un de mes gros tournevis, et, tentant de réunir les restes de ma concentration détruite, je parviens à faire léviter l’outil jusqu’à moi. Puis je reviens vers le bloc de glace coinçant le MP3 turquoise et commence à taper le tournevis contre la glace pour créer une brèche. Cependant, le bruit se répercutant durement dans ma tête me force à arrêter très vite ce que je suis en train de faire. Je lâche le tournevis sur la table avant de croiser mes bras dessus et d’enfouir ma tête dans mes bras. D’une voix étouffée, je demande à l’intrus ayant osé me déranger pendant mon travail :


« … oui monsieur… ? ’Un problème… ? »


Humain à don

Description
Avatar: Nagisa Shiota - Assassination Classroom
Pouvoir/Hybridité:
Âge: 22 ans
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 42
Date d'inscription : 02/04/2017
Age : 20


 Un lycéen agaçant !!! (Ft Lian Y. Shunsuke)

 :: Ville :: L'École
détails
Un lycéen agaçant !!!
sous-titre
ft. Lian Y. Shunsuke
Ʃkaemp はは ™

Bon, il fallait reconnaitre que les menaces, Fenrir n'aimait guère ça. Mais là, ça l'avait profondément agacé ce silence total... Par contre, il s'attendait vraiment pas à une réaction aussi démesuré.
A peine la glace s'était refermé sur le petit mp3 que le gamin basculait, littéralement, de sa chaise. Alors que le jeune stagiaire le regardait, clignant des yeux, il fut secoué par le vacarmes assourdissant des bruits métallique qui s’abattait sur le sol. Les oreilles sifflantes, Fen' regarda le jeune gamin se relevé, péniblement semble t'il.

Le glaçon attend, tranquillement, que le jeune le remarque enfin après avoir repris ses marques dans le monde qui l'entoure.
Il remarque la grimace retenu du gosse : essayait-il de jouer au dur ? Dans ce cas, c'était totalement raté depuis le moment où il c'était cassé lamentablement la figure sur le sol. Retenant un grognement de mécontentement en voyant le gamin se préoccupé davantage de ses outils que de l'adulte en face de lui. Enfin adulte... Fenrir allait devoir se montrer bien rude pour ne pas que l'adolescent le prenne pour un lycéen comme lui. Et ça, ça lui déplaisait pas mal...

D'un œil discret, Fenrir remarque le petit outil en lévitation. Peu surpris, il le regarde glisser vers son propriétaire qui continue de l'ignorer royalement. Alors qu'il allait faire une remarque, le jeune adulte se met à grimacer en entendant le métal tapé durement la glace. Et il ne semble pas être le seul à ne guère apprécier le traitement car, rapidement, le gamin cesse et enfoui son visage dans ses bras, comme prit de migraine.

Il entend alors enfin la voix du gamin. Lâchant un soupir agacé, Fenrir décide de garder un ton tranchant et glacial.

- Déjà, quand on parle à un adulte, on le regarde petit ! Ensuite, le problème est l'heure : tu ne devrait plus être ici depuis longtemps... Comment te nommes tu d'ailleurs ?

Il attend tranquillement que le gamin se présente avant de reprendre la parole.

- Dis moi, que faisait tu encore ici ? Je me doute bien que tu étais en train de bricoler mais pourquoi ne pas le faire chez toi ? Est ce un devoir que tu devais rendre dans la journée ?

Peu du genre à assaillir les gens de questions, Fenrir décide d'en rester là... Tout du moins, tant que les réponses du jeune le satisfaisait. Cependant, désireux de le rassurer un peu histoire de se le mettre dans la poche, il rajoute une dernière remarque.

- Ne t'en fais pas pour la glace : c'est mon don, il suffira juste d'attendre que ça décongèle. Et t'inquiètes pas, j'ai pris soin que la glace ne touche pas l'appareil : il faut juste considrére la glace comme une coquille d'œuf pour le coup. 

Hors-sujet.

Humain à don

Description
Avatar: Naegi Makoto (Dangan Ronpa)
Pouvoir/Hybridité: Télékinésie (faire léviter des objets dans un rayon de 7m)
Âge: 18 ans
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 22
Date d'inscription : 02/03/2017


 Un lycéen agaçant !!! (Ft Lian Y. Shunsuke)

 :: Ville :: L'École

You’re cold, but red is hot ~


De la glace… le MP3 emprisonné… un supposé – ou une supposée – professeur apparu de nulle part… personne d’autre dans la salle… de la glace emprisonnant le MP3… de la glace… ah… de la glace… d’où vient cette glace, en fait ? Il ne fait pas assez froid dans la pièce pour que de la glace puisse se former… alors… comment est-elle apparue là ? Pile autour du MP3 ? Ah, j’ai trop mal à la tête pour réfléchir convenablement… je pense que je vais dormir un peu, ça ira mieux après… comme à chaque fois, de toute façon… en plus, il n’est pas trop fort, ce mal de tête, donc il ne devrait pas m’empêcher de dormir… je ferme les yeux, prêt à m’assoupir paisiblement, quand une voix forte résonne dans la salle de classe, ébranlant tout mon esprit jusqu’à mon cerveau… huh… qu’est-ce qui se passe encore… ?

Péniblement, je relève la tête hors de mes bras pour croiser le regard glacial de l’individu en face de moi. Un adulte… ? Donc je ne me suis pas trompé, c’est un prof. Toujours bon à savoir, je suppose. Bien que je n’me rappelle pas l’avoir déjà vu dans l’enceinte de l’école. Pas comme si je quittais souvent cette salle, de toute façon. Rien d’étonnant à ce que je ne l’aille jamais croisé. Puis… l’heure ? Qu’est-ce qu’elle a, l’heure ? Je ne devrais plus être là ? Pourquoi ? Il s’est passé quelque chose ? C’est pour ça qu’il n’y a plus personne ? Un accident est survenu ? Oh. Non, je sais. C’est peut-être la pause déjeuner. Oui, c’est sûrement ça. Sauf que… je n’ai pas faim. Alors pourquoi je devrais sortir d’ici ? Ah… le monde tangue tellement. J’ai un peu l’impression que sa voix me parvient de l’autre bout de la pièce… pourtant, le ‘rouge vermillon’ est juste là, devant mon bureau… et cette fois, le ‘rouge vermillon’ me demande comment je m’appelle.

Barricadé dans le silence, je me contente de l’observer. Un moment. Un long moment. C’est un prof. Il s’enquit de connaître mon nom. Je n’comprends pas. Ce n’est pas logique. La grande majorité de l’école, y compris les profs, me connaissent. Moi, je suis le gars sans nom. Je suis le ‘monstre qui répare tout’ et rien d’autre. Le ‘rouge vermillon’ devrait le savoir, lui aussi. C’est impossible qu’il ne sache pas. Quelque chose cloche. Il semble énervé. Je ne veux pas voir les gens énervés. Je veux que tout le monde soit heureux. Parce qu’ainsi, je serai heureux également. Il faut que je me montre agréable avec lui, pour qu’il retrouve son calme et son sourire. Que dois-je lui répondre dans ce cas… ? Quelle est la bonne réponse à sa question… ? Je ne dois pas me tromper, sinon ça risque de faire empirer la situation… je ne veux pas que la situation empire… il faut que je réfléchisse, mais ma tête me fait trop mal pour ça. Alors, c’est finalement ‘mécaniquement’ que je réponds d’une voix largement plus ‘faible’ ou plus ‘basse’ que celle de l’individu.


« ‘Le monstre qui répa—… euh… » Un arrêt brusque de ma part. Une question : ‘Qu’est-ce que je raconte ?’. Une réponse : ‘Ce n’est pas ce qu’il veut, c’est évident !’. Je me rattrape donc : « Lian, monsieur… Lian Shunsuke… »

Cependant, bien que je me sois présenté ‘convenablement’, le prof ne semble pas récupérer le sourire. Je n’comprends pas. Les humains sont parfois vraiment compliqués à comprendre par rapport aux machines. C’est ennuyeux. Les machines sont tellement plus intéressantes. Personne ne paraît s’en rendre compte, traitant celles-ci comme des simples objets dont on se débarrasse une fois leur soi-disant ‘durée de vie’ atteinte. C’est ignoble. Je ne peux supporter ça. Je jure de toujours réparer les machines, pour les remettre comme neuves, leur offrir une nouvelle vie. Et ce ‘rouge vermillon’… n’a pas l’air d’avoir plus de sympathie à l’égard des machines que n’importe qui d’autre. Il suffit de voir comment il a emprisonné ce pauvre MP3 dans la glace… je dois libérer ce petit appareil… malheureusement, le prof interrompt encore une fois mes pensées, me demandant ce que je fais ‘encore’ ici.


« … quelle heure il est… ? »

Puisque le ‘rouge vermillon’ semble tant insister sur le fait que ‘je ne devrais plus être ici’… c’est qu’il doit bien y avoir un truc en rapport avec l’heure, je suppose. Je regarde un peu autour de moi pour essayer de trouver la pendule. En vain. Alors je repose mon regard sur le prof, retenant un air interrogatif. Je dois rester neutre, impassible. Comme tout ‘monstre’. Je repose ma tête sur l’un de mes bras, sur la table, faisant rouler le tournevis à côté de moi avec mon index de la main libre. Le ‘rouge vermillon’ à la voix forte, résonnant douloureusement dans ma tête, continue de parler comme si je l’écoutais vraiment. Eh bien, c’est le cas, plus ou moins. Il m’explique que la glace formée provient de son pouvoir. Oh… donc c’est de là d’où elle vient… de la glace magique… c’était évident, en fin de compte…

Arrêtant de jouer faiblement avec le tournevis, je le prends à nouveau dans ma main et tapote tout doucement, pour éviter que le son strident se répercute à nouveau dans ma tête, sur le dessus de la ‘coquille d’œuf’, comme le ‘rouge vermillon’ l’appelle. Je tapote juste deux, trois fois avant de me stopper et de reposer le tournevis sur la table.


« … et si le dessus… de l’intérieur de la glace… fond et coule… sur le MP3… ? ‘Pas à moi… »


 
Un lycéen agaçant !!! (Ft Lian Y. Shunsuke)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Manifs de lycéens réprimées au gaz lacrymogène
» Répartition des lycéennes
» Mon arrivée dans un nouveau lycée
» Grégoire d'Odélian - Comte d'Odélian
» Lycée Kaijou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ariesten :: Ville :: L'École-
Sauter vers: